jeudi 24 mars 2011

Fables 12 : Le bon prince - Bill Willingham


C’est la fête ce mois-ci, un Scott Pilgrim et un Fables à se mettre sous la dent. Elle n’est pas belle la vie ? Elle le serait encore plus si le découpage vf reflétait celui de la vo (on est ici au tome 12 alors qu’il s’agit du tome 10 en vo), mais ne soyons pas trop difficiles…

Cinq numéros sont regroupés dans Le Bon Prince, les 4 de l’histoire The Good Prince (je vous épargne la traduction), suivi par un Birthday Surprise (idem) qui s’inscrit directement à la suite, d’ailleurs si le dessin ne changeait pas radicalement d’une histoire à l’autre, je n’y aurais vu que du feu.

Je râle un peu moins sur ce volume, un peu plus intéressant que les précédents dans la mesure où on revient à nos bonnes vieilles histoires avec l’Adversaire. A cet égard, Le Bon Prince est très intéressant, puisque les choses commencent à bouger, avec le Prince Charmant qui arrête un peu de glander et qui semble un peu plus prendre à cœur son rôle de maire.

On assiste donc à des préparatifs en masse (dont je ne vous spoilerai pas les détails, mais j’adore Frau Totenkinder), et en parallèle, au développement très intéressant du personnage de Gobe-mouche, qui promet de belles choses à l’avenir… Avec un petit recyclage de mythologie arthurienne en prime, c’est tout à fait sympathique.

Je ne suis pas toujours très en phase avec certaines idées de l’auteur (je le trouve quand même hyper belliqueux dans ses propos, ça va qu’il compense avec des passages plus modérés comme l’échange entre Gobe-mouche et Boy Blue), mais c’est tout de même une chouette histoire et le mélange de contes de fées est toujours plaisant, alors je fais abstraction.

La deuxième histoire, La Surprise (où s’est perdu le Birthday dans la traduction, je l’ignore), poursuit sur les préparatifs tout en mettant en scène l’anniversaire des louveteaux. Plus intimiste comme histoire, avec un style de dessin beaucoup plus « gamin », ça se lit avec plaisir, surtout que cela se conclut sur quelque chose de très curieux… je me demande bien où tout ça va nous mener.

La suite est prévue en juin, nous dit la dernière case, alors je ne devrais pas tarder à savoir !

CITRIQ

2 commentaires:

  1. J'avais acheté le T1 il y a quelque temps pour me faire une idée de la série dont j'entendais du bien. J'aime bien le postulat de départ et certains clins d'oeil m'ont beaucoup amusés (Pinocchio qui aimerait bien grandir pour pouvoir se taper des meufs par exemple), mais j'hésite un peu à continuer la série (surtout qu'il y a un paquet de volumes quand même). J'ai pu lire ici ou là que le scénar était assez inégal...

    RépondreSupprimer
  2. C'est un peu le reproche que je ferais, tous les tomes ne se valent pas, même si les 5/6 premiers sont un délice.

    RépondreSupprimer