dimanche 6 avril 2008

Soyez sympa, rembobinez - Michael Gondry



Qui sonne mieux en version originale sous le titre Be kind, rewind… Dans la série des films déjantés de Michael Gondry, celui-ci ne fait pas exception à la règle, et comme d’habitude, avec un coté grand enfant plus qu’affirmé.

Be kind, rewind, c’est l’histoire d’un vidéo-club menacé de fermeture, de cassettes effacées par mégarde, et deux amis qui refont à la main tous les films pour les remplacer. Et quand je dis à la main, je n’exagère pas… Sachant qu’ils s’attaquent à des choses comme Rush Hour 2 ou Ghostbuster, y’a de quoi se faire du souci... et accessoirement se taper de sacrés fous rires.

Ce film, c’est surtout une belle déclaration d’amour au cinéma, surtout celui à l’ancienne mode avec ses effets spéciaux bricolés à la main. C’est un véritable nid d’inventivité dans ce domaine, et on peut difficilement rester de marbre face aux méthodes employées, on ne peut plus « non conventionnelles » (c'est à vérifier, mais pour certaines, je me demande si ce n'est pas la "vraie" technique utilisée... Leur version de 2001 m'a laissé comme un doute...). Bref, autant vous prévenir, vous n’avez pas fini de rigoler... et de rêvez aussi, pour un peu on se croirait tous capables de faire des films...

Seul défaut du film, l’introduction jusqu’à l’effaçage des cassettes, qui est un peu longue et assez décalée, au point qu’on se demande ce que ça vient faire là, menfin personne n’est parfait, et la suite compense largement ce petit passage à vide…

A noter que le site internet vaut franchement le détour, parce que c’est pas tous les jours qu’on voit ce que peut donner Google suédé, ou qu’on peut comparer la BA originale et celle suédée par le réalisateur lui-même… Un très bon complément au film, en plus ça permet de revoir tous les mini-films suédés, sans parler d'une version suédée du Seigneur des Anneaux assez fun dans son genre...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire