mercredi 28 octobre 2009

Noob – Saison 1



Non, je ne suis pas du tout à la bourre dans mes chroniques…

(oui j’aime bien le terme chronique finalement, je trouve ça plus adapté que critique –un poil trop ambitieux-, billet –trop période live space- ou article –trop journalistique-, et vu que je raconte ma vie tout en présentant des bouquins –ou des séries télé-, c’est pas mal comme terme –et je vous ai dit que j’adorais les à coté entre tirets ?-)

… Je disais donc, je ne suis pas du tout en retard, j’aurais juste dû écrire celle-ci il y a bientôt quatre mois de ça quand j’ai découvert ce petit bijou sur Nolife, entre deux épisodes de Nerdz et une Minute du geek. Finalement, je l’ai fait quelques jours après la première diffusion du premier épisode de la saison 2 !

Bref, la première fois que j'ai croisé la route de Noob, je n'ai rien compris, normal, j’ai dû tomber en plein milieu de la série sur un des épisodes les plus obscurs (mais ô combien drôle). Et puis j’ai vu l’épisode 1, j’ai enchainé sur le 2, et ainsi de suite jusqu’au 22e épisode de cette première saison. Il faut dire qu’une fois rentré dans l’univers, c’est très dur de décrocher, on en redemande sans cesse.

Concrètement, Noob (abréviation de newbie, débutant dans un jeu vidéo un peu boulet sur les bords) est une série humoristique format court (pas plus de dix minutes par épisode) qui raconte les pérégrinations d’un groupe de joueurs pas aidés dans un MMOPRG.

Tout commence lorsque Gaea (invocatrice de niveau 1) se lance dans ce nouveau jeu. Elle découvre vite qu’elle doit rejoindre une guilde pour avancer, sauf que la seule guilde qui accepte les bas-niveaux est la guilde Noob, considérée comme la « pire guilde du serveur ». C’est donc à ses cotés et avec les incroyables membres de la guilde qu’on va découvrir l’univers fantastique de Horizon 1.0

Il y a Arthéon, le guerrier de niveau 10 qui pleure son personnage de niveau 100 effacé parce qu’il avait acheté des crédits pirates. Il y a Omega Zell, assassin macho, dont le rêve est de faire partie de la guilde de Justice.

Et puis il y a Sparadrap, prêtre de la bande et… boulet du groupe, dirons-nous. Mieux vous le découvrir par soi-même. La citation la plus appropriée à son sujet, au milieu de toutes les insultes est encore celle-ci : « La source du chaos ? Mais on la côtoie tous les jours ! »

Ensemble, ils vont accomplir différentes quêtes et visiter des donjons afin de pouvoir s’attaquer au premier étage de la tour Galamadriabuyak, et qui sait, un jour, atteindre le niveau 100 et débloquer la classe de guerrier du crépuscule.

Noob a un petit air du Donjon de Naheulbeuk en version vidéo. Si vous avez aimé Naheulbeuk, vous adorerez Noob, son casting loufoque, ses répliques qui fusent, sa dialectique sur les jeux vidéo en ligne et ses références en tout genre.

Si Sparadrap tient le haut du panier, tous ces personnages sont tous aussi siphonnés les uns que les autres. Arthéon pleure en permanence son personnage effacé et a une peur panique des maitres du jeu. Gaea est obsédée par l’argent et passe son temps à arnaquer son entourage. Et ne parlons pas d’Omega Zell, entre son rêve de faire partie de la guilde de justice et son obsession pour le joueur le plus connu du serveur, Fantom.

Autant dire que ce n’est pas le grand amour entre eux, ce qui déclenche des avalanches de dialogues qui partent dans tous les sens, avec un art de la réplique habilement maitrisé. De ce coté là, on ne risque pas de s’ennuyer.

Mais ce n’est pas tout. Noob parle de jeux vidéo, mais pousse le vice jusqu’à reconstituer l’atmosphère des jeux vidéo. Si les acteurs et les décors sont réels (quoique pour certains donjons…), tout un tas d’effets spéciaux (qui sont magnifiques, surtout compte tenu du semi-amateurisme de la série) contribuent à créer l’ambiance : les personnages ont un curseur avec leur nom au dessus de leur tête, lors des combats, on voit les points de vie défiler. On voit même les écrans de chargement ou les fiches de personnage.

L’histoire exploite largement l’aspect vidéoludique, et on s’y croirait presque. Je dois avoir 3h de MMOPRG à mon actif, mais je peux vous dire que l’esprit est parfaitement retranscrit, système de quête et vocabulaire compris (heureusement Sparadrap pose les questions connes à la place du spectateur !).

Globalement les épisodes tiennent souvent du sketch autour d’une idée et peuvent presque être vus dans le désordre, sauf certains qui fonctionnent par deux ou trois. Néanmoins il y a quand même un semblant d’histoire derrière (nos héros arriveront-ils au niveau 10 ?), ce qui mine de rien accroche à l’écran.

Outre l’humour des dialogues, il faut relever que les aventures de nos héros sont bourrées de références diverses et variées : aux jeux vidéo certes, mais pas que. Ca parle aussi cinéma, manga, et il est vivement recommandé de regarder la série entre amis pour toutes les saisir.

Bref, les séries télé sur les jeux vidéo ne sont pas légions, et celle-là est un petit bijou. C’est drôle, extrêmement bien fichu, avec des acteurs excellents. Et en plus, ça se regarde librement sur Internet, que ce soit sur leur site officiel ou sur différents portails de webséries, alors franchement, ça ne vaut pas le coup de se priver !

Note de fin : Il existe une websérie très connue anglophone sur les MMORPG qui s’appelle The Guild. Ca se regarde sur youtube, et y’a moyen d’avoir des sous-titres en anglais. C’est sympa et drôle, mais finalement c’est moins marquant que Noob.

Déjà on se concentre plus sur l’IRL des joueurs que dans le jeu. On les voit jouer, mais on ne voit pas le jeu. C’est frustrant, après une bonne dose de Noob. Et après je fais un blocage sur le fait qu’il habitent tous plus ou moins au même endroit dans la vraie vie. Je trouve ça un poil irréaliste.

C’est quand même très chouette (surtout leur clip), et c’est idéal pour apprendre plein de mots d’argot vidéoludique en anglais !

4 commentaires:

  1. Ah chouette, le lien va m'être utile, ça fait plusieurs fois que j'entend parler de ce genre de série (comme The Big Bang Theory) et que j'ai bien envie de tenter... Même si je vais sûrement rater quelques références, j'ai l'impression que je vais bien me marrer quand même.
    Vivement que je retrouve le temps (et l'équipement!) pour voir ça...

    RépondreSupprimer
  2. J'avais vu qu'un épisode et ça m'avait bien plut... bon disons que après après avoir vu les moult Go de série qui joue aux cartes dans mon ordi, je m'y met !

    RépondreSupprimer
  3. A cause de toi, Fenicino et moi, abandonnés par les autres Phoenix de nos bois, on a bien rigolé en mangeant du chocolat..On attend l'épisode 2 de la saison 2

    RépondreSupprimer
  4. Il est passé hier soir, il devrait pas tarder à arriver en ligne...
    (bon si j'ai bien compris faudrait pas que j'enchaine sur la Flander's Company sous peine de faire encore rire ? ^^)

    RépondreSupprimer