lundi 7 avril 2008

The Darjeeling Limited - Wes Anderson




Dans la série des films déjantés (y’en a pas mal ces temps-ci, et ça fait pas de mal…), celui-là tient le haut du panier à coté de Gondry, sans même se forcer. Ceux qui connaissent les films de Wes Anderson (la Vie Aquatique, la Famille Tenebaum) savent pourquoi, les autres… ça va être dur à expliquer…

Pour faire simple, Wes Anderson est le spécialiste des films drôles, un poil bucoliques, carrément déjantés, plein de couleurs bariolées et de musiques originales, d’ambiances incroyables, mais avec un fond tout de même assez sérieux d’histoires de familles qui fait qu’on oscille sans cesse entre rires et larmes, et le tout avec Bill Murray (et de manière général de sacrés acteurs avec).

The Darjeeling Limited ne fait pas exception, et la griffe du réalisateur est plus que perceptible. Le film raconte l’histoire de trois frères (l’aîné protecteur, le second qui n’a pas fait le deuil du père, et le troisième à l’Ouest) en quête spirituelle en Inde, et peut-être en quête d’autre chose, à bord d’un train bariolé, remix de l’Orient express à l’Indienne.

Difficile de parler de ce film tant il faut le voir pour comprendre, mais en tout cas le réalisateur s’amuse, et même si ça en devient parfois confus, ça n’en reste pas moins un petit bijou distrayant et incroyable, avec une intro terrible (où comment vous faire découvrir celui qui ne sera pas le héros du film), de superbes valises, une BO incroyable (le générique de fin qu’on n’attendait pas à cet endroit-là…), des acteurs épatants, et une histoire qui tourne en boucle mais jamais en rond (ça veut rien dire mais dans le fond c’est un peu à l’image du film ^^).

Bref dans les films d’Anderson, tout est à voir et à découvrir, alors n’hésitez pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire