mercredi 30 avril 2014

Recueil factice - Avril 2014

Ou l'on se dit qu'on devrait toujours lire un nombre pair de livres chaque mois, ça simplifierait le montage des couvertures !

LIVRES


La Hulotte n°99 : Le Martin-pêcheur, l'Oiseau des Glaces (revue)
J'ai profité de mes vacances pour rattraper un peu mon retard dans ma lecture de la Hulotte, qui reste l'une de mes revues favorites. Il faudra que je me fende un jour d'un vrai article sur cette improbable revue semestrielle qui parle de la nature qu'on trouve devant sa porte avec des textes aussi drôles que ludiques, et des illustrations presque exclusivement constituées de dessins.
Bref la Hulotte reste un OVNI délicieux qui vous raconte, pour son dernier numéro, la vie des martins pêcheurs façon potins à la Paris Match. C'est toujours aussi instructif et amusant, je ne m'en lasse pas !

Un an dans les airs – Raphaël Albert, Jeanne A. Debats, Raphaël Granier de Cassagnac, Johan Heliot et Nicolas Fructus
Oui je sais, ne pas accorder une chronique complète à cet ouvrage relève pratiquement du crime, mais j’ai mis tellement de temps à lire ce superbe ouvrage (vu qu’il est impossible à lire dans le métro !) que j’en garde une impression assez décousue. Mais pour faire simple c’est un très bel objet livre qui ne néglige aucun aspect : concept génial (mettre en scène une aventure de Jules Verne qui lui a inspiré plein de personnages et de situations dans ses romans), les textes très bien fichus (avec les points de vue de chaque personnage en alternance) et les images magnifiques. Une chouette expérience de lecture qui change des romans ordinaires.

La vague montante – Marion Zimmer Bradley

Bel Ange (Le Baron noir 2) – Olivier Gechter

A game of thrones – George R. R. Martin

Etat de rêve – Ian McDonald

Le trésor des incas (Téméraire 7) – Naomi Novik

Comme un automate dément reprogrammé à mi-temps – Laurent Queyssi
Attirée par son titre étrange, ce recueil de nouvelles est une semi-déception. Certes, j’ai bien apprécié l’imagination exubérante de l’auteur (un monde où on se vend à une marque pour la vie, un autre où on ne voyage que par des interfaces de réalité virtuelle), mais j’ai eu du mal à rentrer dans les histoires qui ne me semblaient pas toujours à la hauteur des idées présentées.
Je retiendrais néanmoins deux textes : 707 Hacienda Way, sorte de mise en abîme vertigineuse en hommage à Philip K. Dick et Nuit noire, sol froid, très joli texte sur la création et les légendes à partir d’une chanson (une authentique fantasy mythique en SF !)

Le complot contre l’Amérique – Philip Roth

Finalement c'est A game of thrones qui a occupé une bonne partie de mon mois (deux semaines de lecture !), et si ça se trouve cela fera pareil en mai, même si j'ai d'autres livres sur le feu...


FILMS


Captain America : Le soldat de l'hiver - Anthony Russo & Joe Russo
Après un premier volet qui jouait la carte de la reconstitution historique, on retrouve Captain America dans le monde moderne, confronté aux dérives de la cybersurveillance (bien actuel comme sujet) en compagnie de la Veuve noire (là pour compenser son côte boyscout).
Certes le film ne fait pas vraiment dans la dentelle et vient avec son lot de stéréotypes douteux (ah les « french pirates » qui parlent avec un accent québécois, mais ce n’est pas grave parce qu’en fait ils sont algériens), mais les dialogues sont plein d’humour, les scènes d’action bien ébouriffantes, que demander de plus ? (à part de pouvoir faire l’impasse sur cette 3D qui comme d’habitude n’apporte pas grand-chose à l’histoire…)

Le dernier des Mohicans – Michael Mann
Vu pour sa musique principalement (depuis le temps que je l’écoutais sans connaitre le film). J’ai eu un peu de mal à suivre toutes les subtilités historiques de l’histoire (c’est la faute à la belle chevelure de Daniel Day-Lewis qui me déconcentrait !) mais on passe un bon moment devant ce film qui est doté d’une très belle photo.

Intouchables - Eric Toledano et Olivier Nakache
Rattrapage d’un film qui avait fait un buzz énorme lors de sa sortie, et comme souvent avec ce genre de comédie qui fait un tabac, quand on ne le voit pas sur l’instant dans une salle de cinéma on passe parfois à côté du film. Y’a de très bons passages bien drôles, mais dans l’ensemble je ne suis pas rentrée plus que ça dans l’histoire. Je ne l’ai sans doute pas vu au bon moment !

Le Retour du Roi (ciné concert)
J’aurais pu y consacrer un billet, mais comme c’est le même principe que le premier et le deuxième volets, et globalement le même ressenti, je me compterais d’une petite place dans ce recueil.
Comme toujours c'est absolument merveilleux comme expérience et certains morceaux continuent à me donner des frissons (le thème de Minas Tirith, celui du Retour du Roi). C'est intéressant car je n'avais jamais remarqué avant ce concert à quelque point la musique de ce volet se différenciait des deux précédents. En effet au lieu d'avoir tout le temps des thèmes clairement orientés gentil ou méchant, on a souvent des musiques bien plus brouillées dans leurs tonalités (notamment en présence de Gollum ou Denethor).
Seul petit défaut, quelques problèmes de sono (volume des voix et des bruitages très variables, quelques couacs de micro)... la fatigue j'imagine vu qu'il s'agissait de la 2e ou 3e représentation, mais du coup ce volet reste un peu en dessous pour moi.
Mais bonne nouvelle, en septembre il y aura un ciné-concert pour Gladiator!

En mai, il y aura sûrement des super-héros au programme... et puis on verra bien !


SERIES


Being Human – Saison 5
Le mois a été un peu maigre pour cause de vacances, mais j'aurais au moins réussi à terminer la saison 5 de Being Human. Il m'a fallu plus d'un an pour regarder 6 épisodes (pire qu'un escargot !) et je le regrette un peu, ça n'aide pas à garder le fil de l'intrigue.

D'ailleurs si l'histoire n'est définitivement pas le point fort de cette saison (mais c'est un peu valable pour l'ensemble de la série), la série garde un charme fou grâce aux interactions entre les trois protagonistes (mention spéciale à Tom, loup-garou naïf super attachant) et à l’atmosphère unique qu'elle dégage.

Entre les décors délicieusement rétro et la bande-son souvent complètement inappropriée (où comment monter une bagarre/course-poursuite sur Ca plane pour moi), les amateurs de décalage comme moi passeront un excellent moment. Et cerise sur le gâteau, la série est doté d'une bonne et vraie fin qui clôture plutôt bien l'histoire tout en finesse. Je me demande bien ce que je vais pouvoir regarder désormais comme série anglaise décalée (à part Doctor Who bien sûr...).

Voilà, c'est tout pour ce mois d'avril, un peu moins riche (enfin...) que d'habitude à cause des vacances, à bientôt pour de nouvelles aventures !

8 commentaires:

  1. Aaaaah, "Le dernier des Mohicans", quel grand film !
    Ce long passage sur le bord de la falaise avec cette musique, j'en frissonne encore !
    Je viens d'ailleurs de revoir cette scène finale sur Youtube, ça me fout encore la chair de poule...
    Vraiment, un grand film !

    RépondreSupprimer
  2. Gladiator en ciné-concert ! Ça doit être encore plus épique qu'épique (et colégram) ! =O
    Intouchables n'a effectivement rien d'exceptionnel. Panurge a encore une grande vie devant lui.

    RépondreSupprimer
  3. Le nouveau Captain America, le film qu'il ne faut pas voir en VO, en tout cas les 30 premières minutes ...
    Sinon les "Baron Noir"s sont arrivés aujourd'hui, je vais pouvoir en commencer la lecture.

    RépondreSupprimer
  4. Tu as quand même découvert pas mal de choses, je trouve ! J'avais beaucoup aimé "Intouchables", mais ce n'est pas le chef-d’œuvre ultime, en effet ! C'est le problème du buzz excessif !

    Il faut absolument que j'achète le tome 2 du Baron Noir, merci de me le rappeler !

    RépondreSupprimer
  5. @Lorhkan
    Ravie de te l'avoir remis en tête ^^

    @Baroona
    Ca fait très envie en tout cas !

    @Fánaríë
    J'ai hate d'avoir ton retour (avec le foin que j'en fais j'espère que tu ne seras pas déçue !)

    @JainaXF
    De rien ;)

    RépondreSupprimer
  6. Alors je ne peux que rejoindre Lorhkan à propos du Dernier des Mohicans et de la scène sur la falaise. Le plan sur le visage d'Alice lorsqu'elle prend sa décision est inoubliable. C'est juste un des plus beaux films du cinéma et il est resté avec moi longtemps après chaque visionnage. J'espère que l'UGC le repassera dans le cadre de son programme Culte!
    Intouchables, j'ai trouvé que c'était sympathique mais sans plus, et certainement pas un film à 15 ou 20 millions d'entrées... Le public est parfois bizarre à mes yeux.

    RépondreSupprimer
  7. Ça a l'air chouette ta revue La hulotte (sans jeu de mots, enfin si un peu).

    Tu me diras quoi pour Gladiator ?


    RépondreSupprimer
  8. @Alys
    C'est vrai que ça doit être impressionnant sur grand écran comme film, les images sont vraiment magnifiques.

    @Tigger Lilly
    C'est très très chouette sans mauvais jeu de mots :P
    Je te tiens au courant pour Gladiator, j'attends que le dernier larron intéressé rentre de vacances !

    RépondreSupprimer