dimanche 20 mars 2011

Odd et les géants de glace - Neil Gaiman


Cela fait un moment que j’ai lu ce mini-roman jeunesse de Neil Gaiman lors de sa sortie en anglais. Mais comme on m’a offert la vf à mon anniversaire (oui ils y a des gens qui n’ont pas froid aux yeux et osent m’offrir des Neil Gaiman !), j’ai fini par remettre le nez dedans, un peu tardivement mais quand même.

A l’origine, Odd et les géants de glace était un mini livre sorti dans le cadre du World Book Day en 2008, et vendu pour la modique somme de 1 livre sterling si j’ai bien suivi le smilblick. Autant dire que ça ne fait pas cher payé pour un Neil Gaiman, quelque qu’il soit ! Je n’étais pas très motivée pour acheter la traduction française facturée à quelques 10 euros, forcément…

Mais finalement, il les vaut bien, au moins pour ce qui est de l’objet : beau papier, couverture avec jaquette, texte très clair et illustrations bien plus jolies qu’en VO (où elles évoquaient franchement la bibliothèque rose !). Comparé à l’édition anglaise au papier translucide et aux caractères serrés, y’a pas photo !

Pour ce qui est de l’histoire, nous suivons les pas de Odd, un jeune garçon viking boiteux, qui a perdu son père et dont la mère s’est remariée (et le beau-père ne l’aime pas, un grand classique), qui décide un jour de s’enfuir dans la vieille cabane de son père dans la forêt. C’est là qu’il va rencontrer de biens étranges animaux parlants.

C’est un conte tout ce qu’il y a de plus classique, même si je retrouve la touche gaimanienne dans le personnage de Odd (et de son sourire) ou dans la résolution de l’histoire. Sans parler de sa passion pour les dieux nordiques.

Ça se lit très vite (ça m’a occupé le temps de mon don de plasma mensuel), et c’est une jolie petite histoire bien maitrisée. Elle n’est pas aussi marquante qu’un « vrai » Gaiman, mais ça reste un petit plaisir bien agréable entre deux lectures plus exigeantes.

CITRIQ

4 commentaires:

  1. J'avais bien aimé ma précédente expérience en jeunesse avec Coraline, je note donc pour lire à l'occasion !

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de m'offrir mon deuxième Neil Gaiman (Neverwhere) que je compte lire sous peu. Mais, a mon avis, ce ne sera pas le dernier !

    RépondreSupprimer
  3. Mais tu n'avais pas déjà fait un article dessus ?

    Parce que j'étais justement persuadée que c'était déjà toi qui m'avait donné envie de le lire celui ci :D

    RépondreSupprimer
  4. Si Olya, mais j'aime radoter sur Gaiman :P
    Ca n'a pas l'ambition d'un Coraline comme roman, mais c'est quand même bien sympathique (bon ceci j'ai encore jamais vraiment trouvé de Gaiman qui ne me plaise pas, à l'exception d'un comic alors xD)

    RépondreSupprimer