mardi 17 juin 2014

L'écho des cavernes ou comment l'homme de cro-magnon a inventé la grammaire - Pierre Davy


Ce qu’il y a de chouette avec la préhistoire, c’est qu’il s’agit d’une période riche en découvertes essentielles (l’outil, le feu, les croyances…), mais qui reste néanmoins fort mystérieuse. Du coup il est tentant d’imaginer comment on en est arrivé à frotter des bouts de bois ensemble pour les enflammer, et cela donne naissance à une littérature souvent farfelue mais ô combien délicieuse.

L’écho des cavernes en est l’exemple parfait, racontant comment un homme, tout au long de sa vie, inventa le langage. Ce postulat n’a bien sûr aucune crédibilité scientifique, mais produire une explication crédible n’est certainement pas le but de l’auteur. Non, cette histoire fournit avant tout à Pierre Davy une trame de fond pour expliquer la grammaire de façon ludique. Et ça marche à merveille !

On commence donc par les différents sons, puis les substantifs pour désigner les choses, puis les verbes, les adverbes, les pronoms, etc. Rassurez-vous, l’ensemble n’a rien d’un manuel de grammaire barbant. L’écho des cavernes permet surtout de s’interroger de façon très didactique sur comment sont construites les langues.

C’est très plaisant à lire, d’autant plus que l’auteur utilise une prose pleine d’humour pour raconter tout ça. Il y a un petit côté Pourquoi j’ai mangé mon père dans le décalage induit entre les réflexions du personnage principal, Sapiens et le niveau intellectuel du reste de la tribu.

J’ai beaucoup aimé également toutes les petites références bibliques bien senties (le héros prend le nom de Adam, et a un deuxième fils qui file un mauvais coton parait-il…), ainsi que toutes les réflexions sur le langage et la communication qui sont aussi drôles que pertinentes.

Bref même si j’imagine que cet ouvrage est avant tout destiné à la jeunesse (on sent l’œuvre idéale pour illustrer le cours de français), c’est une petite lecture pleine d’humour et bien sympathique, qui permet de faire quelques petites révisions de grammaire sans en avoir l’air, ça peut toujours servir !
« La communication ! La question était là. Nous avons un problème de communication. Tous les « wroumpf » du monde, même déclinés sur tous les tons et tous les modes, ne suffiraient jamais à se faire entendre. Certains esprits rétrogrades soutiendraient que cela était déjà bien assez, pour le peu qu’on avait à se dire. Ce à quoi Sapiens s’objectait à lui-même que la création de l’outil pouvait très bien précéder le besoin de s’en servir. N’avait-on pas inventé la hache de silex avant d’être pris de la tentation de la planter dans le crâne de son voisin ? »
CITRIQ

7 commentaires:

  1. J'espère bien pouvoir le lire pour le challenge celui là, il a l'air très chouette !

    RépondreSupprimer
  2. @asn83
    Il est très fun en effet, et il doit se trouver facilement en bibliothèque en plus (et sinon il coûte moins de 8 euros de mémoire)

    RépondreSupprimer
  3. Énorme !! :)
    J'ai commencé Le peuple des rennes pour ton challenge : je kiffe !)

    RépondreSupprimer
  4. "N’avait-on pas inventé la hache de silex avant d’être pris de la tentation de la planter dans le crâne de son voisin ? »

    Hahaha ^^ Enorme ! :D

    RépondreSupprimer
  5. Tu as vraiment des lectures bizarres XD

    RépondreSupprimer
  6. @Escrocgriffe
    Y'a pas mal de blagues sympas sur la Genèse aussi ^^

    @Tigger Lilly
    Meuh non, je l'ai acheté à la boutique de la grotte de Pech Merle, c'est dire son sérieux !

    RépondreSupprimer