lundi 20 août 2012

La chasse au mirage - Gary Russell


Après une première tentative assez mitigée dans la VF des romans dérivés Doctor Who, j’ai retenté l’aventure avec un autre titre, écrit cette fois-ci par un auteur dont j’avais apprécié la précédente incursion dans l’univers, et je n’ai pas été déçue.

La chasse au mirage (ou The Glamour Chase pour les amateurs de VO) se déroule après les Vampires de Venise. Alors que le Docteur promet Rio à ses deux compagnons (avec le talent qu’on lui connait), notre joyeux trio se retrouve en pleine campagne anglaise, dans les années 30, alors qu’une archéologue anglaise s’apprête à mettre au jour… un vaisseau spatial.

Inutile d’en dire plus sur l’intrigue, surtout pour un roman de 250 pages qui se dévore d’une traite (le temps d’un trajet Poitiers-Paris si vous voulez tout savoir). Il faut dire que Gary Russell sait vraiment bien écrire des romans Doctor Who.

Ses textes sont très fluides (contrairement à Apollo 23), et même si une fois encore l’intrigue n’est pas son point fort (l’exposition occupe plus de place que la résolution), c’est un véritable plaisir à lire car cet auteur connait ses classiques.

Déjà on sent qu’il maitrise ses personnages : Amy et le 11e Docteur sont bien mieux caractérisés que dans Apollo 23 (le livre a été publié plus tard pendant la diffusion de la saison 5, ça joue peut-être), et même Rory, nouveau venu à l’époque, est drôlement bien cerné (je suis presque surprise que le Docteur le respecte autant, c’est plutôt caractéristique de la saison 6 ça) et presque plus présent qu’Amy.

De manière générale, Gary Russell est un familier de l’univers, ça se sent dans l’espèce alien qu’il a inventé pour l’occasion (qui implique des pelotes de laines et la suite de Fibonacci –non ne posez pas de questions-), qu’on aimerait bien voir dans un épisode !

Le roman contient en plus son lot de péripéties débiles, dont l’entrée en scène du Docteur, 50 pages après le début de l’histoire (quand je vous parlais d’une exposition longue), qui vaut le détour. Du coup, La chasse au mirage est un bon petit roman Doctor Who, qui se dévore avec plaisir, et qui donne envie de voir un jour Gary Russell écrire un vrai épisode de la série !

CITRIQ

7 commentaires:

  1. Je pense qu'il est dans ma Doctor-pile, celui-là. Depuis je ne sais pas combien de temps, en plus! Je vais le mettre en haut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne idée :D

      Supprimer
    2. Bonjour, en tant que traductrice de ce charmant petit roman, je vous remercie de votre critique, que je me permets de partager. Bonnes lectures et à bientôt - RMG

      Supprimer
  2. Rory ! Rory ! Rory !

    Tu me le prêteras ? :D (oui, car je ne suis pas vraiment prête à m'acheter un nouveau DW français.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi, pas de problème c'est pas comme si j'allais le relire tous les jours...

      Supprimer
  3. Par contre les couvertures, OMG, ça ne s'arrange pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue ne pas les regarder plus que ça, en même temps j'ai 10 ans de lecture de romans dérivés SW avec toujours les 3 mêmes gens, 2 vaisseaux, une explosion et un sabrolaser, je suis un peu blasée dans le domaine :D

      Supprimer