jeudi 3 juillet 2008

Le Donjon de Naheulbeuk : La Couette de l’Oubli - John Lang



Alors qu’ils croyaient pouvoir enfin se séparer, les aventuriers se retrouvent une nouvelle fois plongés dans les ennuis jusqu’au cou. Pour éviter d’être écartelés par les fonctionnaires de la Caisse des Donjons – et un peu aussi pour sauver le monde, tant qu’à faire – ils n’ont d’autre choix que de partir à nouveau sur les routes. Mais le moment est des plus mal choisis : un incroyable désordre règne en terre de Fangh ! Des centaines de cultistes se font la guerre au nom de leurs dieux. Les Oracles envoient tous les baroudeurs du pays fouiller la même tour, tandis que des espions sèment la panique dans la grande cité de Glargh en y colportant n’importe quoi… La compagnie continue malgré tout sa course au troisième niveau, à l’objet magique et aux épées géantes. En déjouant de manière grotesque les pièges qui les attendent, mais aussi en endurant les récits elfiques et les blagues naines.

Après toutes ces pérégrinations scolaires, j’avais envie d’une lecture détente, c’est donc tout naturellement que j’ai investi dans le roman de Naheulbeuk écrit par John Lang (alias PoC, PenofChaos, son créateur quoi)… Vous ne connaissez pas le donjon de Naheulbeuk ? Honte à vous !
(Allez donc voir par ici (site), rubrique téléchargements pour ceux qui sont perdus…)
Bref, après les épisodes audio, les CDs, les BDs et j’en passe, la saison 2 a trouvé sa conclusion, et la saison 3 arrive… sous forme de livre. On peut en penser ce qu’on veut au premier abord, c’est tout aussi bien de lire pour se faire un avis.

J’étais tentée, mais sceptique. En effet l’auteur a écrit un autre roman, le Bouclier Obscur, qui m’a laissé un avis assez mitigé… ça avait un coté roman d’horreur pour ado boutonneux cloitré devant son PC à jouer à WoW qui ne m’inspirait guère…
En plus, il y avait le problème de passer à un support audio, avec des voix, des bruitages et des histoires courtes à un truc imprimé sur papier, silencieux et long (300p. de conneries, faut quand même les tenir).

Au final, c’est plutôt une bonne surprise, qui arrive à se hisser à la hauteur des épisodes audio. On y retrouve toute l’ambiance pseudo rôliste du Donjon qui plait tant, les personnages tous aussi fondus les uns que les autres et tout et tout. L’histoire se lit agréablement, nous baladant entre les différents personnages et les différents évènements, avec moult péripéties pas franchement héroïques. La transposition à l’écrit passe plutôt bien, vu que du coup l’auteur utilise à fond ce médium : descriptions détaillées, comparaisons des points de vue, batailles épiques (bien plus développées que les cacophonies audio ^^), longues explications sur le système des aventuriers…

Bref, c’est un vrai livre, pas juste une suite au rabais passée sur papier pour se faire des tunes… Enfin je ne renie pas complètement la 2e hypothèse, menfin en même temps je m’en fiche un peu des motivations de l’auteur, pourvu que le résultat soit agréable à lire… *siffle*

Mon seul regret est peut-être la fin… bizarrement, arrivée quelque part vers la 250e page et voyons comme l’histoire avançait peu, je me disais que l’histoire ne trouverait pas sa conclusion dans ce tome-ci… en fait si, et du coup c’est presque trop rapide…

Sinon c’est une lecture distrayante, qui fait sourire à intervalles réguliers, et pourvu qu’on se fasse les voix et les bruitages dans la tête, l’histoire vaut le détour, alors si vous aimez cette série, n’hésitez pas, en plus même l’intérieur est illustré par endroits…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire