jeudi 2 août 2012

L'étoffe fragile du monde (A comme Association 3) - Erik L'Homme


Je continue à avancer doucement dans cette série, prenant pour temps pour apprécier les aventures de Jasper et d’Ombe. En fait ayant emprunté presque tous les tomes disponibles à la bibliothèque, il me serait facile de tout dévorer en une après-midi, mais je me suis jurée de ne pas lire la suite d’un volume avant de l’avoir chroniqué.

Oui c’est une règle un peu débile, mais il faut voir le positif, ça m’évite de me retrouver à écrire cinq chroniques d’un coup, sans savoir les différencier. Et même qu'un jour j’écrirais un livre entier sur l’art et la manière de gérer temps de lecture et temps de blog, tant qu’à faire, comme ça pendant tout ce temps que j’écrirais, je lirais moins, et je chroniquerais donc moins…

Mais je m’égare. Après deux tomes clairement introductifs, L’étoffe fragile du monde commence à nous faire rentrer doucement dans l’intrigue. Très doucement d’ailleurs, c’est un peu le reproche que je ferais à cette série, au bout de trois volumes on a l’impression d’en être encore qu’au début !

On retrouve cette fois-ci Jasper aux jeux de mots foireux qui, persuadé que Ombe est en danger, décide de partir à son secours. Tout ne va pas se passer comme prévu (en même temps ça sentait juste les embrouilles à trois kilomètres son histoire), et il va finalement se retrouver dans une aventure étrange en compagnie d’un troll.

Au début, j’ai eu un peu peur que le roman ne soit qu’une suite de calembours foireux et de formules magiques incompréhensibles (qui remplissent un peu beaucoup les pages quand on a le droit aux runes, à la translittération en alphabet latin et à la traduction !), mais finalement une intrigue prend forme, avec quelques germes sympathiques pour la suite.

D’ailleurs arrivée à la fin, je n’avais qu’une envie, lire le tome 4 pour avoir des éclaircissements (les histoires de Jasper et d’Ombe sont bien plus liées dans ces deux tomes) et connaitre la suite, parce que la conclusion ne présage rien de bon je trouve, mais je suis peut-être parano).

Pour le moment ceci dit, sans doute parce que j’ai entendu tellement de louanges que ça me dérange de ne pas être aussi enthousiaste, je trouve qu’il manque un petit quelque chose pour passer de la série jeunesse très bien ficelé à quelque chose de plus ambitieux qui m’accroche vraiment.

Mais on trouve tout de même quelques passages assez inattendus avec un Jasper qui s’interroge sur des questions tout à fait pertinentes (notamment toute la réflexion sur ses parents à la fin), qui m’ont vraiment touchée, surtout que je ne les attendais pas au milieu de toutes les bêtises de Jasper.
Jamais je ne pourrais dire ça à Romu et Jean-Lu. Même si c’est la vérité. C’est très souvent, hélas, la vérité qui nous éloigne des autres. Parce qu’ils ne veulent pas, ou ne sont pas prêts à l’entendre. Du coup, on hésite à leur dire ! Et puis, on se referme sur soi et, en repoussant les gens, on devient l’artisan de sa propre solitude.
C’est ces petits passages très précieux, presque plus que l’intrigue, qui me donnent envie de continuer et de voir ce que l’histoire nous réserve. D’ailleurs, ma chronique étant terminée, je vais aller me plonger dans le tome 4 !

CITRIQ

6 commentaires:

  1. La série prend de la profondeur peu à peu, il est vrai que les premiers restent assez légers même si c'est bien plaisant à lire.
    J'ai souri pour ton histoire de chronique, figure toi que j'ai le même genre de soucis, j'aime bien chroniquer dès que j'ai lu mais ce n'est pas toujours évident ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les vacances j'ai pris l'habitude de prendre des notes sur mon carnet dès que je ferme le livre, voir pendant la lecture, je pense que ça va m'aider pour chroniquer plus vite (enfin si j'arrive à me relire xD)

      Supprimer
  2. Ce week end, j'ai fait un week end chroniques. J'avais pas moins de 10 livres (enfin, BD) à chroniquer et qui restaient au stade embryonnaire dans ma tête ! Il fallait que ça sorte :D

    Sinon, oui, les tomes suivants vont être un peu plus sérieux, et profonds. Ca va venir, t'inquiète pas !

    (quoi que moi j'ai eu du mal avec le tome 6, mais tu n'en es pas encore là ... quoi que ? :P).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'attend, mais faut que je chronique le 5 avant
      (tiens moi j'ai 7 chroniques à écrire avant de repartir chez mon père, heureusement j'ai pris des notes xD)

      Supprimer
  3. J'essaie comme toi de chroniquer ce tome 3 avant de lire le tome 4 que j'ai aussi emprunté à la bibliothèque. Seulement j'ai toujours pas trouvé le temps d'écrire ma chronique, et c'est dur de résister :D Enfin sinon j'ai ressenti à peu prêt la même chose que toi. J'ai été moins gêné par les jeux de mots foireux que dans le premier tome, sans doute parce que je savais à quoi m'attendre. Par contre j'ai trouvé les pages de formules magiques en runes, en alphabet latin et enfin traduite en français un peu lourdes. Déjà que ces livres sont courts ... Sinon vu que je préfère Ombe à Jasper, j'ai bien sur hâte de lire le tome 4.
    Bon ben voilà du coup j'ai jeté quelques idées dans ce commentaire, ça va peut être m'aider à démarrer ma chronique :D

    RépondreSupprimer
  4. Ravie d'avoir aidé, et moi aussi je trouve que les formules magiques prennent trop de place ^^

    RépondreSupprimer