dimanche 9 février 2014

Noir Duo - Sylvie Miller et Philippe Ward

 

Après les petits moments de bonheur qu’avaient été les lectures d’Un privé sur le Nil et Mariage à l’égyptienne, j’ai voulu continuer à explorer l’œuvre de cet auteur bicéphale que sont Sylvie Miller et Philippe Ward.

J’ai donc déniché en numérique ce recueil qui contient des textes écrits à deux et à quatre mains, ce qui m’a permis de me donner un bien meilleur aperçu de la palette de ces auteurs : fantastique, science-fiction, ils savent tout faire (il n’y a guère que les elfes et les licornes qui manquent à l’appel).

C’est assez rigolo de lire un recueil composé par deux auteurs. On pourrait croire que cela va permettre de les différencier un peu (et effectivement Sylvie Miller semble plus orientée SF et Philippe Ward plutôt fantastique). Mais finalement ces deux-là fonctionnent tellement bien ensemble qu’on a l’impression d’avoir juste affaire à différentes facettes d’un seul et unique auteur !

Noir duo se compose de seize nouvelles, accompagnées par une préface-fleuve rédigée par 113 auteurs (rigolote mais un peu longuette) et une postface tout aussi délirante. Je ne vais pas revenir en détail sur les seize textes, mais vous parler de ceux qui m’ont le plus plu :

- Le mur est la nouvelle qui ouvre le recueil, mais aussi la toute première collaboration des deux auteurs. On peut dire qu’elle met la barre très haut avec ce récit assez anxiogène d’une femme divorcée qui essaye de faire face et commence à voir apparaitre un étrange visage dans le mur de sa salle à manger. Le texte m’a fait penser aux textes de Lisa Tuttle et Megan Lindholm, que de bonnes références donc !

- Les chemins de l’esprit, écrite par Philippe Ward est une nouvelle étrange qui s’intéresse à un détenu récemment libéré qui décide de marcher jusqu’à Compostelle. On se laisse happé par ce récit où le fantastique reste finalement assez discret ;

- Un futur inimitable, autre collaboration, est une formidable histoire d’invasion alien qui s’amuse à parodier tous les grands noms du genre (La guerre des Mondes, Independence Day, tout y passe) pour un résultat absolument délicieux et complètement délirant. ;

- Ventres d’airain, par Sylvie Miller, est une nouvelle qui s’interroge sur la notion de maternité. Je n’en dis pas plus mais je suis admirative de la virtuosité avec laquelle les idées se développement au fur et à mesure de cette histoire absolument glaçante. ;

- Mau, encore une nouvelle à quatre mains, n’est pas une aventure de Lasser même si elle met en scène des chats et des dieux en Egypte. L’intrigue est relativement simple, mais je suis tombée sous le charme de ce récit, je blâme complètement les félins !

- Tout s’achète et tout se vend, de Sylvie Miller est un texte assez rigolo qui imagine un futur où comme son titre l’indique, tout s’achète et tout se vend.

Ceci dit si je n’ai sélectionné que mes plus gros coups de cœur, cela ne m’a empêché d’apprécier le reste du livre. Noir duo est en effet un chouette recueil qui sait mêler les tons, les ambiances et les genres : on rigole, on réfléchit, on angoisse et on s’émeut selon les textes, qui sont aussi plaisants à enchainer qu’à picorer qu’entre deux grosses lectures. Une belle démonstration des talents de ces deux auteurs, qui m’a donné envie de continuer à explorer leur bibliographie, qu’elle soit commune ou séparée !

CITRIQ

5 commentaires:

  1. Tiens ... Toi aussi tu lis des nouvelles et des novellas le dimanche ? Le monde est petit.

    Ça a l'air chouette ce qu'ils font ces deux-là. Un jour je m'y mettrai.

    RépondreSupprimer
  2. Ouaip, je plussoie le commentaire de Tigger Lilly, ce que font ces deux auteurs m'intéressent pas mal !

    Lasser me tente beaucoup, mais j'attend de voir si ça ne va pas sortir en poche un jour... J'avais bien aimé une nouvelle parue d'abord sur Elbakin.

    En tout cas, ce recueil semble être une manière sympathique (et pas trop chère ?) d'approcher ces deux auteurs.

    RépondreSupprimer
  3. Tu me tentes aussi, surtout que j'ai bien aimé Lasser et que le recueil est à un prix assez raisonnable...Ca fait combien de pages environ ?

    Ma PAL ne te remercie pas, en tout cas, vile tentatrice ! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ah tiens, je n'avais même pas entendu parler de ce livre, honte à moi. Surtout que j'aime beaucoup ce que font ces deux auteurs. Faut que je rattrape cela!

    RépondreSupprimer
  5. @Tigger Lilly
    Et j'en lis aussi les autres jours, mais bon on va pas faire un logo pour chaque jour de la semaine :D

    @Lorhkan
    Effectivement en numérique ce recueil n'est vraiment pas cher (3-4 euros maximum, je me souviens plus)

    @JainaXF
    J'ai pas ma liseuse sous la main mais la version papier fait 250 pages à priori.

    @BlackWolf
    En effet si tu aimes ces deux auteurs tu peux te jeter dessus sans aucun problème ^^

    RépondreSupprimer