mercredi 5 septembre 2012

Doctor Who 7x01 - Asylum of the Daleks


Oui je sais, j’en ai mis du temps à la pondre cette chronique, mais à ma charge, si on laisse de côté un épisode de Noël peu inspirant, cela fait presque un an qu’on n’a pas eu de Doctor Who à se mettre sous la dent ! Du coup, j’ai pris mon temps pour le regarder, et pour rédiger mon petit compte rendu. Evidemment, comme la saison 6, les spoilers sont au rendez-vous.


Nous avons donc un Doctor qui n’est pas mort, qui s’en vient faire un tour sur la planète Skaro…


Pendant que de leur côté, Amy qui joue les mannequins…


Et Rory, fidèle à lui-même, sont occupés à divorcer. Mais point de temps pour ces formalités barbantes, trois rayons blancs plus tard…


Voilà tout notre petit monde réuni devant les Daleks, le parlement des Daleks, rien que ça. Tout cela ne sent pas très bon pour le Doctor qui se dit qu’il ne va pas tarder à mourir pour de bon, sauf que les Daleks ont autre chose en tête


« Save us »

Après quoi le générique –légèrement remasterisé- arrive enfin, j’ai bien cru qu’ils l’avaient oublié !

Asylum of the Daleks est un épisode… différent. Steven Moffat l’avait dit, que cette saison 7 reviendrait à des épisodes plus « classiques », avec une trame narrative plus réduite, et c’est effectivement le cas de cet épisode (qui fait presque misérable après le duo The Impossible Astronaut / The Day of the Moon qui démarrait la saison 6)

En dépit de la présence de Daleks (qui restent quand même les méchants emblématiques de DW), j’ai trouvé l’épisode très léger, moins prise de tête que la précédente saison. On a juste les Daleks, confronté à un problème dans leur « asile » où ils enferment tous ceux qui ne rentrent dans le moule, sont obligés de recruter le Doctor pour leur donner un coup de main.

J’aime beaucoup à ce sujet le pragmatisme des Daleks qui lui fournissent Amy et Rory parce que le Doctor doit avoir de la compagnie, tout simplement ! Dans un autre univers non gouverné par les lois des moyens financiers et des disponibilités des acteurs, imaginez un peu ce que ça aurait donné s’ils lui avaient fourni deux ou trois compagnons piochés au hasard de la série ! Mais cessons de rêver.

Episode moins casse-tête oblige, Asylum of the Daleks se prête assez peu au compte rendu détaillé. On voit du pays, des daleks, un poil d’horreur, quelques bonnes répliques... on se contente de suivre les péripéties avec plaisir, sans trop se poser de questions. Ca pourrait paraitre ennuyeux, mais comme l’atmosphère est sympathique, la réalisation bien maitrisée, et les acteurs en pleine forme, on passe un très bon moment.

Et l’épisode soulève tout de même quelques points intéressants.


- You think hatred is beautiful?
- Perhaps that is why we have never been able to kill you.

C’est pour ça que je suis contente de retrouver les Daleks ! Ca faisait tellement longtemps que j’en avais oublié l’ambigüe relation qu’ils entretiennent avec le Doctor ! C’est assez marrant le « reset » qu’ils subissent à la fin d’ailleurs, si bien qu’ils en oublient le Doctor (même si je doute que ça dure…).

A part il y a toute l’histoire du divorce des Pond…
- In no particular order, we need to neutralise all the Daleks in this asylum, rescue Oswin from the wreckage, escape from this planet, and fix Rory and Amy's marriage...
- OK, I'm counting three lost causes, anyone else?
Je ne savais pas trop quoi en penser, je trouvais un peu bizarre que leur histoire ne survive pas à la normalité… à voir la résolution, je me dis que Amy est quand même un petit peu stupide et sous-estime grandement Rory.

Enfin je veux bien qu’elle se sacrifie pour qu’il soit heureux, mais je vois mal un Rory épanoui avec des enfants mais sans Amy. Et sincèrement, les solutions ne manquent pas, surtout avec un Doctor plus ou moins à portée de main… C’était le moment « stupid Pond » !

Et puis, il y a la partie la plus intriguante de l’épisode, à savoir elle :


Oswin Oswald, qui m’a beaucoup interrogé dès sa première apparition, tout simplement que sa tête m’était furieusement familière. Et pour cause, je ne pense pas vous spoiler grandement en vous faisant remarquer qu’elle est jouée par Jenna-Louise Coleman, celle qui est censée remplacer Amy et Rory dans la seconde partie de la saison 7.

Sauf que la fin laisse des doutes quant aux possibilités pour le personnage de recroiser la route du Doctor. Du coup je me demande quel ressort scénaristique Moffat va nous inventer pour la faire revenir sur scène… En tout cas c’est assez malin comme il se joue de nous une fois de plus, parce que tout le monde a vu des photos d’elle, et l’épisode laissait peu de doute quant à son destin à la fin de l’épisode.

(Moi j’étais persuadée que c’était en fait l’ordinateur central de la planète qui avait complètement pété un boulon, je n’étais pas si loin en fait…)

En tout cas j’ai bien aimé le personnage, très frais, avec une bonne alchimie avec le Doctor. Je suis un peu plus inquiète de son côté petit génie, ça fait un peu Mary Sur sur les bords, je ne suis pas sûre que le TARDIS survive à deux génies à son bord ! En même temps, comme on ne sait pas vraiment sous quelle forme elle va revenir…

Au final, on a donc un épisode est assez léger comme promis, mais qui laisse quand même derrière lui son lot de questions à résoudre. C’est rassurant d’une certaine façon, ça m’ennuierait de ne plus avoir à me torturer le cerveau pendant la diffusion.

Un truc est sûr, avec des dinosaures dans un vaisseau spatial, avec Néfertiti, Lestrade, Arthur Weasley et Rusard, on ne va pas s’ennuyer la semaine prochaine !

(et je vais ptêtre pouvoir continuer à alimenter mon SSW avec ces épisodes...)

8 commentaires:

  1. Pas accroché à cet épisode, à part pour le côté Amy et Rory (ils vont me manquer). Et qu'est-ce que j'en ai marre (mais marre) des Daleks!

    Pour la nouvelle compagne (et j'espère que ce ne sera pas ça parce que je n'arriverai pas à avaler la chose), il peut aller la rechercher dans le passé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais dans ce cas là elle se souviendrait de lui en toute logique... enfin bon on verra bien.
      C'est marrant de ne pas supporter les Daleks, c'est quand même la base de la série quoi. Je dis pas qu'on doit tout le temps les voir, mais là ça m'avait manqué depuis bientôt deux saisons !

      Supprimer
  2. Justement, c'est pour ça que ça m'énerverait s'ils utilisaient cette solution-là ^_^.

    Ben je ne sais pas, je trouve leurs histoires souvent tirées par les cheveux, la série me donne l'impression de stagner à chaque fois que je les vois. Puis je n'arrive plus à supporter les "Exterminate" alors qu'ils m'amusaient au début. En y réfléchissant, aucun des épisodes des Daleks ne m'a convaincue. Quand je pense aux grands épisodes de la nouvelle série me viennent ceux des Weeping Angels, celui de Versaille, etc. Mais même le final avec les Daleks, je n'ai pas accroché. Peut-être parce que je ne comprends pas en quoi un ennemi qu'ils semblent à chaque fois vaincre (à deux-trois la plupart du temps) peut être si dangereux qu'il puissent décimer toute une population...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ça fait longtemps qu'on a pas eu un bon épisode Dalek (à vrai dire je pense que le meilleur reste le premier de la saison 1, qui était véritablement terrifiant, et celui avec les Cybermen, parce que les deux en même temps c'était fun).

      J'aime bien la dynamique qu'ils ont avec le Doctor (ça ressemble un peu à Batman et le Joker, sauf que le Doctor serait plutôt le Joker dans l'affaire xD), en plus le Doctor s'est construit vis à vis d'eux (ils servent un peu de mètre étalon de son évolution personnel comme eux n'évolument que peu dans le fond).

      D'ailleurs j'ai lu une analyse très intéressante sur un site à propos de cet épisode, qui pointait du doigt que dans la même situation, Ten aurait probablement fait péter le vaisseau Dalek à la fin au lieu de partir comme ça en se moquant d'eux.

      Ceci dit toi que dans la nouvelle série on ne les élimine pas si facilement que ça, dans les premières saisons ils s'en débarassent à coup de boule de boue et de trou dissimulé sous les branchages xD

      Supprimer
  3. Je découvre ton blog et je suis ravie de voir qu'en plus de tes chroniques littéraires tu rédige des chroniques sur Doctor who :) Je vais m'y intéresser de près ^^
    A propos de cet épisode, je pense comme toi qu'il était pas prise de tête mais qu'il laisse des questions. Perso, j'ai beaucoup aimé pour démarrer la saison, mais c'est vrai que chaque fois que je vois les Daleks je me dis "sont pas censé être morts ceux la!" lol J’espère qu'on va revoir River, j'ai adoré les épisodes avec elle et apparemment on va revoir les weeping angels c'est cool (ils m'avaient foutus la trouille ceux-la ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue, n'hésite pas à t'installer confortablement ^^
      Moi bizarrement j'ai vaincu ma peur des Weeping Angels depuis que je les ai vu bouger dans la saison 5 xD

      Supprimer
  4. La vache ! ça claque !

    Je n'ai pas trop lu, histoire de ne pas lire de spoiler (je n'en suis qu'à la fin de la saison 4), mais ça donne envie d'avancer dans la série. Dommage qu'il n'y ait plus David Tennant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Matt Smith est très bien aussi ! (je l'aime autant que David en fait je crois xD)

      Supprimer