samedi 13 janvier 2018

Danses aériennes – Nancy Kress


Depuis que j’ai découvert Nancy Kress avec sa novella L’une rêve, l’autre pas, j’ai tendance à me jeter sur tous ses écrits (même s'il faut se méfier de ses vieux romans de fantasy qui peuvent se révéler un peu étranges). Du coup quand le Bélial’ a annoncé la sortie d’un recueil de ses textes sur le modèle que La ménagerie de papier de Ken Liu, je n’ai pu que me jeter dessus.

Sous une superbe couverture qui illustre à merveille le dernier texte de l’ouvrage, Danses aériennes nous propose donc de découvrir l’œuvre de Nancy Kress à travers onze nouvelles et novellas écrites entre 1990 et 2014, et pour la majorité inédites en français.

Le recueil commence avec Le sauveur, une histoire classique de premier contact avec les aliens, à ceci près que le contact en question est long à venir. J’ai adoré cette entrée en matière qui nous fait voyager dans le futur d’une humanité qui ne cesse de s’effondrer et de renaître.

Touchdown nous projette ensuite également dans le futur en imaginant un étrange jeu télévisé du futur se déroulant sur une Terre dévasté. Le résultat est étonnant et légèrement dérangeant.

Le texte suivant, Évolution, fleure également bon la fin du monde en l’abordant de la résistance des bactéries aux antibiotiques. Outre le sujet ô combien actuel de cette nouvelle écrite il y a plus de 20 ans, j'ai bien apprécié l'étonnante héroïne de l'histoire, un personnage on ne peut plus atypique.

Fin de partie, qui avait déjà été publiée dans l’anthologie des Utopiales 2012 sous le titre La Finale, propose une histoire autour du jeu d’échecs (j'ai parfois l'impression de ne lire que ça en ce moment !) qui s’intéresse aux possibilités offertes par le cerveau humain si l'on pouvait se concentrer sur une tâche en particulier. La conclusion est prévisible mais le texte reste intéressant à lire.

La novella suivante, Shiva dans l’ombre, est définitivement une des perles du recueil. Ce très beau texte mêle avec brio exploration spatiale et exploration de l’âme humaine au travers d’une aventure vers le centre de notre galaxie dotée d’un incroyable sense of wonder qui n’aura aucun mal à vous mettre des étoiles plein les yeux.

Retour sur Terre ensuite avec À la mode, à la mode, un court texte qui imagine un monde où la mode n’est pas vestimentaire mais émotionnelle. Le concept est étrange mais le résultat est sympathique à découvrir.

Le bien commun est un autre des grands textes de ce recueil. Dans cette longue nouvelle (ou courte novella, avec 60 pages c’est difficile à dire !), un jeune homme qui a grandi dans un monde où des aliens ont anéanti toutes les grandes villes de la Terre sans autre forme de procès se retrouve à étudier et comprendre ce qu'il s'est passé. Cette nouvelle pose des questions morales très difficiles, et je dois dire qu’elle ne laisse pas indifférent.

Dans On va y arriver, on voit comment l’évolution de la médecine met un homme dans une position difficile vis à vis de son ancienne épouse et de son épouse actuelle. Le texte n'est pas inintéressant mais le héros n’est pas particulièrement attachant et j’ai eu l’impression que l’auteure n’était pas allée au bout de ses idées.

Un est une longue novella qui se penche sur le cas d'un boxeur qui se retrouve doté de dons hors du commun suite à une opération chirurgicale. Ce texte m’a rappelé le roman de Silverberg L'oreille interne par certains aspects, c’est loin d’être une mauvaise référence !

On continue ensuite avec Trottoir à 12h10, une nouvelle sur le tournant dans la vie d'une femme plutôt sympathique à lire bien que très courte.

Enfin le recueil se termine sur Danse aérienne, un beau récit qui nous projette dans un futur où les danseurs professionnels multiplient les modifications biologiques pour être embauchés dans une compagnie. Le texte dépend avec beaucoup de justesse le monde de la danse tout en étudiant les relations parfois difficiles entre mère et fille.

Voilà pour ce recueil qui se termine sur une bibliographie des œuvres de l’auteur, de quoi donner envie de lire plus… à condition de passer à l’anglais, puisque finalement ce sont surtout ses romans des années 1990 qui ont été traduits chez nous.

J’ai toujours bien aimé ce que j’ai lu de Nancy Kress (à l’exception de sa novella Après la chute), il était donc assez logique que je tombe sous le charme de ce recueil, et cela n’a pas raté. Il faut dire que les textes proposés dans Danses aériennes contiennent tout ce que j’aime chez elle, à savoir de belles idées de SF traitées avec une grande attention portée à l’humain.

Comme dans tout recueil qui se respecte, tous les textes ne sont pas forcément du même calibre (et personne n’appréciera les mêmes), mais il y a une vraie richesse d’idées dans Danses aériennes que je vous invite à découvrir. Et j’espère bien qu’on pourra continuer à découvrir son œuvre en français !

PS : Je rejoins l’ami Lorhkan, il ne manque finalement qu’un peu d’appareil critique pour faire de cet ouvrage un authentique descendant des livres d’or de la SF. Du coup je suis vraiment curieuse de voir le prochain titre de la collection Quarante-Deux !

13 commentaires:

  1. Il y a 3 nouvelle qui m’intéressent : Shiva, Danse aérienne et éventuellement Le bien commun. C'est un peu léger pour acquérir le recueil.
    Peut-être les font ils à l'unité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est les plus gros textes du recueil donc en numérique c'est relativement rentable (et puis qui sait, d'autres te plairont peut-être). Sinon tu peux aussi tester ton avis sur un autre texte de Nancy Kress avant ^^

      Supprimer
  2. tes ressentis sur Le sauveur, Touchdown, Le bien commun me donnent envie de découvrir un peu plus de cette auteure.
    Le pitch de Danse aérienne me fait penser à La fille flute de Bacigalupi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Il faut la découvrir ! Et je note le Bacigalupi dans un coin de ma tête pour quand j'aurais lu La fille automate ^^.

      Supprimer
  3. Décidément, il faut que je commence à guetter son nom dans les librairies d'occasion. :)

    RépondreSupprimer
  4. Celui-ci est aussi en wish-list chez moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      J'espère qu'il est plutôt sur le haut de la wish list alors ^^

      Supprimer
  5. Après avoir lu et apprécié Le nexus du Dr Erdmann et L'une rêve, l'autre pas, je lirai ce recueil. La plume de Kress à l'air de me convenir...

    A suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @yogo
      Si tu as apprécié ces deux textes tu ne peux qu'aimer ce recueil je pense ^^

      Supprimer
  6. Ouais, Nancy Kress c'est d'la balle ! Faut lire ce recueil, c'est du top niveau.
    Et des recueils comme ça, j'en veux bien tous les jours. Et lire du Nancy Kress de ce niveau aussi. :D

    RépondreSupprimer