jeudi 13 juin 2019

Imaginales – Édition 2019


Mine de rien, cela faisait six ans que je n’étais pas venue aux Imaginales d’Épinal. Ce n’était pas faute d’en avoir envie pourtant, mais les évènements de la vie ces dernières années (des chouettes évènements rassurez-vous) ont fait qu’il était parfois difficile pour moi de planifier ma venue, jusqu’à cette année, où j’ai pu redécouvrir un chouette festival qui a bien grandi entre temps tout en gardant son ambiance si particulière.


Pour ceux qui ne le connaissent pas, les Imaginales est un festival dédié à l’imaginaire. Installé dans un parc au bord de la Moselle, il propose des conférences, des expositions, des animations en tout genre, des rencontres et bien sûr des livres à acheter et des auteurs à rencontrer.


Lorsque j’étais venue il y a quelques années, les Imaginales se limitaient à quelques chapiteaux. Autant dire que j’ai été sacrément surprise de découvrir que le festival colonisait presque tout le parc avec son marché d’objets médiévaux, ses nombreuses tentes accueillant des associations et maisons d’éditions, ses reconstitutions historiques, ses buvettes (il n’y en avait qu’une à ma dernière venue) et même sa monnaie officielle pour acheter à manger (le loki, ça ne s’invente pas quand on invite des auteurs du nord de l'Europe).


Cette année j’ai donc pas mal papillonné, improvisant mon programme de conférences et mes achats au fur et à mesure tout en redécouvrant le festival. J’ai live-tweeté la plupart de celles que j’ai suivi donc je ne vous referais pas le topo. Les plus intéressantes à suivre ont été les suivantes :
  • Les littéraires de l’imaginaire… dans les pays nordiques !, qui mettait en avant les auteurs nordiques invités et qui a parfaitement rempli sa mission, à savoir me donner envie de tous les lire ;
  • Blog, booktube, bookstagram… une nouvelle façon de parler des livres ?, qui donnait la parole à des influenceuses et de voir qu’on partage tous notre passion dans le même esprit même si on ne blogue pas dans les mêmes cercles.


J’ai aussi pris le temps le samedi après-midi d’aller voir les expositions à la bibliothèque et au musée. Celle de la bibliothèque consacrée aux œuvres de Laurent Gapaillard était fascinante : j’ai beaucoup aimé la façon dont il transformait des choux en paysages. J’en ai profité pour faire un peu de tourisme pro en visitant le reste de la bibliothèque (le bâtiment est superbe et propose comme il se doit un superbe fonds consacré à l’imaginaire).


Le musée départemental d’art ancien et contemporain proposait lui une exposition consacrée à Rosiński, célèbre dessinateur de Thorgal. Les planches étaient sympathiques et complétaient bien les couvertures exposées dans le parc. Cependant c’est surtout le musée qui m’a charmé. Je l’ai malheureusement visité trop vite pour apprécier toutes les collections mais je compte bien y repasser à l’occasion.


J’étais pressée car j’avais rendez-vous à 16h pour une rencontre IRL du dernier Discord avant la fin du monde (si vous ne connaissez pas ce lieu, c’est par ici). L’occasion de retrouver des têtes connues, de mettre des visages sur des pseudos et de parler moutons et crowdfunding (on ne change pas une recette qui gagne !).

Car oui les Imaginales, c’est aussi l’occasion de retrouver les blogopotes et les discordopotes (ça se dit ?) pour papoter, au gré des déambulations dans la Bulle des livres, discrètement lors d’une conférence et surtout lors de bons repas le midi et le soir (j’ai un peu explosé mon budget cette année avec la bouffe d’ailleurs !).


Heureusement, côté achats, j’ai été extrêmement raisonnable. A part quelques goodies (gobelet et marque-pages), j’ai fait l’acquisition de deux ouvrages des éditions 1115 (Sur Mars et Orwell m’a tu, tous deux lus dans le train du retour) et des Miscellanées de Jean-Philippe Jaworski.

Oui y'a une invitée sur la photo qui a l'air de se passionner pour Thorgal...
Ce recueil de nouvelles et d’essais est (il me semble) une exclusivité de la souscription de début d’année des Moutons électriques. Comme quelques exemplaires étaient en vente sur le festival, j’ai sauté sur l’occasion et je l’ai fait signé par l’auteur en passant. J’avais perdu l’habitude de l’organisation des Imaginales du coup j’ai oublié de payer mon livre et je suis revenue honteuse pour régulariser la situation 15 minutes après.


Après deux journées bien remplies de visites, de conférences et de papotage, il y a bien fallu dire au revoir à Épinal. Même si c’est toujours un peu compliqué de venir aux Imaginales pour des raisons d’hébergement (il faut s’y prendre très à l’avance), je dois dire que l’ambiance très chaleureuse de l’évènement m’avait manqué. J’aime aussi beaucoup l’ancrage local de ce festival qui s’étend vraiment à la ville entière, jusqu’aux restaurateurs qui s’équipent de serviettes aux couleurs des Imaginales.

Alors promis, si mon planning me le permet, je reviens l’année prochaine !

Infos utiles : sur le site du festival

Les comptes rendus des copains : Au pays des Cave Trolls (partie 1 - partie 2), Le dragon galactique, RSF Blog (Coup d’envoiVoilà c’est fini)

16 commentaires:

  1. Contente de t'avoir rencontrée en tout cas, c'était très sympa cette petite rencontre sur la pelouse :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Celindanae
      Oui c'est le bon côté des Imaginales, les rencontres pelouse ^^

      Supprimer
  2. C'était très cool de retourner à ce festival. Chouette compte-rendu de ces deux journées bien occupées ^^ Le mien sera publié ce week-end.

    RépondreSupprimer
  3. Beau compte-rendu ! J'en profite pour te remercier pour les live-tweets, c'était sympa à suivre. Et puis ça permet de prendre vraiment connaissance des conférences, parce que bon, hein, les rattrapages audio on sait comment ça se passe - ou plutôt comment ça ne se passe pas, d'ailleurs... =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Oui chez moi aussi souvent ça ne se passe pas sauf exception xD

      Supprimer
  4. Vivement l'année prochaine ^^ les dates viennent de tomber youhou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elhyandra
      J'ai vu ça, c'est plus tôt que d'habitude j'ai l'impression.

      Supprimer
  5. Je vais répéter ce que j'ai dit chez Tigger Lilly: génial!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Du coup tu viens quand ? :D

      Supprimer
    2. Eh bien l'année prochaine ça me paraît déjà difficile car je suis censée aller à Amsterdam en mai. Comment tout faire, Vert? C'est terrible :'(

      Supprimer
    3. @Alys
      Vu que tous les hôtels sont déjà réservés de toute façon ça me parait mal barré pour l'année prochaine :'(

      Supprimer
  6. Ça fait bien rêver, je ne désespère pas d'arriver à retourner sur ce festival un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Et moi donc, mais l'année prochaine c'est mal barré hélas...

      Supprimer
  7. Cela devait être une belle surprise de voir ce festival grandir :) J'ai suivi tes live-tweets, sacré exercice ! J'aurais bien aimé voir l'exposition sur Rosinski. Et j'imagine que cela doit être très sympa de retrouver/rencontrer des blogopotes. C'est vrai que la question de l'hébergement est épineuse : difficile de se projeter un an à l'avance, surtout moi qui habite à l'autre extrémité de la diagonale (difficile de se décider : hey, j'irai bien demain) (huhu)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Acr0
      Ca dépend, si tu viens en camping-car tout est possible :D. Et les Utopiales ça ne te tente pas ?

      Supprimer