lundi 16 novembre 2015

Doctor Who 9x09 – Sleep no more


Le compte rendu de l’épisode de cette semaine de Doctor Who sera fort bref, pour la simple et bonne raison que je suis juste passée à côté ! (et c’est vraiment rarissime). Mais quand même, il y a des spoilers donc passez votre route si vous ne l’avez pas vu (limite je vous conseillerais de passer l’épisode !).


Pourtant le concept de base, un huis clos avec des monstres dans un vaisseau spatial, est un classique qui fonctionne toujours, et la mise en scène façon Projet Blairwitch (soit en caméra sur l’épaule, soit en vidéosurveillance) tout à fait adaptée. Et franchement, j’ai bien aimé l’idée des monstres nés des cacas d’yeux lorsque vous dormez dans des machines qui vous volent votre sommeil. Il faut avouer que c’est tout à fait dans le ton de la série.

Mais voilà, l’ensemble de l’épisode est extrêmement laborieux, très bavard, avec des personnages pas vraiment convaincants, même dans le cas du Doctor (pourtant le « grunt » est bien trouvé, et le chef de l’équipe est une femme, féminisme powa).


Ce côté un peu forcé est justifié par la conclusion, qui ferait de cet épisode bizarre (et sans générique, autre étrangeté) juste une vidéo créée de toutes pièces pour contaminer les êtres humains (et probablement un évènement qui du coup ne s’inscrit absolument pas dans la chronologie de Doctor Who). J’aurais trouvé ça superbe si tout ce qui amenait à cette conclusion n’était aussi poussif.

Bref y’a de l’idée, mais pour le reste, je crois bien qu’on tient là l’épisode le moins convaincant de la saison (même les chroniqueurs anglais dont je suis les commentaires m’ont semblé totalement perplexes, c’est dire !).

4 commentaires:

  1. Un épisode étrange. Je n'en retiendrai que le fait qu'il ne faut pas montrer cette vidéo à la fin ;-)

    RépondreSupprimer
  2. @Fánaríë
    Du coup dans le doute autant ne pas montrer tout l'épisode ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ah, je me disais aussi, notre osmose ne pouvait pas durer ! ;-)

    Pour ma part j'ai vraiment aimé cet épisode, justemment grâce à cette conclusion et aux nombreux jeux avec le 4ème mur...
    'est aussi une parodie voulue du fameux schéma "base under siege" avec tous les défauts habituels soulignés, et j'aime beaucoup ce "lampshade hanging" !

    Le rythme ne m'a pas dérangé, pas plus que les monstres un peu carton-pâte : une fois de plus je pense que c'est ironique et voulu, mais je comprends que ça puisse ne pas marcher pour certains !

    Je ne sais pas si tu connais l'aventure audio "Dead Air" avec Ten ? Cet épisode me l'a fortement évoqué dans son concept, et peut-être que le rythme et l'ambiance de l'audio te conviendra plus ?

    RépondreSupprimer
  4. @JainaXF
    Honnêtement je ne pense pas avoir la capacité de suivre des aventures audio, j'ai déjà assez de mal à écouter des podcasts en français ^^

    RépondreSupprimer