jeudi 19 avril 2012

Belles embarquez ! - Belyscendre


J’ai découvert Belyscendre il y a quelques années, et ça a été un véritable coup de cœur. Ce groupe de quatre personnes (deux chanteuses, deux musiciens touche à tout) s’est fait une spécialité de reprendre des chansons traditionnelles avec leurs instrumentalisations à eux, et le résultat est de toute beauté.

Après un premier album, Prends garde au loup, qui avait tourné en boucle chez moi dès son achat (tout en lisant le Livre de Cendres de Mary Gentle, si bien que les deux sont liés dans ma tête désormais), j’attendais avec impatience la sortie de leur deuxième album, Belles embarquez !, sorti au mois de janvier, sur lequel je me suis aussitôt jetée.

(Oui ce billet est en préparation depuis quatre mois, il m’a juste fallu un trajet de trois heures en TGV et une batterie d’ordi portable chargée à bloc pour que j’arrive enfin à écluser mes dernières chroniques en retard ! Je devrais prendre le train plus souvent)

La recette est la même que pour le premier volume, avec comme toujours un bon lot d’histoires (d’amour ou non) plus ou moins tragiques, avec ici une thématique plus ou moins liquide (beaucoup d'eau, de la mer aux rivières, sans oublier le vin bien sûr). Le résultat est toujours aussi magnifique (très belles voix, bel accompagnement derrière).

En plus, il n’y a pas d’intermèdes entre les chansons (qui sur le premier CD étaient sympathiques à la première écoute, mais vite lassants, une bonne chose que je lise ma musique sur mon ordinateur et que je puisse sélectionner les plages !). Autant dire qu’encore une fois, c’est un album qui tourne en boucle chez moi.

Je guettais un peu la Blanche biche, que j’avais déjà entendu en concert (du coup j’avais beaucoup apprécie de croiser les paroles au détour d’une page dans Chien du Heaume), qui est vraiment une chanson de toute beauté (les paroles, l’interprétation…).

Mais le reste de l’album est tout aussi chouette (si bien que je saurais vous orienter vers un titre ou un autre). Les chansons sont d'ailleurs fort susceptibles de vous rester en tête (et c’est ainsi qu’on se retrouve à chanter Hourra les filles en allant bosser le matin…).

Je n’achète plus de CD désormais à de rares exceptions, exception que mérite bien Belyscendre, puisque l’objet lui-même est bien conçu (pas comme la plupart des CDs achetés dans le commerce, le dernier la pochette était juste en carton !), avec un chouette livret des paroles abondamment illustré.

Bref, si vous cherchez des musiques qui semblent venues de temps anciens pour accompagner vos lectures, je vous invite grandement à découvrir ce groupe. Je vous renvoie à leur site, pour écouter quelques extraits (et sinon, Google est votre ami pour trouver des vidéos de concert !)

2 commentaires:

  1. J'avais écouté quelques chansons du premier album, et effectivement c'était pas mal !

    Il y avait une version de "Hélas Madame", n'est ce pas ? J'avais beaucoup aimé.

    Par contre, moi qui suis en pleine lecture de la couette de l'oubli, je ne peux que vous conseiller les albums du naheulband. "A poil dans la forêt" est une pure merveille, même si "Machin de taverne" se défend plutôt pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, on y trouve bien "Hélas Madame".

      J'ai déjà tous les albums du Naheulband (y compris Le grimoire audio), c'est comme ça que je suis venue à Belyscendre évidemment ^^

      Supprimer