mardi 12 juillet 2016

La Terre bleue de nos souvenirs – Alastair Reynolds


Si dans certains endroits, l’hiver arrive, ici c’est plutôt l’été qui pointe enfin le bout de son nez, et qui dit été dit forcément space opera ! Cette année, j’ouvre le bal avec un roman d’Alastair Reynolds, le premier tome du cycle Les enfants de Poséidon : La Terre bleue de nos souvenirs.

Rien que le titre, ça vend du rêve ! Et le roman en fait de même en nous projetant 150 ans dans un futur où l’Humanité a réussi à conquérir une partie du système solaire : La Lune, Mars et quelques satellites de Saturne sont colonisés, la ceinture de Kuiper est exploitée, et sur Terre la paix règne plus ou moins grâce au Mécanisme, un système de surveillance généralisé qui bride la violence.

En Afrique, Eunice Akinya, une pionnière de l’exploration meurt, en laissant à ses héritiers un vaste empire industriel… mais aussi un mystérieux coffre dans une banque sur la Lune. Un de ses petits-enfants, Geoffrey, qui consacre sa vie à l’étude des éléphants, est envoyé par ses cousins pour en vérifier le contenu. Il y découvre alors la première étape d’un jeu de piste qui va le faire voyager, ainsi que sa sœur Sunday, à travers tout le système solaire.

Et quel voyage cela va être ! Alaistair Reynolds nous projette en en effet dans un futur très riche où tout a évolué : le voyage spatial, les nations dominantes (coucou la Chine, coucou l’Afrique !), les modes de communication, les implants cérébraux pour se connecter directement au réseau, entre autres millions de choses. Ce roman fourmille littéralement d’idées, et rien que pour cela il mérite qu’on y jette un œil.

La Terre bleue de nos souvenirs présente également une chouette intrigue. Bien sûr il est difficile de manière générale de résister à une chasse au trésor, mais j’ai beaucoup aimé que celle-ci réussisse à conjuguer l’immensité du système solaire à l’aspect presque huis-clos d’une histoire de famille, puisque les différentes étapes (très éloignées dans l’espace) servent finalement avant tout à dresser le portrait d’Eunice Akinya et à reconstituer son parcours.

Si on laisse de côté quelques rebondissements un peu faciles, ce roman est un véritable régal : les personnages principaux sont plutôt attachants, l’intrigue est prenante, l’univers est bien travaillé et il y a les éléphants bien sûr !

J’ai également apprécié le fait que ce soit une science-fiction humaine, positive, qui arrive sans peine à susciter l’émerveillement (alors qu’un certain nombre des technologies présentées devrait provoquer de la crainte). C’est le genre de science-fiction que j’aime le plus, idéale pour s’évader sans pour autant laisser complètement de côté des dilemmes moraux.

Le tome 2, Sous le vent d’acier, sort mi-août. Même si La Terre bleue de nos souvenirs pourrait se lire de façon indépendante, il me tarde de continuer l’aventure !

CITRIQ


Item 20 : Lire un livre de SFFF transhumaniste ou posthumaniste
(pour le coup avec les aquatiques on est servi, sans parler des possibilités de certaines simulations, mais le livre peut aussi remplir les items 11, 16, 17 et 18 si je ne me plante pas)

11 commentaires:

  1. Moi aussi j'ai hâte de lire la suite! Il est chouette ce roman!

    RépondreSupprimer
  2. Je lirai la suite aussi, je pense que ça va être encore meilleur. ;)

    RépondreSupprimer
  3. En laissant de côté l'aspect simpliste du jeu de piste, j'ai pris pas mal de plaisir à lire ce livre aventureux et relativement positif.

    RépondreSupprimer
  4. Ça a l'air chouette mais c'est un premier tome, donc ça attendra que j'ai moins de séries en cours.

    RépondreSupprimer
  5. @Shaya
    Totalement !

    @Lorhkan
    Tu t'es déjà renseigné à ce sujet ? ;)

    @Julien le Naufragé
    C'est ce que j'ai beaucoup aimé, le côté positif (ça fait du bien).

    @Tigger Lilly
    Comme ça tu pourras lire toute la série d'un coup, c'est bien aussi.

    RépondreSupprimer
  6. Je compte également le lire pour le challenge diversité. Tu me confortes dans mon choix :)

    RépondreSupprimer
  7. @asn83
    C'est un excellent choix ^^.

    RépondreSupprimer
  8. Du coup je suis très contente de l'avoir dans ma PAL celui-là!
    Merci de cette critiqur

    RépondreSupprimer
  9. @lutin82
    C'est un très bon livre à avoir en PàL !

    RépondreSupprimer
  10. Je lis cette chronique grâce à ton recueil factice. Contente que cette aventure t'ait plu. J'ai adoré et en ai un excellent souvenir ! Vivement la suite

    RépondreSupprimer