samedi 7 janvier 2017

Doctor Who Christmas Special : The Return of Doctor Mysterio


Mine de rien, cela fait un an que nous n’avions pas eu de nouvel épisode de Doctor Who à se mettre sous la dent. Heureusement, il est enfin de retour en 2017 et en guise de mise en bouche, un petit épisode de Noël est là pour nous remettre dans le bain. Spoilers, comme il se doit.



Nous sommes donc à New-York, époque actuelle. Grant, un jeune garçon fan de comics, rencontre un curieux personnage occupé à installer un appareil étrange sur son toit. Suite à un quiproquo improbable (comme toujours avec le Doctor), il se retrouve alors doté de super-pouvoirs, qu’il utilise pour sauver le monde… lorsqu’il n’est pas occupé par son job de nounou.

Nous voilà donc embarqués dans une aventure plaisante qui s’amuse à revisiter les histoires de super-héros, et tout particulièrement celles de Superman : difficile de ne pas voir les nombreuses références qui jalonnent l’intrigue, et dont les personnages de la reporter intrépide et du super-héros qui cache son identité secrète derrière une paire de lunettes ne sont que les plus évidents.


« It's OK. I'm an intruder too.  »

Le Doctor y tient presque un rôle de spectateur, mais un spectateur amusé et fort imprévisible comme il doit. En même temps il reprend doucement du service après la longue absence provoquée par la dernière nuit partagée avec River dans l’épisode de Noël précédent.

Cela ne l’empêchera cependant pas de participer à la traditionnelle opération « sauvons le monde des méchants aliens » en compagnie de Nardole (rescapé de l’épisode précédent), avec tout ce que cela compte de dialogues et de situations délirantes.


Avec son hommage délicieux à l’univers des super-héros, The Return of Doctor Mysterio se révèle un épisode très plaisant à regarder : il sait être à la fois drôle et touchant, avec juste ce qu’il faut d’horreur (des cerveaux trop série B pour être vraiment effrayants). Il se regarde également plutôt bien comme un stand-alone, sans pour autant oublier de s’inscrire dans la continuité, évoquant l’épisode précédent tout en laissant quelques pistes pour la suite.

Bref c’est une histoire délicieuse, une vraie boîte de chocolats à savourer qui m’a rappelé tout ce que j’aimais dans cette série : jeu sur les clichés, multiples niveaux de lectures, incroyable capacité à émouvoir et à faire rire.


Ainsi The Return of Doctor Mysterio est d’abord une histoire relativement anodine d’invasion alien avec en prime un super-héros. Mais c’est aussi l’histoire du Doctor qui fait son retour (d’où le titre, qui se rapporte à lui et indirectement à la série, et non au personnage du Ghost). Et c’est aussi une histoire d’amour (qui prend d’ailleurs franchement le pas sur la propre histoire du Doctor).

L’épisode déborde de références aux super-héros, jusque dans les effets spéciaux qui m’ont donné l’impression d’imiter volontairement ceux des premiers Superman. Mais tout ne fait pas dans le pastiche puisque l’épisode s’amuse à retourner certains stéréotypes, en témoigne le personnage de Grant qui exerce la profession de… nounou !


- Where did you get the robes?
- 12th-century Constantinople. I ruled firmly, but wisely.
Certes on pourra reprocher à cet épisode de mettre vite de côté l’aspect Noël (si ce n’est en tout début d’épisode), mais cela n’est pas un mal : je trouve que la série commençait à avoir fait le tour du sujet (mine de rien ils nous ont déjà refait Le chant de Noël, Narnia, le Père Noël et j’en passe des meilleurs).

On passe donc un excellent moment avec cette aventure légère qui nous promet de belles aventures à venir. Peter Capaldi est comme à son habitude très à l’aise dans ses chaussures, et la perspective que la saison 10 soit peut-être sa dernière me désole par avance. Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs, la saison 10 est là au printemps, et à en juger par le trailer, on devrait une fois encore voir du pays !

D'autres avis : Brain damaged, Geekroniques, Zakath Nath 

2 commentaires:

  1. Je suis bien d'accord, je me suis pas sentie dans un épisode de Noël mais ce n'est pas plus mal. Vivement la reprise !

    RépondreSupprimer
  2. @Shaya
    N'est-ce pas, j'ai presque envie de reprendre les vieilles saisons pour passer le temps en attendant !

    RépondreSupprimer