mercredi 4 août 2021

À dos de crocodile – Greg Egan

À dos de crocodile - Couverture

Après une petite dose au format nouvelle grâce au hors-série Une-heure-lumière 2021, je continue à plonger dans les écrits de Greg Egan avec À dos de crocodile, une novella vertigineuse qui nous emmène dans un voyage aux dimensions gigantesques.

Rien que l’incipit donne un aperçu de la chose : « Leila et Jasim étaient mariés depuis dix mille trois cent neuf ans quand ils commencèrent à envisager de mourir ».

Nous voilà donc au sein de l’Amalgame, une civilisation galactique qui fait un peu penser à la Culture de Banks. On y vit longtemps et où l’on voyage partout, sauf au centre de la galaxie, où les Indifférents refusent tout contact extérieur.

Cela n’empêche pas certaines personnes de tenter parfois d’en savoir plus à leur sujet, comme Leila et Jasim qui décident de s’offrir une dernière aventure avant de mourir. Les voilà donc partis dans ce projet qui va les faire voyager à des distances et sur des périodes de temps très longues.

À dos de crocodile est une novella de SF comme je les adore : l’univers mis en scène est positif (l’harmonie à l’échelle galactique, ça fait rêver), l’émerveillement est au rendez-vous, de même que l’appel de l’aventure… sans pour autant oublier une dimension intimiste avec ce couple qui s’offre une dernière aventure.

Il y a certes un ou deux passages qui parleront sûrement plus à des amateurs de maths et de physique qu’ils ne m’ont parlé à moi (on reste avec un auteur de hard-SF), mais il est facile de faire l’impasse dessus et de savourer le reste du voyage. Un très beau texte donc, dont je vous recommande vivement la découverte.

Infos utiles :
À dos de crocodile (Riding the Crocodile) est une novella de Greg Egan parue en 2005 en VO. La version française est parue aux éditions du Bélial’ en 2021 dans la collection Une heure-lumière, avec une traduction de Francis Lustman et une couverture d’Aurélien Police. 94 pages.

D’autres avis : Les lectures du Maki, OmbreBones, Un papillon dans la lune

9 commentaires:

Yogo a dit…

Sans conteste l'un des meilleurs opus de la série (pour ceux qui aime la Hard SF 😉)

Tigger Lilly a dit…

Houuu ça a l'air chouette 🤗

Baroona a dit…

Tout le monde semble apprécier cette novella, je vais finir par croire que c'est vraiment accessible et que je devrais la lire à l'occasion. ^^

Alys a dit…

"l’harmonie à l’échelle galactique": génial, tu me vends du rêve!! Mais... il y a vraiment un crocodile ou c'est un titre mensonger?

shaya a dit…

Il est en wish-list lui ;) du coup c'est un monde où l'immortalité est présente, c'est ça ?

Vert a dit…

@Yogo
Oui c'est un beau texte

@Tigger Lilly
Alors, encore combien de mois avant de le lire ?

@Baroona
Franchement oui c'est plutôt accessible à part quelques passages (qu'on peut lire comme si c'était de la poésie au pire xD)

@Alys
Non, c'est une référence à un conte. Plus d'infos ici : https://twitter.com/lebelial/status/1417461579596054528

@Shaya
Oui avec les transferts on peut vivre éternellement... si on le veut.

Alys a dit…

Ah merci! (Et merci pour l'explication sur Brin 2 sur un autre billet aussi!)

Yuyine a dit…

AH si c'est positif comme univers ça peut me faire oser la lecture!
Merci pour cette critique éclairante

Vert a dit…

@Yuyine
Oui tu peux oser je pense ^^