samedi 14 mars 2015

La jetée - Chris Marker


Suite à mon visionnage de L’armée des douze singes, je ne pouvais que m’intéresser au film (français qui plus est !) qui l’a inspiré : La jetée. Aidée par Tigger Lilly, j'ai pu découvrir ce moyen-métrage d’une trentaine de minutes, sorti dans les années 60, et qui est « considéré comme un chef-d'œuvre par nombre de critiques et de réalisateurs » selon Wikipedia, rien que ça ! En fait c'est surtout un film très étrange.

A vrai dire ce n’est pas vraiment un film, d’ailleurs le générique le qualifie de photo-roman. J’ai d'ailleurs eu l’impression de regarder un vieil épisode de Doctor Who reconstitué avec deux trois images, une bande-son et des brides de films, sauf qu’ici c’est un choix volontaire, le résultat est donc nettement plus agréable à visionner.

L’histoire, raconté par une voix-off (c’est la seule voix du film d’ailleurs) est celle d’un homme qui se rappelle d’un souvenir d’enfance très marquant sur la jetée à Orly, ce qui lui vaut, dans un futur post-apocalyptique, de servir de cobaye à des scientifiques qui cherchent à sauver l’humanité en voyageant dans le temps. Même qu’il rencontre une fille. Cette intrigue a comme un air de famille, non ?

Sauf qu’ici point de scènes d’action ou de grandes envolées délirantes, on est plutôt dans une sorte d’étrange mélancolie alors que les images se succèdent : les souvenirs du héros, les souterrains où il vit, le savant fou, l’étrange machine pour voyager dans le temps (composée d’une injection d’un mystérieux produit et d’un masque en mousse), ses premiers voyages...

L’histoire est tout simple mais on se laisse assez facilement porté par la voix du narrateur et la beauté de certaines images. La jetée est un film étrange, aux environnements parfois un peu kitsch, mais comme l’expérience ne dure pas plus d’une demi-heure, on a juste le temps d’apprécier cette curiosité cinématographique un peu désuète et délicieusement science-fictionnesque.






5 commentaires:

  1. Je l'ai vu il y a un moment, au lycée en cours de cinéma. C'est vrai que c'est un film étrange, mais assez beau à sa manière.

    RépondreSupprimer
  2. Woaw tu t'y es mise vite ! Etrange, c'est le moins qu'on puisse dire et à la fois pas désagréable.

    (j'adore le premier commentaire sur Vimeo) (non mais sérieux ???XD)

    RépondreSupprimer
  3. @Sombrefeline
    Complètement !

    @Tigger Lilly
    Oui ça m'a interloqué aussi en le lisant. xD

    RépondreSupprimer
  4. Ce film m’a également interpelé. Une belle inspiration pour Terry Gilliam...

    RépondreSupprimer
  5. @Escrocgriffe
    Son adaptation est nettement plus déjantée ^^

    RépondreSupprimer