jeudi 21 décembre 2017

Star Wars Episode VIII : Les Derniers Jedi – Rian Johnson


Après un petit détour par le chouette prologue à l’épisode IV qu’était Rogue One l’année dernière, il est temps de reprendre en cette fin d’année le cours de la « grande histoire » Star Wars avec Les Derniers Jedi, 8ème épisode de la saga. Après un épisode VII sympathique mais un peu lourd dans ses références, voyons donc si Star Wars peut oser la nouveauté ou si l’univers est condamné à se répéter.

(pour info les spoilers sont à la fin de l’article, vous pouvez donc lire tranquillement si vous avez résisté jusque là à la frénésie du moment, faites attention au niveau des commentaires par contre)



Les Derniers Jedi (on pourrait discuter des heures sur cette traduction au pluriel, après visionnage je pense pouvoir affirmer que toutes les variantes, singulier/pluriel ou masculin/féminin fonctionnent) commence plus ou moins là où s’arrêtait Le Réveil de la Force, et c’est tout ce que je vous dirais sur l’histoire.

Point de saut dans le temps donc, ce qui est plutôt nouveau, mais rassurez-vous la structure reste familière vu qu’elle s’inspire en partie de L’Empire contre-attaque (avec une petite touche du Retour du Jedi par moments).

Ceci dit là où Le Réveil de la Force collait un peu trop à son modèle de référence, Les Derniers Jedi ose l’innovation. On a beau être en terrain familier, on peut être surpris à plusieurs reprises par le tour que prend parfois l’histoire, comme si l’épisode jouait autant la carte de l’hommage que celle du contraste.

Et c’est pour moi un excellent choix qui fait que j’ai bien plus apprécié cet épisode VIII que son prédécesseur. J’avais sans doute beaucoup moins d’attentes (maintenant que je sais qu’on va bouffer du Star Wars jusqu’à l’épisode XLII), mais tant bien même j’ai trouvé que Les Derniers Jedi était bien plaisant à regarder.


L’intrigue n’est pas parfaite, certes, il y a même toute une ligne narrative qui pose problème (j’y reviendrais dans la partie spoilers), mais elle permet de bien poursuivre le développement des nouveaux héros de l’univers (un univers qui se féminise de plus en plus d’ailleurs, autre élément appréciable) et offre quelques surprises qui donnent envie d’y revenir.

J’ai bien aimé également le fait que le film ne se déroule pas à 200 km/h comme l’épisode VII. Les Derniers Jedi se permet en effet des temps morts, des passages plus calmes où prime l’émotion et il bénéficie d’un bon dosage entre l’action et l’humour.

Pour le reste, le cahier des charges Star Wars me semble bien rempli avec ses aliens en tout genre qui feront sans doute vendre des tas de produits dérivés (n’est-ce pas les Porgs ?), ses planètes aux visuels étonnants (mention spéciale à la planète en rouge et blanc), ses batailles spatiales, sa philosophie Jedi et sa musique de John Williams (que j’ai trouvé un peu fainéant sur le coup mais pourquoi s’embêter quand les anciens thèmes font toujours autant d’effet ?).


Cela ne veut pas dire que cet épisode VIII est un sans-faute : certaines sous-intrigues posent problèmes, certains passages sont un peu trop tirés par les cheveux et certains personnages ont des comportements d’idiots finis par moment.

Mais pour ma part ce ne sont pas des choses qui m’ont dérangée pendant mon visionnage au point de me sortir du film et de me gâcher l’expérience. Je les ai même plutôt ignorées parce que j’étais prise dans l’histoire, et je n’ai pas trouvé le temps long alors que le film dure 2h30.

Par ailleurs alors que se multiplient les films de licence ultra-contrôlés et calibrés (comme peut le montrer tous les déboires autant du film sur la jeunesse de Han Solo), j’ai l’impression que Rian Johnson a eu suffisamment de marge de manœuvre pour faire passer ses idées et ajouter sa touche personnelle au film (surtout quand on lit ses nombreuses interviews où il explique ses choix, qu’on soit d’accord ou non avec, ils apparaissent comme des choix réfléchis).

Bref pour moi Les Derniers Jedi est une vraie bonne surprise dans l’univers de Star Wars, qui s’inscrit dans la tradition tout en osant la nouveauté. Tout n’est pas parfait mais l’émotion était bien plus au rendez-vous que pour l’épisode précédent. Du coup je suis curieuse de voir ce que son réalisateur pourra nous offrir d’autre dans l’univers (dommage qu’il ne s’occupe pas de l’épisode IX d’ailleurs). 


Le coin des spoilers (surlignez pour lire)

Dans Les Derniers Jedi, j’ai aimé :
  • Le parcours de Rey, tout en nuance de gris (même si cela reste du gris clair), son étrange relation avec Kylo Ren et la non-révélation sur ses parents (qui sera peut-être rectifiée plus tard mais en attendant c’est agréable de pas nous rejouer le « Je suis ton père ») ;
  • Toutes les scènes avec Leia, très émouvantes bien sûres vu que ce sont les dernières de Carrie Fisher, mais aussi parce qu’elles permettent de voir bien le personnage en action. On pourra discuter du ridicule de la scène où elle utilise la Force mais personnellement j’ai apprécié ce rappel qu’il n’y a pas que chez son père et son frère que la Force est puissante ;
  • Retrouver un Luke Skywalker bien amoché par la vie et plus bougon que Yoda, qui finit quand même par se racheter dans un grand final dans la lignée d’un Obi-Wan Kenobi mais en bien plus classe (et la musique et le coucher de soleils à la fin quoi !)
  • L’introduction du personnage de Rose qui confirme définitivement la féminisation de l’univers (en plus de tous ces hauts gradés de la résistance qui sont des femmes). Certes elle passe un peu vite du statut de technicien de surface à élément indispensable de la résistance mais rien de bien grave, l’ascenseur social fonctionne très bien dans Star Wars !
  • La scène de retrouvailles entre Luke et Leia, j’étais toute émue.

Dans Les Derniers Jedi, j’ai moins aimé :
  • Toute l’intrigue de Finn qui me pose problème, déjà à cause du décalage temporel (on a 18h pour sauver la Résistance, on a bien le temps d’aller faire un tour sur une autre planète !) mais aussi à cause du fait qu’elle contribue uniquement à empirer la situation. Certes cela permet de développer les personnages, mais pour le coup il aurait fallu au moins une infime utilité (récupérer Rey ?) pour lui donner un peu de sens ;
  • Les méchants qui sont parfois des parfaits idiots. Je sais que les impériaux n’ont jamais été des lumières et que le Premier Ordre s’inscrit dans cette lignée, mais sérieusement pourquoi envoyer 15 vaisseaux spatiaux à quelque part si c’est pour en utiliser un seul ?
  • L’absence de Lando Calrissian : j’ignore si LucasFilms a des plans pour le personnage mais en tout cas l’acteur n’est pas contre un retour dans les films, et la présence d’une planète casino était quand même l’occasion rêvée pour lui faire faire un petit caméo, non ?
Dans Les derniers Jedi, je suis un peu mitigée sur :
  • Snoke, un personnage surpuissant et mystérieux dont la fin a été si vite expédiée. J’ai apprécié la surprise (voilà qui devrait éviter que l’épisode IX soit une redite du Retour du Jedi) et l’audace de ce choix scénaristique, mais une partie de moi se demande si on ne s’est pas débarrassé de lui trop tôt ;
  • Le personnage de Poe Dameron, très sympathique au demeurant mais un peu buté et tête à claque parfois, heureusement que le personnage semble évoluer sur la fin !
Voilà je crois fait le tour (même si je ne doute pas que je trouverais plein d’autres choses à dire après un nouveau visionnage, mais cela attendra probablement la sortie en DVD). Et vous, qu’en avez-vous pensez ?


15 commentaires:

  1. J'avais trouvé le dernier très décevant car reprenant sans originalité aucune les trames scénaristiques des anciens épisodes. Ton article me donne envie d'aller voir celui-ci malgré tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sophie
      Il faut tenter, au pire je ne pense pas que tu puisses être plus déçue ^^

      Supprimer
  2. J'ai kiffé avec les mêmes réserves que toi. Mais quel pied :)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aussi à peu près les mêmes critiques, en rajoutant le problème de Kylo Ren qui prend cette direction sans qu'on sache trop le comment du pourquoi. Ce serait cool qu'on ait plus d'explications sur son passé par la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Sûr qu'il commence à être un peu trop vieux pour faire sa crise d'ado ^^

      Supprimer
  4. Ce nouvelle épisode sauve un peu la nouvelle trilogie, même s'il comporte quand même quelques incohérences, on passe cette fois un bien meilleur moment.
    Déçu quand même du deus ex machina qui assure le sauvetage de Leia, ainsi que de le mort de Snoke (pas dans le fait qu'il meurt mais plutôt dans sa façon de mourir qui mériterait presque un Darwin Award).
    Et puis il y a le pirate informatique, et sa capacité à découvrir le plan des rebelles (s'échappé pendant que leur croiseur faisait diversion) et le vendre, alors qu'il arrive après la bataille et Finn ne risquait pas de lui en avoir parlé car il n'était pas au courant. D'où sort-il l'info ?

    Rey n'a au moins pas couru pendant tout l'épisode.

    Désolé de ne pas avoir commenté plus tôt, mais entre la préparation du voyage au Japon, le mois passé là-bas et l'agrume, qui s'entrave dans ses cables et me coupe internet, j'ai été un peu occupé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fánaríë
      Toute l'intrigue avec le pirate informatique est un peu artificielle oui, j'avoue que c'est la partie qui m'a le plus déçue (même si elle permet à Finn d'avoir un rôle dans l'histoire ^^)

      Supprimer
  5. Des tas de choses intéressantes pour la suite dans ce film mais je me suis rendue compte dans l'après-coup que ma séance a été relativement plate émotionnellement. J'espère que je suis pas déjà en train de me lasser. A revoir à un autre moment plus p-ê.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Tu as deux ans pour le revoir au calme en attendant la suite (heureusement qu'il n'y a qu'un seul film par an en fait pour toi ^^)

      Supprimer
  6. Je ne suis pas un grand fan de Star Wars, et n'ai donc pas une grande connaissance de son univers. Mon ressenti de non-fan, c'est que j'ai vu un très beau film sur le plan visuel, avec quelques surprises scénaristiques qui font du bien. Mais ça reste un film qui a du mal à nous servir autre chose que de l'action (même s'il y a davantage de temps morts que dans le précédent, c'est vrai), et j'aimerais qu'on nous serve aussi une autre histoire que l'éternel "les rebelles sont sur le point de disparaître + ils se sauvent in extremis et vont se cacher sur une nouvelle planète".
    L'enchaînement des décors avec scènes d'action m'a par ailleurs donné l'effet d'un scénario de jeu vidéo, et j'imagine d'ailleurs qu'un jeu vidéo sera (ou est déjà) tiré de ce film.
    Mais ça reste divertissant et époustouflant visuellement ; on n'a clairement pas le temps de s'ennuyer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Miroirs SF
      C'est sûr qu'on ne doit pas avoir le même ressenti quand on n'est pas fan. C'est intéressant de voir ce que tu retiens d'ailleurs (effectivement les visuels sont peut-être le plus marquant dans ce cas).

      Je me souviens avoir expliqué à des collègues qu'il y a une énorme part d'irrationnel dans l'attachement qu'on porte à Star Wars du coup c'est pas toujours facile d'expliquer pourquoi on aime à quelqu'un qui n'est pas dedans ^^.

      Supprimer
    2. Oui je comprends ce que tu veux dire. Je suis un peu comme ça avec les James Bond ^^, dans un tout autre registre.

      Supprimer
  7. Bon ça y est je l'ai vu. J'ai adoré. J'ai même pleuré à cause du petit fantôme hahaha. J'ai l'impression qu'on est entrés dans le vif du sujet là et que c'est ce film-ci, et pas l'épisode précédent, qui relance vraiment la saga!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Tu rejoins donc le clan des "pour", bienvenue à bord :D

      Supprimer