mardi 6 février 2018

Le sultan des nuages – Geoffrey A. Landis


Entre deux lectures de gros romans (ou même en plein milieu d’un pavé), il est toujours plaisant de s’offrir un moment d’évasion avec la collection Une heure-lumière, qui n’a décidément pas son pareil pour proposer des jolies novellas sur des thématiques très variées. Avec Le sultan des nuages, c’est par exemple un voyage vers Vénus auquel on a le droit.

Si Mars est de loin l’astre du système solaire le plus souvent colonisé par l’homme dans la littérature (avec la Lune bien sûr) Vénus attire moins souvent les regards, la faute à son atmosphère hautement acide.

C’est pourtant sur cette planète que nous emmène Geoffrey A. Landis, même si l’on ne posera jamais les pieds à sa surface. C’est dans ses nuages que les nouveaux habitants de Vénus se sont installés, à bord de cités flottantes.

Mettant en scène les déboires d’un homme qui accompagne une amie/amante invitée par un personnage éminent de Vénus (le fameux sultan), l’histoire de cette novella n’a rien d’extraordinaire, d’où mon résumé on ne peut plus succinct.

C’est surtout un prétexte pour visiter la planète, et de ce côté-là, c’est un régal. Il y a un vrai sense of wonder qui se dégage de ces cités flottantes, autant dans l’esthétique que dans les particularités culturelles que l’auteur n’oublie pas de développer (j’ai d’ailleurs pensé à Ursula K. Le Guin pour la structure originale de la société).

Sans être le titre le plus marquant de la collection (en même temps difficile de battre Ken Liu dans le domaine !), Le sultan des nuages offre un beau moment de lecture, une petite friandise qui n’a aucun mal en quelques pages à mettre des étoiles plein les yeux.

9 commentaires:

  1. Réponses
    1. Très chouette même, j'ai adoré l'ambiance et le choix du narrateur. A découvrir...

      Supprimer
    2. D'ailleurs j'ai vu qu'on pouvait les acheter par lot sur le site du Bélial', enfin moi je dis ça, je dis rien... :D

      Supprimer
  2. Réponses
    1. @Alys
      Tu vas finir par craquer pour la collection ^^

      Supprimer
    2. Heureusement qu'elle est presque entièrement traduite d'une langue que je peux lire sans traduction, hein :D Il est facile de résister dans ce contexte!

      Supprimer
    3. @Alys
      Mais les couvertures françaises sont tellement belles :D

      Supprimer
  3. Une intuition me laisse penser que ce titre va beaucoup me plaire...

    RépondreSupprimer