samedi 11 juin 2016

Annihilation – Jeff VanderMeer


Après avoir enfin vaincu La cité des saints et des fous l’été dernier, plus rien ne faisait peur, je me suis donc jetée sur le dernier roman de Jeff VanderMeer traduit en français : Annihilation, le premier tome d’une trilogie d’un genre difficile à qualifier. On me dit dans l’oreillette qu’il s’agit de New Weird, tout s’explique !

A une époque indéterminée, la Zone X est apparue, avec ses mystérieux phénomènes. Onze expéditions ont été envoyées à l’intérieur, mais peu de leurs membres en sont revenus, et rarement intacts. Annihilation suit les pas de la douzième, composée de quatre femmes : une psychologue, une anthropologue, une géomètre et une biologiste, qui raconte l’histoire

A peine la frontière de la Zone X traversée, elles vont vite être confrontées à des phénomènes étranges, et on a très vite l’impression de basculer dans un film d’horreur. Mais un film d’horreur parfois étrangement calme et méticuleux, grâce au récit extrêmement posé et scientifique de la biologiste (qui n’a pas de nom, mais c’est loin d’être la seule étrangeté de ce livre).

Dès les premières pages, Annihilation nous happe grâce à ses mystères, qu’il s’agisse de ceux de la Zone X, forcément très nombreux, mais aussi tous ceux qui entourent l’expédition (ses membres ayant notamment été hypnotisés pour traverser la frontière).

On veut tellement en savoir qu’il est difficile de lâcher ce roman, d’autant plus qu’en avançant, les énigmes s’accumulent et ne se résolvent pas forcément. Cela pourrait être extrêmement frustrant, mais c’est au contraire ce qui fait à mon avis tout le sel de cette lecture : on n’obtient très peu de réponses.

A la place on savoure l’étrangeté de l’endroit, ses sombres secrets, et l’horreur indicible qu’on perçoit ici et là (il y a parfois un air de Lovecraft et cette littérature horrifique des années 20-30), qui m’a d’ailleurs souvent poussé à ne pas lire ce livre avant de me coucher pour ne pas perturber mon sommeil. D’autant plus qu’on n’a aucune certitude quant à l’objectivité du témoignage de la biologiste !

Cette biologiste est d’ailleurs un personnage brillant et très réussi : son journal verse souvent dans l’introspection, ce qui donne l’occasion de faire connaissance avec une personnalité complexe, doté d’une fascination pour la nature qu’on ne peut qu’admirer, et qui ressort très souvent tout au long d’un roman.

Annihilation est donc un excellent roman, qui mise autant sur l’ambiance mais aussi sur son héroïne. Il est court (224 pages) mais cela ne l’empêche pas d’être parfaitement complet et bien équilibré, et il pourrait presque se lire comme un one-shot si on n’avait pas envie d’en savoir plus à la fin. Vivement que la suite de la trilogie du Rempart sud soit traduite !
« C’est ainsi que la folie du monde essaie de vous coloniser : de l’extérieur, en vous forçant à vivre dans sa réalité »

7 commentaires:

Acr0 a dit…

J'ai repéré ce livre ! Mais comme je suis sage, je pense attendre la complète parution de cette serie. Mais j'ai bien envie de revenir auprès de Jeff VanderMeer après qu'il m'ait scotchée avec La cité des Saints et des Fous.

Lune a dit…

J'ai adoré après un démarrage difficile !

Lorhkan a dit…

Il faut absolument que je me trouve un exemplaire de "la cité des saints et des fous" avant qu'ils ne deviennent totalement introuvables...

Et sinon, j'ai été captivé par ce mystère de la Zone X, mystérieuse, inquiétante et pourtant si attirante... ;)
Vivement la suite !

Shaya a dit…

Je ne sais pas trop si partir sur une trilogie me tente. Jamais rien lu de lui encore. On verra quand il croisera mon chemin !

Vert a dit…

@Acr0
C'est presque tranquille comparé à l'épopée de la Cité des Saints et des Fous...

@Lune
Moi je suis tombée direct dedans !

@Lorhkan
Il faut, même si tu n'y comprends rien c'est un très beau livre à posséder de toute façon.

@Shaya
C'est fort sympathique et très court, si tu as l'occasion n'hésite pas ^^.

Julien le Naufragé a dit…

Pas encore lu, mais vu les retours positifs, j'aimerais bien le lire prochainement.

Vert a dit…

@Julien
J'espère que tu trouveras le temps pour (il est pas très long en plus).