dimanche 1 mars 2015

Espaces insécables - Sylvie Lainé


J'avais prévu de garder en réserve le dernier recueil de Sylvie Lainé que je n'avais pas encore lu (jusqu'à la sortie du prochain), mais l'autre jour après avoir terminé les monstrueux pavés que sont All clear et Tous à Zanzibar, j'avais envie de format court, et mes yeux se sont naturellement portés sur ce recueil.

Voyons un peu le menu :

Carte blanche se déroule à bord d'un immense vaisseau spatial où les habitants empêchent la monotonie de s'installer grâce à des cartes qu'ils reçoivent et qui déterminent leur vie dans les jours à venir : quel va être leur travail, qui vont-ils rencontrer et quelles actions vont-il accomplir. Un peu comme un jeu de rôle grandeur nature, c'est un concept fascinant, et de loin la nouvelle qui m'a le plus marqué dans tout le recueil.

Le Chemin de la rencontre se situe je pense dans le même univers que la nouvelle précédente (on y mentionne un vaisseau-arche), mais on se retrouve cette fois-ci à découvrir une planète et ses étranges formes de vie. Une belle rencontre avec l'Autre, et un petit quelque chose qui m'a fait pensé à L'opéra de Shaya, entre les lignes.

Partenaires est plus étrange et difficile à décrypter avant sa chute, mêlant intelligence artificielle et littérature. La conclusion (enfin c'est la deuxième moitié de la nouvelle à vrai dire) est délicieuse à souhait. Comme quoi on peut en inventer des choses en à peine dix pages !

Le Passe-plaisir est une histoire de voyageur temporel (ils sont partout ma parole !) où un homme du passé découvre un futur bien moins sombre que ce qu'il attendait, mais où les gens ont la curieuse habitude de « changer » régulièrement. Ce texte à la conclusion très touchante rappelle un peu Carte blanche par certains aspects.

Définissez : Priorités parle de télépathie, d'amour, de musique, de sable et de voyage interstellaire, le tout étant soigneusement entremêlé. Je me suis un peu perdue dans les explications parfois, mais ça n'enlève que peu au plaisir de lecture.

Subversion 2.0, qui clôture le recueil, met en scène un homme qui se retrouve dans le cadre d'une expérience affublé d'un double parfait avec lequel il va pouvoir tout partager pendant une semaine. Un texte surprenant comme toujours, et très positif. C'est ce que j'aime d'ailleurs chez Sylvie Lainé, les conclusions ne tirent pas forcément vers le bas, bien au contraire !

Six nouvelles, une centaine de pages à peine, mais comme toujours l'émerveillement est au rendez-vous. Les textes sont bien écrits, souvent touchants, les idées exploitées sont originales (ou à défaut le sont avec un parti-pris original), du coup j'ai un peu l'impression de me répéter une fois encore en qualifiant ce recueil de ravissant. Si vous n'avez jamais lu une seule nouvelle de Sylvie Lainé, il serait temps que vous vous y mettiez !

CITRIQ

5 commentaires:

  1. Ah voilàk, tu as fini par te lancer dans Espaces insécables ^^
    Je suis tout à fait d'accord avec ta conclusion.

    RépondreSupprimer
  2. Pas de surprises : c'est du bon, comme d'habitude avec les nouvelles de Sylvie Lainé.
    Je note donc dans un coin. ;)

    RépondreSupprimer
  3. @Endea
    Oui pour "je le garde en réserve" on repassera xD

    @Lorhkan
    Note donc, c'est que du bonheur !

    RépondreSupprimer
  4. Il faut que je lise un recueil de Sylvie Lainé, il faut, il faut !

    RépondreSupprimer
  5. @Lune
    Parce que c'est toujours pas fait ? Shame on you (en plus c'est des nouvelles, t'as aucune excuse :p)

    RépondreSupprimer