mardi 26 juillet 2016

Economix – Michael Goodwin et Dan E. Burr

Cela fait déjà quelques années que je me dis que j’aimerais comprendre quelque chose à l’économie, mais il est difficile de savoir comment aborder ce très grand domaine. Jusqu’à que M. Vert fasse l’acquisition d’une excellente BD sur le sujet : Economix.


Avec plus de 300 pages, Economix retrace l’histoire économique du monde depuis 200 ans (de la révolution industrielle à nos jours) et en profite pour définir et clarifier un certain nombre de notions économiques dont on entend parler tous les jours sans vraiment comprendre de quoi il en retourne.

Choisir la BD comme support pour parler économie peut sembler étrange, mais c’est un excellent choix, plus accessible qu’un essai sans pour autant faire dans le simplisme. L’auteur des textes, Michael Goodwin, se donne vraiment du mal pour expliquer les choses et poser des jalons afin de comprendre comment l’économie a littéralement façonné notre monde actuel.

A la lecture j’ai d’ailleurs pris conscience à quel point l’économie est souvent oubliée dans les livres d’histoire alors qu’elle l’a influencé au moins autant que les décisions politiques (les deux étant souvent étroitement liées de toute façon). Certes on aborde quelques grandes idées, mais Economix donne vraiment l’occasion de revisiter l’Histoire avec un autre point de vue.

Pour être totalement honnête, je n’ai pas tout réussi à comprendre, d’une part parce que l’ouvrage est très dense et d’autre part parce que certains notions restent parfois très abstraites pour le commun des mortels (ce qui au passage en dit long sur à quel point nous pouvons être déconnectés d’une discipline qui a tant d’importance)

Cependant j’ai quand même assimilé quelques concepts, quelques figures clés de la discipline, quelques évènements capitaux et pour le reste je compte bien revenir à cette BD à l’occasion pour améliorer ma compréhension.

Mon seul regret c’est que auteurs américains oblige, la BD reste surtout centrée sur l’histoire économique américaine (et je ne suis pas sûre que tout s’applique à l’Europe) mais ça n’enlève rien à son intérêt, ça donne surtout envie d’avoir un équivalent pour la France.

Et il me faut tout de même signaler que l’auteur est très engagé dans ses propos (pour citer M. Vert : « il doit passer pour un communiste aux Etats-Unis »). Il ne s’en cache absolument pas bien au contraire (il invite même les gens à se faire leur propre opinion) et j’ai l’impression que l’économie est une discipline qui déborde de partis pris, mais du coup ça amène à s’interroger de temps en temps sur certains propos.

En tout cas c’est une lecture très intéressante, un bon moyen de mettre le nez dans une science extrêmement complexe, alors n’hésitez pas à y jeter un œil à l’occasion !

CITRIQ

4 commentaires:

Shaya a dit…

Ah cool, on la vend pas mal aux lycéens chez nous, c'est bien si ca vaut le coup malgré l'axe américain!

Tigger Lilly a dit…

Ça me fait penser à l'expo qu'on avait vue il y a 2 ans à la cité des sciences. Du coup ça m'intrigue.

Vert a dit…

@Shaya
Tu m'étonnes que ça plaise aux lycéens, c'est un vrai manuel de révision pour eux je pense ^^

@Tigger Lilly
Y'a moins de basiques je pense (quoique). Tu veux que je te la prête ?

Tigger Lilly a dit…

Ça peut se faire :p