lundi 12 septembre 2016

Audience captive – Ann Warren Griffith


Comme je traversais en ce moment une petite période panne de lecture, j’ai opté pour le meilleur des remèdes : le format court. Et ça marche, comme en témoigne Audience captive, petit ouvrage découvert grâce à Lune et à Efelle. Une lecture courte par la taille mais grande par ses idées !

Audience captive nous emmène dans un monde où la publicité est devenue tellement omniprésente que ce sont les produits eux-mêmes qui assurent leur propre promotion. Imaginez un peu des sodas qui vous invitent à vous désaltérer ou un produit de nettoyage qui vous incite à récurer encore et encore votre maison.

Dans ce monde où tout le monde est heureux de faire partie de cette société d’ultra-consommation, un personnage détonne : la grand-mère de Mavis, une dangereuse criminelle qui s’oppose au système… en portant des bouchons d’oreille ! Et sa famille craint qu’elle ne récidive lors de sa sortie de prison !

Le postulat de base est donc à la fois délirant et extrêmement juste, et si ce n’est la présence d’une ménagère américaine typique des années 50, ce texte aurait presque pu avoir été écrit hier tant il est encore d’actualité.

Le texte est court (40 pages) mais il se savoure comme une gourmandise grâce à son humour très piquant. Je vous en recommande donc vivement la lecture entre deux pavés. On aurait de toute façon tort de se priver de ce petit plaisir, d’autant plus qu’il s’agit de la seule (ou de l’une des deux) nouvelle de SF écrite par l’auteur, quelle classe de faire aussi bien avec un seul texte !

Cela justifie d’autant plus de l’éditer comme un livre à part pour en garder la trace, avec comme toujours quelques éléments de contexte intéressants apportés par l’éditeur. Et puis ça devient beaucoup plus facile de la faire circuler dans son entourage, d’ailleurs j’en ai déjà imposé à la lecture à M. Vert !

CITRIQ

3 commentaires:

  1. A la fois drôle et glaçante ! Contente que tu aies apprécié !

    RépondreSupprimer
  2. Le concept a l'air sympa en tout cas!

    RépondreSupprimer
  3. @Lune
    C'était un joli texte.

    @Shaya
    Il est très bien exploité en plus ^^.

    RépondreSupprimer