dimanche 13 septembre 2020

Jamaiplu – Josiane Balasko

Jamaiplu - Couverture

L’an dernier, une sortie avait intrigué certains de mes camarades de la blogosphère SFFF : un recueil de nouvelles SFFF signé Josiane Balasko. Les retours étant plutôt bons, j’avais noté le titre dans un coin et j’ai profité de l’été pour l’emprunter en numérique à la bibliothèque.

On connaît Josiane Balasko comme actrice et comme réalisatrice, mais elle est également autrice. Et visiblement, c’est également une amatrice de SFFF, puisqu’elle dédie ce recueil « à tous les magiciens qui m’ont fait voyager dans leurs multiples dimensions, Fredric Brown, Arthur C. Clarke, Jean Ray, John Wyndham, Ursula K. Le Guin, Ray Bradbury, Cordwainer Smith et tant d’autres encore ».

Avec Jamaiplu, elle propose huit nouvelles de SFFF, à majorité fantastique mais pas que. Visite guidée.

Jamaiplu, la pièce maîtresse du recueil (autant par sa taille que par sa qualité), est une histoire fantastique mettant en scène une femme capable de communiquer avec les animaux. C’est un texte très prenant, avec une héroïne à laquelle on a vite fait de s’attacher. La résolution ne m’a pas complètement convaincue (beaucoup d’explications d’un coup et pas forcément autant que j’en aurais voulu), mais l’ensemble fonctionne très bien et se révèle très agréable à lire.

On enchaîne ensuite avec Le Boss, qui continue dans la thématique animalière avec une histoire d’un chien et de son maître, racontée du point de vue du canidé. Il n’y a pas vraiment d’argument fantastique dans ce récit (ah si, on me dit qu’un chien nous raconte une histoire !), mais l’ensemble est très touchant et joliment raconté.

Un scénario d'enfer met en scène une jeune réalisatrice de films embauchée par un producteur reconnu pour tourner un film fantastique. Évidemment, l’affaire n’est peut-être pas aussi simple que cela. L’autrice s’amuse à mettre en scène le côté obscur du monde du cinéma, avec une descente aux enfers typique de ce genre de récit. C’est efficace, même si ça ne renouvelle pas le genre.

Dans Histoire sainte, on assiste à un long dialogue à bâtons rompus entre un enfant et ses deux parents sur des questions de religion et de vie après la mort. C’est vif, bien mené, rigolo et cela me donne un aperçu de l’enfer qui m’attend probablement d’ici quelques temps avec Mini-Vert.

Les Explorateurs
joue aussi la carte des longs dialogues, mais j’avoue avoir eu plus de mal à me plonger dans ce récit fantastique en raison de ma difficulté à identifier les différents intervenants.

On quitte le domaine du fantastique pour celui de la SF avec Adopteunzombie.com, une histoire qui comme son titre l’indique parle de zombies, de zombies un peu collants. C’est une variation rigolote autour d’un thème vu et revu, dans une veine très Fredric Brown.

Faites pousser un extraterrestre
nous fait suivre les pas d’un collectionneur, qui trouve dans une librairie poussiéreuse un Pif Gadget collector avec un cadeau extraordinaire. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de tendresse dans la façon dont l’autrice présente son héros (qui vit de pizzas surgelées au milieu de ses collections), et si ses péripéties ne m’ont pas forcément convaincue, j’ai trouvé l’ensemble amusant.

Le recueil se termine sur Le Musée de l'Homme, un texte de SF qui alterne entre une discussion bien salé entre quatre filles à propos de leurs relations avec des hommes, et une personne du futur qui regarde l’archive de leur discussion. Le concept est intéressant, mais j’ai trouvé la partie dans le futur un peu trop expéditive à mon goût pour être complètement satisfaisante.

Voilà pour ce petit tour d’horizon de Jamaiplu. Ce n’est pas un recueil de nouvelles qui va bouleverser votre existence mais c’est une lecture sympathique. Il y a une sensibilité qui fonctionne bien sur certains sujets et même si certaines nouvelles m’ont donné l’impression de ne pas aller au bout de leur idée, l’écriture plutôt pétillante est agréable.

Personnellement, j’aurais probablement oublié une bonne partie de son contenu d’ici quelques semaines (il faut dire que je lis en parallèle un recueil de nouvelles de Ken Liu qui ne joue pas du tout dans la même division, ça n'aide pas !). Mais j’ai passé un bon moment avec, et je me dis que ce recueil peut faire une bonne porte d’entrée à la SFFF et au format court.

Infos utiles : Jamaiplu est un recueil de nouvelles de Josiane Balasko paru chez Pygmalion en 2019. Couverture de Solange Aguilar, 272 pages.

12 commentaires:

  1. Je suis contente que tu aies apprécié. Bien d'accord avec toi, c'est une lecture agréable et sympathique, même si elle ne révolutionne rien. Une belle lecture estivale, en fait!
    "un aperçu de l’enfer qui m’attend probablement d’ici quelques temps avec Mini-Vert" --> Ce texte m'a fait tellement rire et je m'esclaffe de nouveau!

    RépondreSupprimer
  2. C'est tout à fait ça, efficace sans être marquant au plus haut point. Et en même temps, quelques mois plus tard, je visualise toujours très bien les récits quand tu les présentes, c'est étonnant.
    Bon courage pour les histoires saintes, ça ne donne pas envie. =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Rendez-vous dans quelques mois pour comparer nos impressions (y'a bien quelqu'un qui va se dévouer pour nous fournir un nouvel article pour en parler xD)

      Supprimer
  3. Je voulais le lire, mais trop cher en numérique et ma médiathèque ne l'a pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Dommage. J'ai profité du prêt numérique pour ma part.

      Supprimer
  4. Surprenant !
    Je le lirai à l'occasion je pense, ne serait-ce que pour dire que j'ai lu du Josiane Balasko en SFFF :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elessar
      (pardon ton commentaire était resté en attente de modération ><)
      C'est une raison qui tient tout à fait la route, ça peut servir dans les dîners mondains en plus :D

      Supprimer
  5. Toujours en wish, il y reste, en attente de temps :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Le temps, toujours le temps... ça se lit très vite ceci dit ^^

      Supprimer
  6. J'ai en effet vu passé des critiques toutes plutôt positives sur ce recueil ce qui m'a donné moi aussi l'envie de le découvrir à l'occasion. Tu le rappelles à ma mémoire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yuyine
      Oui c'est sympathique à découvrir, j'espère que tu le garderas en tête ^^

      Supprimer

La modération est activée (c'est le meilleur moyen de filtrer les bots sans bloquer les humains :)), ne vous inquiétez pas si votre message n'apparaît pas immédiatement.