vendredi 15 mars 2019

Les attracteurs de Rose Street – Lucius Shepard


Je continue à rattraper les Heure-lumière de 2018 avec cette fois-ci un texte du grand Lucius Shepard. Cela faisait très longtemps que je n’avais pas goûté à sa plume et j’étais contente de la retrouver, d’autant plus pour un texte fantastique, genre plutôt rare dans une collection qui présente majoritairement des textes de science-fiction.

Dès les premières lignes des Attracteurs de Rose Street, nous voilà donc plongés dans un XIXe siècle pur jus avec ses clubs select où tout est bon pour gagner du prestige, ses quartiers pauvres et sordides où la misère s’accumule et sa passion pour les phénomènes étranges et fantastiques. Jetez là-dedans un médecin aliéniste qui se retrouve à enquêter sur une histoire de fantômes et nous voilà embarqués pour une belle aventure au doux parfum de spiritisme.

Je suis assez vite tombée sous le charme de cette novella, notamment grâce à l’incroyable écriture de Lucius Shepard. J’ignore si c’est l’influence de Griaule qui fait toujours son effet mais on a toujours envie de savourer ses textes phrase par phrase.

L’autre atout, c’est l’ambiance extrêmement bien réussie. Si vous avez déjà lu des textes de cette époque, vous aurez comme l’impression de rentrer à la maison, la lourdeur de la structure narrative en moins (non parce que je les aime bien les auteurs du XIXe mais c’est tout de même les rois du récit rapporté dans un journal intime raconté dans une correspondance épistolaire parfois !).

Alors oui l’histoire est classique, mais elle fonctionne bien, et tandis que le héros enquête sur les apparitions de spectres dans une maison qui en vue passer des belles, on note une petite critique sociale en toile entre les lignes qui ne gâche pas le plaisir de la lecture, bien au contraire.

Si vous aimez les récits fantastiques, n’hésitez donc pas à lire Les attracteurs de Rose Street, surtout si vous avez un faible pour le spiritisme. Et sinon, ce n’est pas grave, n’allez pas vous priver d’un texte très bien écrit juste parce que c’est du fantastique, c’est du Lucius Shepard, ça se savoure !

Infos utiles : Les attracteurs de Rose Street (Rose Street Attractors en VO) est une novella de Lucius Shepard publiée pour la première fois en 2011 en VO. La version française traduite par Jean-Daniel Brèque (j’ai envie de dire « who else ? ») a été publiée dans la collection Une heure-lumière du Bélial’ en 2018 (128 p.)

16 commentaires:

  1. Mais comment je fais mon habituel commentaire sur Griaule si tu le cites toi-même hein ? Ah, bah voilà, c'est fait.
    (L'écriture de Lucius Shepard aura vraiment charmé tout le monde sur celui-ci. ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Mille pardons xD
      Et oui c'est vraiment bien écrit ^^

      Supprimer
  2. Oui, oui. Ça a l'air bien. Il faudrait que je le lise.

    RépondreSupprimer
  3. Ca a l'air bien en effet ! Mais pas sûr que je me le procure tout de suite. J'ai tendance à accumuler les 1h lumière en me disant "c'est bon ça se lit vite", et au final la pile commence à monter ^^. Je suis en train de lire d'ailleurs Le Nexus du Dc Erdmann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Miroirs SF
      J'ai connu le problème. Le format est par contre très agréable quand on lit peu comme moi en ce moment, on a l'impression d'avancer plus vite à force de finir des livres en 2 jours ^^

      Supprimer
  4. Superbe écriture mais je n'ai pas trop accroché à l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yogo
      Des goûts et des couleurs... tu as lu Griaule ? ^^

      Supprimer
  5. Super bien écrit, très belle ambiance à la fois inquiétante et malsaine, chargée d'une tension sexuelle constante, un excellent texte, parmi les meilleurs de la collection je trouve. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lorhkan
      Je m'amuse pas trop à classer les textes de la collection (trop différents pour) mais effectivement c'est un très bon texte ^^

      Supprimer
  6. Tu as capté mon attention direct avec "aliéniste". Bon je te rassure, j'ai poursuivi ma lecture de ton avis jusqu'au bout :)
    Alors voilà, je n'ai plus qu'à me le procurer hein...

    Ah si question, novella = format court = pas de frustration sur le "rhaaa c'est bon, j'en aurais voulu plus" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Itenarasa
      Sur cette collection la plupart des textes sont toujours bien dosés, on a rarement envie d'y revenir. Celui-là est tout à fait satisfaisant en lui-même ^^

      Supprimer
  7. Une très belle novella proposée ici !

    RépondreSupprimer