mercredi 25 avril 2018

Issa Elohim – Laurent Kloetzer

 
Bien que j’aie déjà lu plusieurs romans de Laurent Kloetzer (Cleer et Vostok pour ne pas les citer), je ne suis pas toujours très à l’aise avec ses univers parfois difficiles à appréhender. Mais comme je suis accro à la collection Une heure-lumière (si ça existait sous forme d’abonnement, je signerais tout de suite !), je me suis tout de même penchée sur sa dernière publication, une novella qui parle de réfugiés et de croyances.

Située dans le même univers que Anamnèse de Lady Star et Vostok (sans que cela soit gênant à la lecture, pour ma part je n’ai même pas vu les liens avec le deuxième titre), Issa Elohim suit les pas de Valentine Ziegler, une journaliste qui s’intéresse au phénomène des Elohim, ces mystérieux êtres qui apparaissent de façon aléatoire sur Terre sans qu’on sache ce qu’ils sont réellement. Son enquête va la mener dans un camp de réfugiés tunisien où elle fera la connaissance d’Issa, un de ces Elohim, et des jeunes hommes qui ont fait sa rencontre.

Contrairement à d’autres textes de la collection qui exploitent à fond certains motifs de la science-fiction (nouvelles technologies, voyage spatial, etc.), il y a tellement peu de « science » dans cette novella qu’elle pourrait se dérouler à notre époque. Cela contribue à rendre Issa Elohim très accessible à la lecture.

Si je n’ai pas eu le gros coup de cœur qu’ont pu avoir d’autres collègues, j’ai passé un très bon moment avec ce texte plein d’humanité qui parle de croyances et de rencontres improbables. Si l’argument SF est plutôt léger, le sujet des camps de réfugiés est terriblement actuel et j’ai bien aimé l’aura de mystère qui entoure Issa, mystérieux être dont le statut n’est jamais clairement expliqué. C’est un peu au lecteur de décider ce à quoi il veut croire au final !

C’est donc encore une belle trouvaille pour la collection Une heure-lumière qui n’en finit pas de m’offrir d’excellents petits moments de lecture joliment présentés sous les superbes couvertures d’Aurélien Police. Vivement que mon facteur m’amène enfin le volume suivant !

13 commentaires:

  1. Contrairement à toi, cette collection n'est pas dans mes préférées (sauf pour les couvertures), et j'ai bien peur que ce titre ne me convienne guère : Vostok m'a laissé sur ma faim, et j'ai un peu peur du Elohim = Jesus. Bref, j'attends le prochain opus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Des goûts et des couleurs comme on dit ^^
      Le prochain (Black Tom) a l'air d'être bien différent.

      Supprimer
  2. Le sujet a l'air en effet intéressant ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je le lirai forcément, collection oblige. ;)

    RépondreSupprimer
  4. L'inconnu au-dessus, c'est moi. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lorhkan
      Difficile de résister, n'est-ce pas ? ^^

      Supprimer
  5. Ayant beaucoup aimé Issa Elohim, ton article me fait penser que Vostok est quelque part, là-haut, sur une étagère, et que je ferais bien de le lire aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angua
      C'est un chouette bouquin en plus !

      Supprimer
  6. J'espère que ce titre va marcher sur moi, je n'avais pas du tout accroché à Cleer et à Anamnèse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      C'est bien plus accessible que les deux titres que tu cites ^^.

      Supprimer
  7. Tu sais déjà ce que j'en ai pensé; si, comme toi, je n'ai pas ressenti l'enthousiasme de certains, j'ai trouvé que c'était un bon moment de lecture plutôt touchant. Il faudra qu'on discute de la fin. :p

    RépondreSupprimer