jeudi 22 mars 2012

Découvrir la littérature de science-fiction à la BnF

Lundi, j’ai fait l’école buissonnière (ou la bibliothèque buissonnière plutôt) pour aller assister à un atelier à la BNF sur la Science-fiction avec Tigger Lilly. L’occasion ne se présente pas souvent, je n’allais pas la laisser passer !

Au programme, ni cours sur la SF, ni contemplation de premières éditions de Jules Verne (j’aurais bien aimé ceci dit, l’illustration sur le site de BnF est sacrément trompeuse ^^), mais un parcours des collections de SF française des années 50 à nos jours.

L’atelier était assuré par un bibliothécaire féru du domaine qui après un petit historique de la SF en France (qui fait bien prendre conscience de la jeunesse de ce genre, les premiers collections de SF remontent aux années 50, pas avant) nous a présenté les grandes collections françaises.

Cela permet de mettre des images et des auteurs sur des collections qu’on connait de nom ou qu’on croise de temps en temps chez les bouquinistes : le Rayon fantastique, Anticipation, le Club du livre d’anticipation… avec des politiques éditoriales très différentes selon les éditeurs et les directeurs de collection.

Je ne résumerais pas mes treize ( !) pages de notes prises sur mon petit carnet, mais c’est intéressant de voir que très tôt on avait des collections qui se voulaient de « haut niveau » (comme Présence du Futur, Ailleurs & Demain), avec le choix délibéré de faire du grand format plus cher mais de meilleure qualité (le Club du livre d’Anticipation chez Opta, disponible uniquement en souscription) tandis que d’autres se voulaient très populaires (Anticipation chez Fleuve Noir).

Ca n’a pas trop changé à l’heure actuelle, pas plus que le fait que certaines collections vivent essentiellement de la réédition de quelques titres phares (Chroniques Martiennes a longtemps été la vente la plus rentable de Présence du Futur, et je suis sûre que c’est encore le cas aujourd’hui pour Folio SF, si je me souviens bien des derniers chiffres de Livre Hebdo).

J’ai noté quelques références qui m’ont bien fait envie, notamment les séries comme la Grande anthologie de la SF au Livre de Poche (des anthologies sur un thème), ou le Livre d’or de la SF chez Pocket (des recueils de nouvelles généralement sur un auteur, avec une bibliographie incluse), qui ont l’air d’être des vrais coffres à trésor.

Bref c’était une rencontre très intéressante, et pendant que nous faisions tourner certains livres autour de la table j’en ai profité pour noter quelques références, notamment un Temps du twist de Joël Houssin au concept plus qu’alléchant (mais sérieusement allumé !).

Donc si vous avez l’occasion, sachez que deux autres ateliers ont lieu en avril et en mai. Ce n’est pas bien pratique, le lundi après-midi, mais c’est l’occasion de prendre l’air le temps d’un après-midi dans nos mondes imaginaires favoris !

Un autre compte rendu chez Tigger Lilly

11 commentaires:

  1. Boarf, le planning fait que ça se tiendra sans moi ; ça m'aurait intéressée, pourtant, moi qui suis toujours novice en la matière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf c'est dommage, en plus c'est toujours le lundi parce que c'est la journée où les salles de lecture sont fermées en fait...

      Supprimer
  2. Est-ce que c'est accessible ou bien est-ce qu'il faut déjà en connaître un rayon sur la SF pour participer à ces ateliers ?
    Je dis pas non à un résumé des treize pages de notes pour ma part :p
    Poutoux ma verdoyante!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca demande pas de connaissances particulières que je sache (à vrai dire l'intervenant était un peu inquiet de ne nous avoir rien appris parce que nous étions tous des gros lecteurs de SF xD)

      Supprimer
  3. Et bah mon cochon, 13 pages de notes :D Pas mal ^^ Du coup, si tu nous ne fais pas de résumés super précis, tu vas faire quoi de tes notes ? :D

    Moi je dis que ce serait bien que tu fasses ça tout beau tout propre pour les pauvres malheureux qui n'ont pas pu venir :D (héhé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans tes rêves :P
      Je prends des notes parce que ça m'aide à me rappeler (genre la conférence au Salon du Livre en comparaison j'ai zéro souvenir xD) et ça m'évite d'endormir (ce qui m'arrive très facilement quand assise confortablement sur une chaise, j'écoute quelqu'un parler, même quand ce qu'il dit est passionnant ^^)

      Supprimer
  4. Je confirme tout à fait que ça vaut la peine de sécher les cours, le travail, les corvées ménagères (biffer la mention inutile) pour aller à cet atelier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je biffe les corvées ménagères.
      Sinon, je dois vous dire, les filles, que bon, ça va 5 mn de dire que vous allez à la BNF le lundi plutôt que de faire les courses, mais y en a qui peuvent pô, parce que c'est beaucoup trop loin, la BNF.
      Bande de chanceuses. Je boude.

      Supprimer
    2. Mais non faut pas bouder, tu auras ptêtre l'occasion d'assister à une conférence similaire ailleurs et tu nous nargueras à ton tour ^^

      Supprimer
  5. Bonjour,

    Je pensais que la premiere collection SF était Les hypermondes de Régis Messac. Elle date de 1935.

    Ils en ont parlé, la semaine derniere, dans "Mauvais genres" sur France Culture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vi effectivement c'est Hypermondes, l'intervenant en a parlé. Mais bon comme il y a eu 3 volumes, et que le premier qu'on a fait circulé sur la table m'a plus évoqué un texte surréaliste qu'autre chose, j'ai un peu omis cette collection xD

      Supprimer