lundi 23 janvier 2012

Et pendant ce temps à Ferelden…


Je pense que vous aurez parfaitement compris qu’en ce moment, Dragon Age : Origins occupe une bonne partie de mon temps libre (quand je ne joue pas, je lis des fanfictions comme à mon habitude), du coup, ce blog est en phase d’hibernation.

En fait, j’ai fini le jeu il y a deux semaines de ça (je pourrais vous en parler pendant quatre pages, mais ça sera pour une autre fois), avec mon tout premier personnage, Kallian, une elfe citadine voleuse (barde et ranger à ses heures perdues).


Si je devais recommencer le même personnage, je ne lui donnerais pas cette coupe et cette couleur de cheveux (qui sont les seuls détails que j’ai personnalisé après avoir fait des horreurs avec l’éditeur de personnage), car j’ai passé la moitié du jeu à la confondre avec Leliana, très pratique !

Mais ce n’est pas grave, car les quelques 60 heures qui ont été nécessaires pour finir la partie avec Kallian ont été un plaisir. J’ai beaucoup aimé son origine, absolument glauque (je pense que c’est la pire des six, tout particulièrement quand on joue une femme) mais avec un côté Kill Bill assez fun. Le parcours classique du rpg où le pauvre aventurier de niveau 1 devient un héros passe super bien avec elle.

Le retour dans l’alienage à la fin du jeu a quelque chose de superbe, surtout que ce n’est pas que le scénario qui fait d’elle une héroïne, c’est aussi une vraie tuerie au combat (elle a descendu un paquet de boss, et pour certains elle les a terminé en solo !), ce qui m’a bien surpris pour une voleuse.

Je me suis vite surprise à me mettre dans la peau du personnage et à même prendre le temps de réfléchir à ses choix à elles (avec un record de 1/2h de pause avant le Landsmeet pour faire mon choix). Comme je ne connaissais pas le jeu en plus, j’ai parfois eu quelques erreurs de parcours, et j’ai bien apprécié qu’elles s'intègrent assez bien (en fait la moitié des quêtes ont une fin insatisfaisante quoi qu'on fasse) pour ne pas voir envie de recommencer à zéro certaines quêtes.

En fait, j’aurais bien enchaîné sur l’add-on Awakening directement, si la fin ne m’avait pas laissé insatisfaite (à cause de quelques cafouillages avec Alistair). Et parce que les objets des DLC ne sont pas transférés dans Awakening, ma voleuse a perdu sa plus belle épée, ce qui m’a terriblement vexé.

Du coup j’ai commencé une nouvelle partie, et comme j’adore les elfes, je suis repartie avec Melian une elfe Dalish, toujours voleuse, mais spécialisée dans le tir à l’arc cette fois-ci.


Au bout de 30 heures de jeu, elle vient de mettre les pieds à Orzammar après avoir fait toutes les autres quêtes (oui elle a repoussé au dernier moment la plongée sous terre, un peu normal pour une fille a campé toute sa vie sous les arbres), mais j’avoue que je commence à me lasser du personnage qui ne démarque pas trop (le Dalish est l’origine qui a le moins d’influence sur le jeu je pense).

Et puis le profil archer ne me passionne pas, j’ai du mal à m’y retrouver dans les talents (mon jeu est intégralement en VO, autant ça ne me dérange pas pour les dialogues et les codex, autant pour le jargon technique je me lasse vite) et j’ai toujours l’impression qu’elle est complètement inefficace (bien que ses stats soient pas franchement plus mauvaises que celles de Kallian).

Du coup j’ai testé toutes les autres origines un week-end (Mage, Nain noble, nain roturier, et humain noble), ce qui m’a confirmé dans l’idée que les origines étaient vraiment un des points forts de ce jeu. Quand on a déjà fini une fois le jeu, on reconnaît assez de choses dans chacune des origines pour avoir envie de revivre toute l’histoire de ce point de vue.

C’est largement valable pour le mage (qui fait connaissance avec Jowan bien plus tôt), pour le noble humain (pour lequel la fin du jeu doit être plus qu’intéressante) et pour le Nain noble. Qui est mon nouveau personnage favori.


Sereda, voleuse (oui encore, mais les deux autres voleurs du jeu ne sont pas des grands amateurs de crochetage et ma maniaquerie m'interdit de laisser des coffres fermés derrière moi), en train de développer un goût très prononcé pour les poisons, et que j’ai très hâte de ramener à Orzammar, pour mettre un peu de piment pour cette série de quêtes.

J’avoue avoir beaucoup apprécié son origine qui a quelque chose d’un peu déconstruit et moins « tutoriel » (avec une large marge de manoeuvres quand aux choix et aux répliques). Je pense que j’aurais commencé ma première partie avec elle, j’aurais été complètement perdue, mais avec une bonne connaissance de l’univers c’est un délice (c'est assez marrant de tester le nain roturier et de constater l'écart au niveau des dialogues aussi). 

Et franchement, voir ce petit bout de femme se frayer un chemin à travers les Deep Roads et débarquer à Ostragar pieds nus, c’était juste grandiose ! La voilà maintenant à Redcliffe, l’aventure peut enfin commencer.

(enfin si je ne décide pas d’avancer un peu mon mage qui campe à l’entrée de Lothering depuis le week-end dernier, ou bien mon humaine noble qui n’est même pas encore une vraie Grey Warden...)

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup cet article, ça donne envie de venir passer un dimanche à la maison pour te regarder jouer ! ahaha ^^
    Gros poutoux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est pas très intéressant, au mieux je marmonne devant mon écran :P

      Supprimer
  2. A moi ça me redonne envie de jouer. Mais j'ai replongé dans Baldur's Gate. Enfin je ferai au moins toutes les origines je pense car en effet ce doit être très sympa.

    Les mages sont très chouettes dans DA et très puissant. Je n'arrive pas à accrocher aux mages dans BG, je les trouve trop contraints et limités par le mode de fonctionnement du système de sort. Dans DA ils ont beaucoup plus de libertés et sont pas obligés d'aller faire dodo après avoir fait un gros combat.

    Ca correspond à quoi Landsmeet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant je reproche justement à DA la facilité avec laquelle les persos se remettent des combats, je comprends bien que ça soulage le joueur mais retrouver toute sa magie et sa santé 10 sec après le combat c'est un peu too much pour moi xD

      Le Landsmeet c'est juste avant la bataille finale, quand on choisit un nouveau monarque (humain).

      Supprimer
    2. Ça ne me gène pas. D'ailleurs quand j'ai vu ça j'étais super contente. Faire dormir les personnages ça fait perdre du temps et ça n'apporte rien. Certes c'est plus réaliste mais bon osef. Maintenant dans BG je galère bien ...

      Supprimer
    3. Ah bah c'est pas le même management c'est sûr, rien qu'au niveau des sorts. Ca va me faire bizarre si je m'y remets un de ces 4 ^^

      Supprimer
  3. Archer n'est pas vraiment facile comme personnage, tant qu'à moi. Mais ça vaut tout de même la peine.

    Awakening.. ouf... J'ai vraiment été très très déçu. J'ai absolument adoré Origins, un de mon top 5, mais je n'ai presque pas joué à Awakening malgré le fait que je l'attendais de pied ferme et que j'ai payé plein prix. Les nouvelles compétences(skills) ne se transfèrent pas dans Origins et les items DLC de Origins ne vont pas vers Awakening... Ça donne un ou une Warden tout nu(e)! J'ai trouvé des mods pour régler les deux problèmes mais cela m'a quand même laissé un goût amer, je n'ai jamais fini Awakening depuis tout ce temps. Faudrait que je m'y remette avant de continuer DA2...

    RépondreSupprimer
  4. Ouais je crois qu'il faudrait que je prenne le temps de lire en détail les petits caractères des compétences d'archer pour être vraiment efficace xD. Déjà je commence à mieux gérer les compétences de combat avec deux armes, mais c'est moins compliqué tout de même...

    Awakenings, j'y viendrais quand j'aurais fini une autre partie je pense ^^

    RépondreSupprimer