samedi 25 juillet 2020

Le livre de M – Peng Shepherd

Le livre de M - Couverture

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu de roman post-apo, mais lorsque les premières chroniques sur ce livre ont commencé à tomber, j’ai eu envie de tenter l’aventure. Je n’ai malheureusement eu une expérience de lecture aussi ébouriffante que mes collègues, mais je vais vous en dire tout de même quelques mots.

Dans Le livre de M, ce n’est pas la maladie, la guerre ou une catastrophe naturelle qui ont conduit à la fin du monde tel que nous le connaissons. Non, c’est un phénomène bien plus étrange : la perte des ombres. Le patient zéro était indien et le phénomène s’est répandu comme une traînée de poudre à travers la planète. Au début, personne ne s’inquiétait, jusqu’à que les sans-ombre commencent à perdre la mémoire jusqu’à s’oublier eux-mêmes. Très vite, le monde sombre dans le chaos.

Lorsque l’Apocalypse est arrivée, Max et Ory étaient au mariage de leurs amis Paul et Immanuel, dans un complexe hôtelier en montagne. Au début, tous les participants étaient restés sur place. Mais petite à petit, la troupe s’est séparée. Ne restent que Max et Ory, un couple qui vit reclus en fouillant la ville voisine pour trouver de la nourriture. Jusqu’au jour où Max, à son tour, perd son ombre.

Quel étrange roman que ce Livre de M. Si on y retrouve en trame de fond les figures habituelles du genre post-apo (effondrement de la civilisation, recherche de survivants, périples sur les routes abandonnées et communautés de doux dingues), le ton est étrange : mélancolique sans être complètement dépressif, mystérieux voire mystique parfois, calme avec des bouffées d’adrénaline ici et là.

Au début, j’ai avancé plutôt vite dans ce roman, mais bizarrement je suis toujours restée un peu en retrait malgré ses qualités. Résultat, quand les hasards de la vie m’ont fait le poser quelques jours, j’ai eu un mal fou à me remettre dedans, preuve qu’il ne m’avait pas entièrement convaincue. Je l’ai tout de même terminé mais je n’ai jamais réussi à complètement l’apprécier.

Pourtant il y a des choses très intéressantes dans ce roman : de jolies histoires d’amour très sensibles, une belle diversité dans les personnages, des séquences ébouriffantes et des interrogations intéressantes sur le rapport à la mémoire et à la réalité.

Est-ce que je ne l’ai pas lu au bon moment ? Est-ce que c’est parce que le post-apo n’est pas forcément mon genre favori ? Il y a sans doute de ça, et aussi une petite frustration à ne pas trop comprendre où l’autrice voulait nous emmener (surtout quand tout le monde semble ébloui par l’expérience). Bref ce n'est pas un livre pour moi, mais que cela ne vous empêche pas de tenter l'aventure si vous aimez le genre post-apo.

Infos utiles : Le livre de M (The Book of M) est un roman de Peng Shepherd paru en VO en 2018. La version française a été publiée en 2020 chez Albin Michel Imaginaire, avec une traduction de Anne-Sylvie Homassel. 592 pages.

D’autres avis : Au pays des Cave Trolls, Book en stock, L’épaule d’Orion, Le chien critique, Les lectures de Xapur, Quoi de neuf sur ma pile ?, Un papillon dans la lune

15 commentaires:

  1. Le post-apo me plaît en général, mais je ne sens pas non plus ce roman ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Shaya
      Quel flair ! (en vrai je sais pas trop en fait, ça doit vachement dépendre des personnes)

      Supprimer
  2. Moi ça ne me tente pas trop, mais vu mon décalage sur les nouveautés, ce n'est, de toute façon, pas une lecture que j'envisage avant 2045, donc d'ici là je saurai s'il est passé à la postérité ou pas :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alys
      On en reparle en 2045 alors (quand on sera retranchées dans un hôtel à la campagne pour éviter une invasion de zombies créés par la dernière épidémie de coronavirus en date xD)

      Supprimer
    2. LOL. Ce matin, j'ai écoute l'émission de C'est plus que de la SF sur The Last of Us 2, je suis dans le thème. XD

      Supprimer
  3. Je fais partie de la team conquise par ce roman mais je peux aussi comprendre qu'on reste en retrait. Il a en effet un ton de narration assez particulier. Le postapo étant mon genre fétiche, c'est son originalité qui m'aura provoqué un coup de coeur (car je n'en peux plus des postapo classiques). J'ai trouvé la lecture philosophique derrière d'une grande richesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yuyine
      Je suis un peu passée à côté de la lecture philosophique hélas (en vrai je suis passée à côté du bouquin en général xD)

      Supprimer
  4. "Le Livre de M" et "Un long voyage", même combat : une première vague d'avis très enthousiastes et maintenant une deuxième vague d'avis un peu déçus. Je vais plutôt essayer de faire partie de la troisième vague, quelqu'un aurait son horaire de début ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Baroona
      Faut se donner le temps d'oublier les chroniques, en général ça aide ^^

      Supprimer
  5. Pour ma part j'ai plutôt bien aimé même si pas mal de détails m'ont un peu laissée sur ma faim également (l'absence d'explication du phénomène, le militarisme à outrance, l'attitude paternaliste d'Ory...). Après, comme tu dis, il se lit assez vite et il y a aussi plein de bonnes choses. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boudicca
      Oui c'est un livre qui a ses qualités, je comprends qu'il plaise même si je suis passée à côté.

      Supprimer
  6. J'ai été vraiment tentée par les chroniques super enthousiastes.
    Je l'ai lu et je le suis "un peu moins" (suis en train de rédiger ma chronique).
    J'ai vraiment bien aimé le livre, l'histoire et le déroulement, l'idée, le style d'écriture, etc. J'ai eu un peu plus de mal avec le côté "métaphysique". Et de fait, il y a quand même un passage un peu plus lent vers le milieu. Mais en somme, c'était une bonne lecture pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Valeriane
      Oui y'a un ventre mou au milieu, c'est là que je me suis perdue sans arriver à retrouver la hype je crois.

      Supprimer
  7. Je viens de finir un autre postapo, Un gars et son chien avant la fin du monde (ce qui fait que le livre de m ne sera pas lecture nouveauté d'aout d'où ma présence ici :p) qui était très bien.
    Bon ce bouquin il me tente quand même, je le lirai un jour je pense, c'est assez intriguant.

    RépondreSupprimer
  8. Je ne suis pas trop tentée par ce livre, et tu me confortes dans cette idée. En plus j'ai cru comprendre que tout n'est pas forcément expliqué et qu'il ne faut pas trop se poser de questions, c'est ce qui me freine un peu à vrai dire.

    RépondreSupprimer

La modération est activée (c'est le meilleur moyen de filtrer les bots sans bloquer les humains :)), ne vous inquiétez pas si votre message n'apparaît pas immédiatement.