dimanche 6 avril 2014

Petit bilan béophile trimestriel (12)

Pfiou on est déjà début avril, et je suis tombée amoureuse de trop de BO, toutes très différentes avec ça. L'année commence bien !


Attila Marcel – Sylvain Chomet & Franck Monbaylet

Petit rattrapage de l'année dernière, cette BO est à l'image du film, étrange, foutraque et délicieuse. Il y a bien sûr l'étrange chanson Attila Marcel qui donne son titre au film et revient sous de multiples formes, toutes les chansons des parties de rêve qui dérivent d'autres musiques, d'étranges mélodies à l'ukulélé...




The Grand Budapest Hotel – Alexandre Desplat

Un film de Wes Anderson, c'est aussi une musique complètement décalée, et The Grand Budapest Hotel ne fait pas exception à la règle. Alexandre Desplat est aux commandes une fois encore, et l'album fait même moins compilation que d'ordinaire. C'est délicieux à écouter, mon morceau favori étant Canto At Gabelmeister's Peak, une variation du thème principale avec des choeurs.

Cependant je me permets un petit reproche, celui d'être un peu trop ressemblant à la BO de Fantastic Mr. Fox, les thèmes sont tellement proches qu’on peut passer d’une BO à l’autre sans s’en rendre compte.




Only lovers left alive - Jozef Van Wissem & SQÜRL

Autre film, autre musique, très atmosphère et lente à l'image du film en lui-même. Cette BO m'a beaucoup fait penser à certains morceaux de Yann Tiersen, qui n'étaient plus tellement des mélodies que des ambiances musicales. Only lovers left alive, c'est un peu ça, et ça a un petit effet hypnotisant à écouter.




Philomena – Alexandre Desplat

Encore une BO d'Alexandre Desplat, mais très différente du très décalé Grand Budapest Hotel. Ici on est plutôt dans sa veine classique, proche de ce qu'il a pu faire sur Le discours d'un roi ou La jeune fille à la perle (surtout La jeune fille à la perle). Une musique simple, relativement dépouillée, mais qui accompagne magnifiquement les images. Jetez donc un œil (enfin une oreille) à Anthony's Story, surtout à partir de la 2ème minute.




Willow – James Horner

James Horner est un compositeur de musiques de film qui est assez peu représenté dans ma bibliothèque de musique, parce qu'à chaque fois que je croise sa route je trouve que tous ses thèmes se ressemblent. Ce n'est pourtant pas le cas de Willow, une BO pas toute jeune qui accompagne à merveille le film avec parfois même un petit air de John Williams (et on ne demande pas mieux pour un film derrière lequel se cache George Lucas). Très sympa à écouter, avec ou sans les images.

4 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore écouté la BO de Philomena, mais j'ai bien accroché à celle de The Grand Budapest Hotel !

    RépondreSupprimer
  2. Alexandre Desplat m’impressionne de plus en plus… J’adore le "Canto », ainsi que « Daylight Express to Lutz ». En ce qui concerne la bo de Willow, je dirais qu’elle est indispensable ! :) Ce film est vraiment attachant…

    "Au secours, au secours ! Y a un peck qui me menace ! Il a un gland dans la main ! »

    :D

    RépondreSupprimer
  3. Huhu je me suis doutée que tu allais parler de celle de The Grand Budapest Hotel :) J'ai souvenir de quelques morceaux de Willow, mais j'ai toujours tellement été "dans" le film que le reste était discret ("très bien intégré" serai plus juste). Allez, c'est parti pour l'écoute de tout ça !

    RépondreSupprimer
  4. @JainaXF
    Il est difficile de résister à la BO du Grand Budapest Hotel ^^

    @Escrocgriffe
    C'est le bon terme en effet, c'est un film très attachant !

    @Acr0
    Bonne écoute alors !

    RépondreSupprimer