dimanche 10 mai 2015

Twelve Monkeys – Saison 1


Après L'armée des douze singes et La Jetée, je pouvais difficilement faire l'impasse, dans le cadre du Challenge Retour vers le futur de Lune, sur Twelve Monkeys, la série télé qui réécrit à sa sauce le film de Terry Gilliam à notre époque (lui même inspiré de La Jetée, j'attends donc avec hâte l'adaptation en BD du roman adapté de la série adaptée du film adaptée du moyen-métrage des années 60, vu que le recyclage est à la mode !)

On retrouve donc la même histoire de James Cole, voyageur temporel envoyé dans le passé pour empêcher une pandémie qui a anéanti l'espèce humaine. Une fois de plus, il sera aidé du Docteur Railly, et son enquête le poussera à s'intéresser grandement à l'Armée des douze singes

Quelques changements ont bien sûr été apportés : le Dr. Railly change de prénom (pour Cassandra, c'est adapté !), Jeffrey Goines change de sexe et devient la démente Jennifer Goines (entre autres altérations dans les rôles des personnages) et l'histoire a été décalée d'une vingtaine d'années pour que le passé tombe en 2015 et non en 1996. Comme on passe d'un film de deux heures à une série de 13 épisodes, l'intrigue a été enrichie et les personnages développés, notamment dans le futur post-apo de 2043 (où il ne manque guère que les zombies !).


Le début de la série joue la carte de la (relative) fidélité au film, le côté déjanté de Terry Gilliam en moins, mais semble très vite prendre à priori ses distances en réécrivant le destin de certains personnages, en donnant beaucoup plus d'ampleur à l'Armée des douze singes (façon organisation secrète, ce qui n'est absolument pas le cas dans le film) et en exploitant un peu plus la carte du voyage dans le temps (les héros ne se croisent pas toujours dans le même ordre chronologique).

Sur le papier, il y avait un joli potentiel mais j'avoue avoir trouvé l'ensemble un peu poussif, comme si les scénaristes avaient trop dilué l'intrigue, ce qui diminue grandement son impact (et je n'ai pas été très régulière dans mon visionnage ce qui n'aide pas non plus). Il y a de bonnes idées parfois bien timey-wimey mais l'ensemble n'est pas toujours très cohérent, et les personnages manquent franchement de charisme.


La seule exception est pour moi Katarina Jones, la scientifique qui a monté toute l'opération voyage dans le temps pour stopper l'épidémie, une sacrée personnalité qui se révèle pleine de zones d'ombre, ne serait-ce parce qu'elle (surlignez pour les spoilers) n'hésite pas à détruire toute possibilité de réaliser un remède à l'épidémie pour que son équipe reste concentrée sur sa mission. Et c'est assez marrant de découvrir qu'elle savait déjà tout ce qui allait se passer puisqu'elle a rencontré Cole dans le passé.

Sur les derniers épisodes, j'ai quand même apprécié (surlignez pour les spoilers, encore) que l'intrigue se rapproche finalement énormément du film en exploitant les flash-backs du jeune Cole (dans un contexte un peu différant) et en jouant à fond sur le concept de boucle temporelle fermée mais pas tout à fait. A la fin de la saison 1, la boucle est théoriquement bouclée et l'histoire n'a pas été modifié comme le voulait les « méchants » de l'histoire, sauf que l'envoi de Cassandra dans le futur l'empêche d'être présente en 2017, et que Ramse ne meurt pas. Tout est donc encore possible...

Ceci dit bien qu'une saison 2 soit prévue, je pense que je vais arrêter là mon visionnage. La fin est certes ouverte, et je ne suis pas sûre que la suite arrive à être plus intéressante (de toute façon les voyages dans le temps sont plus adaptés à des formats courts que longs, Doctor Who étant l'exception délirante qui confirme la règle).


6 commentaires:

  1. Le début avait été meilleur que prévu, pour une adaptation, mais la durée aura eu raison des bonnes choses, noyées dans du moins bon et de l'incompréhension. "Poussif" est un bon adjectif. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je regarderai quand même : besoin de me faire une opinion. u moins je suis prévenue, peut-être que cela m'aidera à davantage apprécier la série.
    (alors je sais pas mais depuis quelques temps ton truc anti-robot me demande systématiquement de remplir le captcha. Finalement je vais finir par me demander si le métal que j'ai dans le corps ne change pas quelque chose à ma manière de me comporter sur le net)

    RépondreSupprimer
  3. @Tigger Lilly
    Ca peut aider de ne pas avoir de trop grandes attentes en effet. Et pour le captcha je ne sais pas quoi te dire xD

    RépondreSupprimer
  4. Bon, je le laisse quand-même dans ma liste de série à voir mais ça ne se mets pas en priorité :-/

    RépondreSupprimer
  5. @Elessar
    Ca se regarde mais effectivement y'a pas urgence ^^

    RépondreSupprimer