mercredi 14 février 2018

Le vaisseau ardent – Jean-Claude Marguerite


Après avoir bien vidé ma Pile à lire de ses petits ouvrages, il y a bien fallu que je me retrousse les manches en janvier pour m’attaquer à un pavé que je gardais en réserve depuis bientôt quatre ans, Le vaisseau ardent de Jean-Claude Marguerite. Cette grosse brique de quelques 1300 pages n’est pas des plus aisées à lire, mais elle intéressera à n’en point douter les amateurs de pirates et d’aventures maritimes.

Tout commence avec une légende ancienne datant de l’Egypte prépharaonique, et la vie d’un mystérieux pirate qui a laissé sa trace dans la mer des Caraïbes, sans jamais qu’on ne connaisse son identité. Les deux éléments sont liés, mais pour comprendre comment il faudra suivre les pas d’Anton, d’abord jeune garçon qui rêve de piraterie puis grand explorateur des mers qui cherchera toute sa vie à résoudre l’énigme du Pirate sans nom.

Le vaisseau ardent promet donc un beau voyage, à condition de s’accrocher durant la lecture de la première partie, qui multiplie les circonvolutions et les allers-retours dans le temps au point de superposer jusqu’à quatre niveaux d’histoire (Anton adulte se remémorant ses souvenirs d’enfance où un personnage raconte sa vie dans laquelle il tombe sur un manuscrit qui raconte lui-même la vie d’un autre personnage !).

C’est très bien construit, mais il faut prendre le temps de se plonger dedans. Le rythme est en effet assez lent et on est parfois aussi frustré qu’Anton qui désespère d’entendre la fin du récit de l’Ivrogne. D’ailleurs pour être totalement honnête, j’ai bien failli lâcher l’affaire à la fin de la première partie.

J’ai bien fait de m’accrocher cependant car la deuxième partie s’est révélée beaucoup plus linéaire et facile à lire. Mettant en scène une aventure qui pourrait évoquer des romans de Jules Verne dans son commencement, elle prend par la suite un tournant inattendu en direction des mythes anciens et de Peter Pan, et rassemble plutôt bien les différentes pièces du puzzle sur la fin.

Superbement orchestré et bien documenté, Le vaisseau ardent est donc un roman fort intéressant à lire et plutôt prenant, surtout quand on aime les histoires de pirates. Cependant il n’est pas dénué de longueurs et l’écriture de l’auteur n’est pas toujours très facile à suivre (j’avais déjà eu un peu de mal avec son Conte de la plaine et des bois pour ma part).

Je ne suis pas mécontente de l’avoir lu mais je pense que c’est un roman qu’il vaut mieux emmener lors d’un long trajet où on pourra s’immerger plus facilement dans la lecture pendant plusieurs heures d’affilée. Un roman d’aventure à lire donc de préférence lorsque l’on part soi-même à l’aventure !


13 commentaires:

  1. Ça a l'air sympa en fait, bien que difficile à lire apparemment.
    Mais malgré tout il me tente toujours quand même, je n'ai pas peur de la lenteur ni du fait que ça soit un pavé et je lis souvent plusieurs heures d'affilé =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @De Livre En Livres
      Si tu lis plusieurs d'affilée tu n'auras pas de soucis je pense. Dans mon cas je lis plutôt le soir donc des fois je pique du nez au bout de 15 min de lecture, forcément ça n'aide pas ^^

      Supprimer
  2. C'est un roman qui me tente vraiment, mais c'est vrai que les 1300 pages me font un peu peur. Un peu. Il faudra bien que je me décide un jour et ta belle critique m'y invite....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lutin82
      Au format numérique il fait un peu moins peur vu qu'il est en deux parties (mais vaut quand même mieux les enchaîner ^^)

      Supprimer
  3. Ah ben, il est dans ma PAl depuis une éternité aussi, je ne suis pas décidée encore à le lire, la concentration sera nécessaire je crois :)

    RépondreSupprimer
  4. Heureusement que tu n'es pas mécontente, ce serait frustrant après un tel pavé :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Bah de toute façon si je ne l'avais pas fini j'aurais aussi été très frustrée xD

      Supprimer
  5. Je pensais avoir le fichier de ce livre, il me semblait que l'auteur me l'avait donné. Je ne le trouve plus. Mais cela dit je ne coure pas trop après car je ne suis vraiment pas sûre du tout d'accrocher au vu de ce que tu en dis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tigger Lilly
      Au pire tu finiras par le retrouver au fond de ta liseuse alors que tu as un long voyage devant toi et tu ne seras pas mécontente de l'avoir sous le coude ^^

      Supprimer
  6. Tu as tout mon respect éternel.
    Parce que j'ai eu beau le croiser de nombreuses fois à la bibliothèque et être plutôt motivé par l'histoire, je pense que je ne franchirai jamais le pas, la taille me rebute trop. Déjà que je me fais croire que je ne lis pas le tome 5 du Trône de Fer parce que le 6 n'est toujours pas annoncé... =X

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      C'est l'avantage de lire en numérique, on sent moins le poids du livre (à la place on a juste un "vous avez lu 10 % du livre" pour mettre la pression xD)

      Supprimer
    2. Ahaha, je crois que ça m'angoisserait encore plus. xD

      Supprimer