lundi 26 mai 2008

Indiana Jones and the Kingdom of the Cristal Skull - Steven Spielberg



Quand la première bande annonce est sortie, il a été très difficile de ne pas baver sur le clavier. Indiana Jones, c’est un mythe, un vieux film qu’on regarde 100 fois avec le même plaisir, dont on savoure les personnages hauts en couleur, le coté archéologue à la petite semaine, les quêtes de chevalerie réécrites à la sauce XXe siècle, les courses poursuites de dingues, les bestioles glauques, et j’en passe des meilleurs.

Bref Indiana Jones IV, ça faisait rêver, ça faisait peur aussi. Du coup, parce qu’il faut mettre toutes les chances de son coté, ça a été un Indiana Jones en VO, dans une des plus grandes salles de Paris, histoire de s’en mettre plein la vue.

Indy 4 nous emmène donc bien après les 3 opus précédents, en 1957, autrement dit en pleine guerre froide, avec pour nouveaux ennemis héréditaires les russes. L’intrigue tourne autour d’un mystérieux crâne de cristal, qui serait la clé de l’El Dorado, rien que ça, et c’est donc parti pour une sacrée aventure en Amérique du Sud…

Globalement, Indy 4 a été une bonne surprise : l’histoire est bien ficelée, assez distrayante, les dialogues font mouche, les personnages sont toujours aussi haut en couleur, Indiana est une fois de plus le roi de l’impro, et puis il y a l’ambiance habituelle : même si on est 20 ans plus tard, Spielberg s’est bien amusé à reconstruire toute l’ambiance de l’époque, cf la scène d’ouverture, ou encore la scène du bar et la course poursuite qui suit (mythique…).

A coté de ça, cela reste un Indiana Jones, c'est-à-dire avec ses énigmes mystiques à résoudre complètement bidons, ses bestioles glauques, ses courses poursuites, ses bastons, et même l’histoire suit le schéma habituel de l’intro riche en action, le passage paisible au collège et la grosse aventure juste derrière…

Bref je ne saurais que trop vous le recommander d’aller le voir, car on ne voit pas toujours de l’Indiana Jones sur grand écran. C’est un très bon moment à passer, et je n’en dirais pas plus parce que ce serait donner des éléments de l’intrigue
(et déjà je trouve qu’on en a limite trop donné avant la sortie…)

Pour les critiques maintenant, je n’en retiendrais que trois :
- Une tendance à vouloir trop en faire, qui permet qu’on ne s’ennuie jamais certes, mais il y a quelques passages où l’on se dit « fallait-il vraiment tout ça ? », et à coté de ça certains persos font plus de la figuration qu’autre chose… et certains pans de l’intrigue ne sont pas forcément ultra développés et laissent un sentiment d’insatisfaction (menfin ça nourrira les fanfictions ^^).
- Le choix d’une énigme tirant beaucoup plus sur la SF et le fantastique que dans les Indiana Jones classiques, ça vire limite Stargate sur les bords (d’ailleurs y’avait un épisode qui traitait du même sujet xD). J’ai toujours aimé la dimension mythique du 1er et du 3e, là du coup ça pêche un peu…
- Certains passages qui sentent bon l’esprit de George Lucas (pensez aux Ewoks ou à l’épisode II) et qui font parfois grincer des dents…

Mais bon, malgré ces petits et gros défauts, ça reste un bon film, qui arrive je dirais au niveau du Temple Maudit ou de l’Arche Perdue, mais qui ne fera jamais de concurrence à la Dernière Croisade (c’est pas possible ça ^^). Par contre l’idée qu’ils en refassent derrière me travaille un peu, j’ai un peu peur que cette volonté de surenchère s’accentue et que ça finisse comme Pirates des Caraïbes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire