lundi 6 août 2012

How to train your dragon - Chris Sanders & Dean Deblois


Non, contrairement à ce qu’on pourrait croire, je ne me fais pas une thématique « dragons » cet été (même si c’est bien parti). Figurez-vous que j’étais partie pour revoir The Dark Knight en prévision de la sortie du 3e volet, et que mon DVD m’a fait faux bond.

Du coup je suis allée fouiner dans ma PàV (on a des piles à lire, on peut bien avoir des piles à voir pour les dvds) pour en ressortir ce dessin animé emprunté voilà des lustres, vu que je n’avais pas eu l’occasion de le voir au cinéma.

A la base je l’avais emprunté sous prétexte que David Tennant faisait du doublage sur ce film, mais son intervention est tellement minime que je suis complètement passée à côté. Il faut dire aussi que je ne l'ai pas cherché réellement, ce film d’animation ayant complètement accaparé mon attention du début à la fin.

How to train your dragon (Dragons en VF, mais franchement ça ne vaut rien comme titre) raconte l’histoire de Hiccup (Harold en VF, ce qui ne vaut pas grand-chose non plus), un jeune viking qui voudrait apprendre à chasser le dragon, histoire de ne plus être considéré comme un minable.

Mais le jour où son père décide enfin de lui laisser sa chance, il se retrouve bien embêté. En effet, ayant fait ami ami avec un dragon blessé, il n’a plus très envie d’apprendre à les tuer, ces charmantes bébêtes…

Côté scénario, on est sur quelque chose de très classique, mais il est difficile de ne pas tomber sous le charme des aventures de Hiccup et de Toothless. Il faut dire que Hiccup est un personnage attachant, prompt à déclencher des catastrophes par ses maladresses, mais beaucoup plus ouvert d’esprit que ses congénères.

J’aime beaucoup le côté très « geek » du personnage qui bricole dans son coin ses inventions pour pouvoir voler (et dans une toute autre veine, j’aime aussi le geek viking qui récite les capacités des dragons façon jeu de rôle). Et ses relations avec son père, toutes en nuances et en incompréhensions mutuelles, sont touchantes.

Ajoutez à cela une belle galerie de personnages (les autres apprentis tueurs de dragons sont caricaturaux à souhait, avec en prime la jeune Astrid qui n’a rien de la jeune fille en détresse pour le coup), des dragons visuellement épatantes (y’en a de toutes les formes et de toutes les couleurs), une musique plus qu’entrainante, et surtout, une réalisation hyper dynamique qui part dans tous les sens.

Les scènes aériennes sont juste jouissives, j’ai bien regretté de n’avoir pas vu ce film sur grand écran et même (accrochez-vous bien) en 3D, car pour le coup la 3D me semble avoir parfaitement sa place dans ce film.

Bref, si comme moi vous êtes passés à côté de ce petit bijou, je vous conseille grandement de réparer votre erreur, c’est vraiment un très bon film d’animation.

12 commentaires:

  1. Un très bon souvenir, d'autant qu'il n'est pas aussi "facile" que de nombreux films d'animation destinés avant tout à un jeune public, je pense notamment à Hiccup/Harold qui n'en sortira pas indemne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai que ça m'a surpris, y'a même un moment où je me suis dit "non, ils vont pas osé le tuer", le genre de pensée qu'on n'a pas devant un Disney en général ^^

      Supprimer
  2. Revu avant-hier, et j'aime toujours autant ! Mieux qu'un Shreck en ce qui me concerne. Pour la 3D je suis d'accord, mais à la façon de ce qui avait été fait sur le Royaume de Ga'Hoole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'avait de la 3D intéressante sur Ga-Hoole ? *sort*

      Supprimer
  3. (T'es pas allé voir Rebelle ?)

    Vert à oublié de mentionner l'excellente B.O. de John Powell. Pas revu depuis sa sortie en salles mais un excellent souvenir me concernant et le meilleur Dreamworks depuis Wallace et Gromit et le Mystère du Lapin-Garou (qui est plus un film Ardman soi-disant en passant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas trop l'occasion d'approcher un cinéma ces temps-ci donc pour Rebelle, ça attendra (il a l'air chouette mais m'inspire pas plus que ça).
      Sinon je réservais la BO à mon bilan trimestriel, histoire de ne pas me répéter ^^, mais elle est excellente bien évidemment (il a dû se passer 20 min entre la fin du film et l'achat de l'album *siffle*).

      (et j'ai jamais calculé que techniquement Wallace et Gromit relevait de Dreamworks, pour moi c'est du Aardman avant tout ^^)

      Supprimer
  4. ça avait été une très bonne surprise pour moi aussi :)

    RépondreSupprimer
  5. Réponses
    1. Ne le laisse pas trop prendre la poussière alors ^^

      Supprimer
  6. Personnellement, j'ai adoré ! Forcément, en ayant deux à la maison, on voit bien que le réalisateur s'est inspiré des félins pour le comportement du dragon. Un des rares films que j'ai vus en 3D et que j'ai beaucoup apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais pas fait le lien, mais y'a de ça. Et ils volent les tiens aussi ? :D

      Supprimer