jeudi 7 juin 2018

La ballade de Black Tom – Victor Lavalle

 

C’est un peu comme si Lovecraft était à l'honneur cette année aux éditions du Bélial', mais avec une autre approche. Après La quête onirique de Vellitt Boe de Kij Johnson qui nous proposait de revisiter les Contrées du rêve d’un point de vue plus féminin, la maison d’édition nous propose une novella de Victor Lavalle qui reprend une histoire de Lovecraft tout en parlant racisme et discrimination.

La ballade de Black Tom est une réécriture de Horreur à Red Hook, un récit d’horreur de Lovecraft surtout connu parce que l’auteur n’y prend pas particulièrement des gants pour y exprimer son racisme. Du coup j’ai voulu découvrir ce texte avant de commencer la novella histoire de faire les choses dans l’ordre.

Et je dois dire que je n’ai pas trouvé Horreur à Red Hook particulièrement extraordinaire. L’histoire est plutôt basique (un détective confronté à l’horreur qui n’en ressort pas indemne), et je n’accroche pas vraiment au style assez ampoulé de Lovecraft (en plus j’ai eu la bonne idée de lire ça en VO, ça n’a pas aidé !). Mais ça donne quelques éléments de compréhension pour lire la novella de Victor Lavalle.

Et parlons-en d’ailleurs de cette novella. La ballade de Black Tom reprend l’intrigue de la nouvelle de Lovecraft (en coupant certaines séquences) et la raconte en partie du point de vue d’un personnage noir, le fameux Black Tom du titre. En changeant de point de vue, l’auteur a l’occasion de mettre en scène la ségrégation qui existait aux Etats-Unis à l’époque, et je dois dire que c’est assez glaçant.

L’idée est excellente, et j’ai trouvé ça superbe sur le papier. Dans les faits j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire. Enfin plutôt j’en suis sortie dès le récit change de point de vue, délaissant Black Tom pour reprendre Malone, le héros de la nouvelle de Lovecraft, et je n’ai jamais réussi à rentrer dedans à nouveau.

Je suis sans doute partiellement à blâmer vu que j’ai réussi à étaler cette lecture, aussi courte soit-elle, sur plusieurs semaines. Je ne pense pas que ce texte soit mauvais (vu les avis élogieux de mes collègues), mais il n’a pas réussi à me captiver malgré un début prometteur.

D’autres avis : Albédo, Au pays des Cave Trolls, Gromovar, Lecture42

10 commentaires:

  1. Intéressant. Je n'ai *aucun* souvenir de Red Hook, à tel point que je me demande si je l'ai lu.
    Et oui c'est très particulier le style de Lovecraft. Moi j'adore et je trouve que l'admiration qu'il reçoit aujourd'hui est un peu à côté de la plaque parce qu'on oublie son style si important pour en faire une simple histoire de tentacules.
    Bon, je ne pense pas lire Black Tom parce que toutes les lovecrafteries actuelles me saoulent, mais je note ce que tu en dis tout de même. :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      Il a en effet un style très particulier (j'accroche pas trop pour ma part mais mon peu d'intérêt pour le contenu joue peut-être aussi)

      Supprimer
  2. Je suppose que cela n'affecte pas ton intérêt pour cette collection ? :p

    RépondreSupprimer
  3. Si tu as étalé ta lecture sur quelques semaines, n'est ce pas plutôt car c'était "chiant" ? Car souvent si on apprécie un tant soit peu, on trouve toujours le moyen de grappiller quelques minutes de lecture à droite à gauche.
    Ceci dit, cette collection m'ayant rarement emporté, c'est peut être le tome qu'il me faut lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le chien critique
      Je ne pense pas qu'il soit vraiment chiant mais il n'a pas réussi à capter mon attention (qui est effectivement très limitée en ce moment xD). Je ne suis pas une grande connaisseuse de Lovecraft donc je doute d'être la bonne cible de ce texte.

      Supprimer
  4. Il est dans ma PAL celui-ci ! Je note donc de le lire d'une traite pour mieux en profiter :)

    RépondreSupprimer
  5. Lu très récemment, j'ai beaucoup aimé La ballade de Black Tom ! J'ignorais d'ailleurs que c'était une reprise de Lovecraft, qu'au final je connais pas... il ne m'a jamais transportée non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angua
      J'aurais mieux fait de ne pas lire le texte de Lovecraft alors ^^

      Supprimer