vendredi 28 mai 2021

The Sandman (version audio) – Neil Gaiman & Dirk Maggs

The Sandman (Audible) - Couverture

Si vous ne l’aviez pas encore remarqué, je suis légèrement accro aux créations de Neil Gaiman, peu importe leur support. Et s’il y a une œuvre que j’aime plus que toutes les autres, c’est sa série de comics Sandman. J’ai parfois du mal à la recommander parce que ce n’est pas toujours une œuvre facile à aborder, cela n’en reste pas moins pour moi un chef d’œuvre. Pour ceux qui n’en n’ont jamais entendu parler, je vous renvoie à un précédent article qui présente l’ensemble de la série (et pourquoi il faut la lire bien sûr).

En raison de son succès, on a souvent parlé d’adaptation de Sandman sur d’autres supports. Je dois avouer que j’ai suivi tous ces projets avec inquiétude, tant il me semble impossible de faire rentrer une œuvre aussi particulière dans le moule calibré d’un film. Netflix produit actuellement une série télé, le casting est prometteur (de même que la présence de Neil Gaiman à la production), mais je reste circonspecte.

Par contre, s’il y a un projet d’adaptation qui dès le départ m’a enthousiasmée, contre toute attente, c’est celui mené par Audible. Cela peut sembler fou de vouloir adapter un comic en version audio, mais justement, n’est-ce pas la meilleure transformation possible ? Je n’ai pas osé tenter l’aventure en VO (malgré un casting alléchant), mais la sortie récente de sa version française m’a permis d’enfin l’écouter.

The Sandman propose donc une version audio des premières histoires du comic, à savoir Préludes & Nocturnes, La maison de poupée et Le domaine du rêve. En version Urban Comics cela correspond au volume 1 et à la première moitié du volume 2.

On y suit les mésaventures de Morphée, l'incarnation du rêve, capturé lors d’un rituel, gardé prisonnier, qui doit ensuite retrouver ses attributs. On enchaîne ensuite sur l’histoire de Rose Walker et les efforts du Rêve pour reconstruire son royaume. Et on termine par quelques histoires indépendantes (enfin autant que faire se peut dans Sandman) qui mettent en scène notamment une muse, des chats et Shakespeare.

Cela représente presque 11h d’histoire, et pour faire simple c’était formidable de passer ces onze heures avec le casque vissé sur les oreilles, je me suis pratiquement inventé des tâches ménagères pour pouvoir écouter cela tranquillement !

Il faut dire que The Sandman n’est pas vraiment un livre audio. Il tient plus de la fiction radiophonique (aussi inadapté que soit le terme VF, j’avoue que le « audio drama » anglais est plus parlant) avec son casting fourni, ses effets sonores et sa musique. Le résultat est vraiment impressionnant.

Le passage de l’image au son se fait assez naturellement. L’histoire d’origine se prête très bien à un récit oral, autant pour ses thématiques que pour sa narration (comme à peu près tout ce qui est signé Neil Gaiman d’ailleurs). Et lorsque le besoin se fait sentir, quelques descriptions viennent compenser l’absence de dessins, en laissant beaucoup de place à l’imagination.

Pour ceux qui ont lu Sandman, c’est vraiment une belle expérience parce que l’histoire suit fidèlement celle du comic et qu’on la redécouvre sous un jour nouveau. Je me suis même surprise à remarquer des détails qui m’avaient échappé jusque-là.

Pour ceux qui ne l’ont pas lu, l’adaptation a un avantage : elle permet de passer outre les dessins des premiers tomes qui rebutent souvent les nouveaux lecteurs. C’est donc un excellent moyen de découvrir ce chef d’œuvre.

Bref si vous aimez le format audio, je ne saurais que trop vous recommander de vous pencher sur The Sandman. C’était la première fois que j’écoutais une fiction audio plus longue qu’une nouvelle, et j’ai vraiment apprécié l’expérience. Je vais peut-être prolonger un peu mon abonnement à Audible pour voir si j’arrive à écouter d’autres livres audios.

Un avertissement néanmoins : Sandman est un comic pour adultes, avec des passages horrifiques et des scènes très violentes ou franchement glauques. Personnellement cela ne m’a jamais posé de problème en lisant le comic, mais en version audio j’ai trouvé ça plus dur à supporter, comme si l’absence d’images créait plus de proximité et renforçait le malaise. À vous de voir en fonction de votre sensibilité si vous voulez tenter l’aventure ou non.

Infos utiles : The Sandman est une pièce radiophonique réalisée par Dirk Maggs à partir de l’œuvre de Neil Gaiman. Disponible chez Audible. 10h52.
Côté casting VF, on trouve (entre autres) Guillaume Orsat, Sébastien Desjours, Chloé Berthier, Nathalie Beinaime, Paul Borne, Emmanuel Karsen, Martial Leminoux, Jérémy Bardeau
En VO c’est Neil Gaiman qui fait le narrateur et James McAvoy qui joue Morphée, pour ne citer que les principaux noms. Si vous voulez baver la suite est par là.

D’autres avis : Numerama (grâce à qui j’ai appris la sortie VF)

11 commentaires:

Baroona a dit…

C'est assez fou comme projet, et c'est cool que ça soit réussi (mais bon, c'est Neil Gaiman, ça aide ^^).
Maintenant, la vraie question c'est : combien de temps avant que tu la réécoutes en VO ? =P

Ksidra a dit…

Je suis allée lire ton article sur la série du coup : alléchant !! je suis d'autant plus intriguée que tu la considères comme le chef d'oeuvre de Gaiman. Je pense que je vais tenter ! et je suis prévenue pour les dessins, alors ça aidera peut être...

Et du coup je tenterai l'audio aussi, si le comic passe bien (ou pas d'ailleurs ^^) (par contre je ne le trouve pas sur la boutique kobo, mince).

"je me suis pratiquement inventé des tâches ménagères pour pouvoir écouter cela tranquillement !" -> 😂 haha mais oui ! il m'est arrivé de me jeter sur la vaisselle pour écouter mon audiobook XD

Vert a dit…

@Baroona
Je prends sur moi pour le moment (le fait est que vu les accents je suis pas sûre de très bien comprendre la VO xD)

@Ksidra
J'ai trié la caisse de duplo de Mini-Vert par type de pièce pour pouvoir écouter ça tranquillement :D
Bonne découverte, j'espère que ça te plaira !

Tigger Lilly a dit…

"Je me suis pratiquement inventé des tâches ménagères pour pouvoir écouter cela tranquillement !" -> dingue, faut que j'écoute ce truc 😅

Ca a l'air très très chouette en tout cas.

Alys a dit…

Alors Ksidra et TG l'ont déjà dit, mais "je me suis pratiquement inventé des tâches ménagères pour pouvoir écouter cela tranquillement": mais ouiiiii c'est trop ça! Je vais ça pour mes podcasts! J'adore faire la vaisselle, maintenant!!
Bon, je lirai Sandman un jour, c'est tellement un monument du comic.

Vert a dit…

@Tigger Lilly
Ça l'est !

@Alys
Oui il faut faire connaissance un jour ^^

Parlons fiction a dit…

J'attendais cet article avec grande impatience ! Je suis une grande fan de Neil Gaiman et je n'avais encore jamais eu l'occasion de découvrir The Sandman avec les comics papier, je me suis donc lancée dans cette adaptation audio un peu par hasard.

Et quelle claque !

J'ai simplement tout adoré. De mon côté, je l'ai écouté en VO et les acteurs sont incroyables. J'étais directement prise dans l'histoire. Et il faut dire qu'avec Neil Gaiman comme narrateur, c'était vraiment génial à écouter.

A présent, j'ai commencé à découvrir les comics papiers et j'entends encore la voix des personnages dans ma tête. Je pense que si j'avais commencé directement par les comics, j'aurais été un peu déroutée par les dessins. Mais avec le livre audio en tête, aucun souci : je suis déjà à fond.

Un super article :)

shaya a dit…

Ca a l'air chouette en tout cas, il faudrait que je teste les comics un de ces 4 !

Vert a dit…

@Parlons fiction
Merci pour ton retour, c'est bon de savoir que ça fait une bonne porte d'entrée !

@Shaya
Oui il faut tester au moins ^^

Yuyine a dit…

Merci pour cet avis. j'avais vu passé la sortie audio et je me demandais si ça valait le coup, vu le format original... Tu m'as convaincu de la qualité de cette écoute. Par contre, je vais attendre de pouvoir mieux encaisser la violence parce que c'est vrai qu'à l'audio c'est totalement différent que sur papier, je l'ai vécu déjà suffisamment mal avec Terminus ^^

Vert a dit…

@Yuyine
Oui c'est étonnant à quel point le support audio rend les choses beaucoup plus insupportables. Je crois que je n'aurais pas du tout aimé Terminus au format audio 😅