dimanche 4 décembre 2016

Recueil factice - Novembre 2016

Après une période où j’avais l’impression de ne rien faire, le mois de novembre offre un sacré contraste, j’ai même abandonné certaines chroniques à écrire au profit de brèves, faute de temps à leur consacrer. Je m’excuse donc par avance pour le caractère massif de ce bilan mensuel.


LIVRES


Bifrost hors-série : La science-fiction en bande dessinée
Uniquement consacré à la bande dessinée de SF, ce hors-série de Bifrost offre un vaste panorama sur la question à travers les époques et les pays. Abondamment illustré, il donne envie de dévaliser la librairie ou la bibliothèque la plus proche pour lire ou relire tout un tas de séries. Pour la petite anecdote je picorais dedans avant les Utopiales. Lorsque j'ai repris ma lecture en rentrant, j'ai découvert que je m'étais arrêtée à Universal War One de Bajram, l'auteur de l'affiche des Utopiales. Il n'y a pas de coïncidence !

L’ensorceleuse de Pointe-Lévy (Le crépuscule des arcanes 1) – Sébastien Chartrand
Un chouette premier tome d’une trilogie de fantasy québécoise : Chronique complète

Philip K. Dick goes to Hollywood – Léo Henry
Un sympathique recueil de nouvelles pour qui aime les textes référencés : Chronique complète

Le sentiment du fer – Jean-Philippe Jaworski
Quelques nouvelles du Vieux Royaume, toujours aussi bien écrit : Chronique

Les pierres qui pleurent (Aventures à Guédelon 1) – Danielle Martinigol
Un joli roman d’aventure jeunesse autour du Moyen-Âge : Chronique complète

Le retour du roi [nouvelle traduction] – J.R.R. Tolkien
La conclusion d’un superbe projet de nouvelle traduction : Chronique complète



FILMS


Les animaux fantastiques – David Yates
Le film qui m’a réconcilié avec l’univers d’Harry Potter au cinéma : Chronique

Captain Fantastic – Matt Ross
A la base je suis venue vers ce film à cause de Viggo Mortensen et à cause de l'affiche qui semblait pointer vers un film de Wes Anderson... ça n'a évidemment rien à voir mais Viggo Mortensen est par contre comme chez lui dans ce rôle de père un peu hippie qui élève ses enfants à sa façon, coupés du monde mais très au fait des derniers avancées de la physique. Captain Fantastic est un film plein de vie et souvent drôle, mais qui fait aussi beaucoup réfléchir sur le mode de vie complètement décalé de cette famille (avec ces enfants brillants mais inadaptés et ce père très franc et parfois très autoritaire). Je ne pensais pas sortir de la salle avec autant de questions, mais ça n'en rend pas le film moins intéressant, bien au contraire (et puis Viggo quoi !).

Cronos – Guillermo del Toro
Cronos est le premier film de Guillermo del Toro, qui met en scène une histoire d'immortalité qui semble faire un amalgame entre vampires et pierre philosophale. J'ai découvert ce film aux Utopiales et je l'ai trouvé certes un peu désuet (il a plus de 20 ans) mais fort sympathique. On retrouve déjà quelques archétypes du réalisateur, Ron Perlman est déjà de la partie et l'histoire a une patine fort sympathique grâce à un couple de héros atypiques (un grand-père et sa petite fille).

Doctor Strange – Scott Derrickson
Le film de super-héros du mois de novembre, qui s'intéresse aux débuts du Sorcier suprême, un personnage qui détonne un peu dans l'univers Marvel (il utilise la magie et s'offre des voyages et des combats assez psychédéliques). La trame est archi-classique (presque copiée-collée sur celle de Iron Man) mais le film arrive à démarquer grâce à un univers visuel exubérant de toute beauté et un héros qui ne prône pas forcément de raser une ville pour sauver le monde. J'ai passé globalement un bon moment même si j'ai eu du mal à accrocher au début, j'ai trouvé les blagues balancées sans cesse par le personnage en complet décalage avec l'acteur (j'attendais plutôt du cynisme froid à la Severus Rogue venant de Benedict Cumberbatch). Une fois que la fréquence des vannes baisse, cela passe beaucoup mieux !

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Tim Burton
Adapté d'un roman de Ransom Riggs, Miss Peregrine et les enfants particuliers nous raconte la rencontre entre un adolescent isolé et un pensionnat assez étrange où tous les enfants ont des dons étranges. J'avais un peu peur d'avoir déjà tout vu du film dans la bande-annonce mais il n'en a rien été. Malgré un rythme un peu lent (mais pas désagréable), Miss Peregrine est un film prenant qui sait être attachant. L'univers fantastique est chouette et ne fait pas trop dans l’autocitation comme le faisait beaucoup Tim Burton dernièrement. Si on laisse de côté l'histoire des boucles qui n'est pas toujours très claire, on passe un excellent moment devant ce film.



SÉRIES


Black Mirror – Saison 3
J'avais un peu peur que cette saison produite par Netflix et avec plus d'épisodes perde de son charme, mais même avec 6 épisodes et une ambiance plus américaine, Black Mirror ne perd rien de son charme et de sa froide anticipation. Le format stand-alone (c'est un peu comme regarder des nouvelles à la télé) fonctionne à merveille et permet d'évoquer plein d'aspects de notre vie actuelle (les systèmes d'appréciation sur Internet, la réalité virtuelle ou encore les lunettes connectées et les drones) en imaginant bien évidemment les pires dérives.
Tous les épisodes ne se valent pas (certains sont captivants le temps du visionnage et vite oubliés après) mais chacun se démarque par son atmosphère à chaque fois différente. Le premier (Chute libre) et le dernier (Haine virtuelle) sont de loin les plus forts, d'autant plus qu'ils forment un excellent diptyque sur les dérives des réseaux sociaux. J'ai également beaucoup San Junipero, qui détonne presque par son caractère plutôt positif au final.



SORTIES


La France d’Avedon : vieux monde, new look à la BNF
En allant assister à une conférence sur Tolkien à la BNF (voir plus bas), je n'ai pas pu résister à faire un détour du côté des expositions pour voir celle sur Avedon, vu qu'il s'agit d'un de mes photographes favoris, dont les portraits sont toujours exceptionnels. L'exposition a un petit côté bric-à-brac (on y évoque ses portraits, ses reportages de magazine, son implication dans la réalisation de films ou encore son travail éditorial avec Lartigue) mais c'est l'occasion du coup de découvrir plein de facettes de son travail. Les portraits sont comme toujours magnifiques, et j'ai également bien apprécié de visiter l'envers du décor au travers de photographies annotées avec les mentions de retouche.

Quoi de neuf au Moyen-âge ?
Cette exposition fort sympathique s'attache à démonter certains mythes sur le Moyen-Âge grâce aux découvertes archéologiques récentes. Après une première partie qui nous offre des repères chronologiques, la deuxième partie développe certaines thématiques (les campagnes, les villes, les élites, les voyages, etc.) à grand renfort de films et d'animations. On se rend du coup vite compte que cette ère soit disant d'obscurantisme n'en était pas une. Du fait de l'affluence je n'ai pas pu tout apprécier à sa juste valeur, mais je suis ressortie avec quelques idées intéressantes. Pour ceux qui ne peuvent faire le déplacement, je vous recommande l'émission La marche de l'histoire sur le sujet, qui couvre une partie de l'exposition.

13èmes Rencontres de l’imaginaire à Sèvres
Un chouette petit festival en banlieue parisienne : Chronique complète

Rencontre à la BNF à l’occasion de la traduction par Daniel Lauzon du 3e tome du Seigneur des Anneaux
Cette sympathique conférence (hélas trop courte) était l’occasion d’entendre Daniel Lauzon parler de son travail de traduction sur le Seigneur des Anneaux, mais aussi d’évoquer l’ancienne traduction de Francis Ledoux (courageuse et certainement pas à rejeter). L’influence de Tolkien sur d’autres œuvres a aussi été abordée, car ce sera le sujet d’une grande exposition à venir à la BNF sur Tolkien en 2019 (autant dire que vous en entendrez sûrement parler à nouveau en ces lieux).
Bref, tout cela était fort intéressant, et j’ai adoré Les échanges les lectures par un acteur qui ponctuaient la rencontre. C’est bien simple, que ce soit quand les Nazguls entraient en scène ou lors d’une simple conversation entre Faramir et Eowyn, j’en ai eu des frissons. Du coup je ne sais plus si je dois louer l’écriture de Tolkien, la traduction brillante de Daniel Lauzon ou le talent de l’acteur… sans doute les trois à la fois !

Utopiales 2016
Utopiales, what else ? : Jour 1 - Jour 2 - Jour 3



JEUX VIDÉO

Comme vous vous en doutez, le manque de temps ne m’a guère permis d’approcher l’ombre d’un jeu vidéo digne de ce nom ce mois-ci. A la place je me contente d’instants volés sur les jeux mobiles : Hearthstone toujours, Carcassonne (mon dada du moment) et j’ai récemment remplacé Fallout Shelter (dont j’avais fait le tour) par Fantastic Beasts (le jeu mobile inspiré du film inspiré du livre), aux mécaniques répétitives et bien évidemment conçues pour pousser à l’achat, mais dont j’aime bien la partie graphique.



MUSIQUE


Êtes-vous vraiment surpris par le choix de ce mois-ci ? Etant tombée amoureuse du film, je ne pouvais que tomber sous le charme de la musique des Animaux fantastiques, composée par James Newton Howard.

Sa musique sait se faire épique si nécessaire et magique lorsqu’il le faut, comme en témoignent des morceaux tels que Tina Takes Newt In / Macusa Headquarters ou encore Inside the case. A titre personnel j’ai également beaucoup aimé les passages jazzy qui renforcent l’ambiance « années 20 » et viennent accompagner à merveille l’excellent personnage de Jacob. A écouter dans la piste Newt Says Goodbye to Tina / Jacob's Bakery (à partir de 2:00).

(j’aurais aussi pu vous parler des musiques de la saison 3 de Black Mirror mais aussi adaptées qu’elles soient aux images, elles ne sont pas très joyeuses et inutile de vous plomber le moral alors qu’il fait nuit avant 17h !)



AU PROGRAMME POUR FINIR L’ANNÉE

Côté lectures, vous devriez entendre parler de La justice de l’ancillaire de Ann Leckie et de Fleurs au creux des ruines de Chloé Chevalier que je viens de terminer. Il est probable que j’enchaîne ensuite sur Membrane de Chi Ta-Wei (pour finir le challenge SFFF&Diversité) et Horus & cie de Timothée Rey (un jeunesse auquel je devrais rapidement faire un sort), tout en continuant à avancer dans Fidèle à ton pas balancé de Sylvie Lainé.

Côté films, le mois de décembre promet d’être riche en SF avec Premier contact et Star Wars : Rogue One. Cela fait déjà un bon programme avant Noël qui devrait vite arriver ! Côté séries, j’aimerais bien terminer la saison 4 de Orange is the new black et la saison 2 de Gotham. Au rythme actuel de visionnage, c’est déjà pas mal !

Côté jeux vidéo, si j’ai encore du temps à côté, j’en profiterai sans doute pour avancer la partie de Mass Effect que j’ai en cours. Ou pour tester un nouveau jeu pour une fois. A condition de trouver le temps entre deux parties d’Hearthstone (parce qu’avec la nouvelle extension qui vient de sortir, forcément je suis bien occupée !).

10 commentaires:

lutin82 a dit…

C'est du bilan tant en lecture qu'en film dont je n'ai vu que Dr Strange.
J'attends avec curiosité ton avis sur La justice de l'ancillaire....

Alys a dit…

Beau bilan, comme toujours.

Lune a dit…

San Junipero <3

Vert a dit…

@lutin82
Prochain article si tout va bien.

@Alys
Yep ^^

@Lune
Je suis bien d'accord, superbe histoire !

Ksidraconis a dit…

Joli bilan !
Il faudrait vraiment que je regarde Black Mirror...
Ah mais je n'ai pas encore écouté la BO des Animaux fantastiques ! même si le film ne m'a pas forcément marquée plus que ça, j'aime bien les musiques à tonalité magique :-) merci pour le rappel.

Vert a dit…

@Ksidraconis
Côté magie y'a de quoi faire dans cette BO en effet !

Tigger Lilly a dit…

Black Mirror m'a déprimé encore plus mon mois d'octobre, j'ai dû faire une pause. Il me reste encore l'épisode 3 à regarder mais j'ai pas été futée j'ai commencé à la S3 de Penny Dreadful, qui n'est pas la série la plus réjouissante qui soit non plus. Bref, je crois que si saison 4 il y a et qu'ils la sortent en automne j'attendrai le printemps pour la voir XD
J'espère qu'on aura l'occasion de discuter un peu Mass Effect :p

Vert a dit…

@Tigger Lilly
A ce rythme quand je relancerais Mass Effect le 4 sera sorti mais je suis là pour discuter si besoin (c'est pas comme si je le connaissais pas par coeur xD).
Et effectivement cumuler Black Mirror et Penny Dreadful ça doit pas être bon pour le moral, faut alterner avec du léger. Essaye donc les Chroniques de Shannara *sort*.

Acr0 a dit…

Oh, oh ! Il faut vraiment que je voie Les animaux fantastiques alors :) (je lirai ta chronique plus tard) J'ai beaucoup aimé Captain Fantastic dont je rapproche le style d'aventure de celle de Little Miss Sunshine. J'ai trouvé Miss Peregrine réussi dans l'ensemble, et je le trouve assez raccord avec le livre jeunesse. Concernant la saison 3 de Black Mirror, j'ai moi aussi apprécié le renouveau de la série et cette vérité toujours si mordante.

Vert a dit…

@Acr0
Oui il faut que tu vois les Animaux fantastiques, à moins d'être l'ultime grincheuse tu ne peux que l'apprécier ^^.