samedi 22 mars 2008

Abarat - Clive Barker



Dans la série “agréable surprise du rayon SF”, ou “la collec Livre de Poche Fantasy vous ferait acheter toute leur collec rien que pour les couvertures, mais aussi ce qu’il y a dedans”, il y a Abarat.

Ce petit roman m’a tapé dans l’œil un peu par hasard. Un espèce de bonhomme grincheux très coloré (l’image là ne lui rend pas justice), manifestement une peinture à l’huile, et un résumé qui vous raconte que ce sont les aventures d’une fille de notre terre dans un autre monde, jusque là rien de neuf, me direz-vous.

Et puis, par habitude, et aussi parce que la tranche me semblait bizarre, je l’ai feuilleté. C’est là qu’il m’a vraiment tapé dans l’œil. Ce livre de poche est illustré, et en couleur qui plus est, et pas 3 pages au milieu du bouquin, mais bien régulièrement, et ce en pleine page, en demi page, en double page, dans un coin de page… et le tout dans le même style superbe de la couverture (riche en couleur, un poil grotesque –dans le bon sens du terme-, avec une texture et une épaisseur qu’on sentirait presque au touché). Bref, un vrai petit bijou tout à fait abordable, vu son prix : 8 euros (on vous en vend moins que ça pour cette somme d’habitude…).

Et l’histoire ? Dans la lignée d’un magicien d’Oz, d’un Narnia et autres associés, elle n’est pas exceptionnellement originale, mais le voyage est très agréable et jamais ennuyeux, Candy, l’héroïne, ne restant jamais au même endroit. On y découvre un monde assez original d’îles où chacune correspond et vit en permanence à une heure de la journée (8h, midi, minuit…), des créatures franchement bizarres, et on arrive assez vite à la conclusion… où l’on découvre qu’en fait on vient une fois de plus de se lancer dans un cycle (ce qui n’était mentionné nulle part sur le livre), de 5 tomes, dont 3 encore à paraître…

Bref autant dire que l’histoire n’était qu’une mise en bouche, et la suite promet d’être alléchante, encore plus si on a toujours d’aussi belles illustrations… vivement la suite quoi ^^ !

Si dessous une représentation du monde d'Abarat, une des plus belles illustrations du bouquin...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire