mercredi 2 novembre 2016

Recueil factice - Octobre 2016

Pfiou quel mois d’octobre ! Moi qui pensais avancer plein de choses, j’ai à peine réussir à faire quelques lectures (alors ne parlons même pas de sorties au cinéma ou d’avancer dans un jeu vidéo). Heureusement, quelques jours aux Utopiales en fin de mois, rien de tel pour (ne pas) se reposer !



LIVRES


6 mois n°12, automne 2016 : Iran, les vents contraires
La bibliothèque où je travaille est abonnée à un grand nombre de revues, et à force de les dépouiller pour alimenter la revue de presse, j'ai pris goût à certaines d'entre elles, si bien que je me demande souvent si je continuerais à les lire le jour où je changerais de poste et que je n'y aurais plus accès. S'il y en a bien une à laquelle je m'abonnerai un jour, c'est 6 mois, un mook (à mi-chemin entre le magazine et le livre donc) consacré à la photographie, qui m'épate à chaque fois avec ses superbes reportages qui permettent de voir le monde au plus près des gens, et loin du tapage médiatique généralement. Ce numéro ne fait pas exception avec son superbe triptyque sur l'Iran qui donne à voir un pays très complexe, et le reportage "Mon père, ce touriste" qui interroge sur le tourisme sexuel en Asie du Sud-Est de façon très différente.

Wild cards (anthologie)
Un univers super-héroïque sympathique : Chronique

Royaume de vent et de colères – Jean-Laurent Del Socorro
Un court roman choral dans un très beau cadre historique  Chronique complète

Kirinyaga – Mike Resnick
Un classique à découvrir avec son utopie et ses mythes africains : Chronique complète

Les légions de poussière – Brandon Sanderson
Un roman jeunesse prenant dans un univers original : Chronique complète

Superposition – David Walton
Un thriller pas banal basé sur la physique quantique : Chronique complète



FILMS


Le Parrain 2 – Francis Ford Coppola
Après un premier film magistral, Le Parrain 2 poursuit l'histoire de Michael Corleone et réussit à faire aussi bien que son prédécesseur. Encore une fois le film est long (3h25 !) mais ne donne aucune impression de longueur. Il prend par contre son temps, une notion que ne maîtrise plus toujours le cinéma aujourd'hui. Je me suis un peu égarée parfois dans les protagonistes (j'aurais dû regarder les deux films d'affilé) mais j'ai néanmoins été fascinée par les personnages, l'ambiance, l'étrange ironie du sort (le passage à Cuba) et les flashbacks sur Don Vito Corleone, superbement mis en scènes. Un sacré film qui mérite bien son statut de film culte.

Rencontres du troisième type – Steven Spielberg
Suite à un concert de musique de John Williams (voir plus bas), j'ai décidé de rattraper ce classique de la SF que je n'avais encore jamais vu. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre mais j'ai été à la fois surprise et bluffée. Surprise par cette histoire de rencontre au final plutôt paisible (aucune explosion n'est à déplorer pendant le film) dont les nombreux mystères sans à peine expliqués Pourtant on en ressent nulle frustration, et encore aujourd’hui on peut être bluffé par les images, qui devaient très certainement en mettre plein les yeux au cinéma à l’époque de sa sortie.

Twin Peaks : Fire walk with me – David Lynch
Conclusion cinématographique de Twin Peaks (jusqu'à qu'arrive la 3e saison), Twin Peaks : Fire walk with me est une sorte de prequel qui raconte l'enquête sur le meurtre de Teresa Banks et les derniers jours de la vie de Laura Palmer. Ce film s'inscrit dans la droite lignée de la fin de la saison 2 : on n'y comprend rien ou presque ! J'ai cru comprendre que le film avait subi de nombreuses coupes, sans parler des acteurs qui ont dû être remplacés pour certains, mais tant bien même, l'ensemble m'a semblé fort brouillon. Il y a quelques belles scènes et il est plutôt agréable de suivre Laura Palmer en vie pour une fois, mais j'ai trouvé l'ensemble un peu laborieux et pas vraiment satisfaisant.



SORTIES


Concert John Williams par l’Orchestre Colonne
J'avais déjà vu il y a quelques années un concert de l'orchestre Colonne consacré à la musique de John Williams, mais je voulais en faire profiter M. Vert (et en profiter moi-même par la même occasion). La programmation comprenait les œuvres attendues (Star Wars, Harry Potter, Superman) et quelques jolies surprises (notamment Le Terminal, très léger mais sacré exercice pour le clarinettiste et l'ébouriffant E.T.). Comme d'habitude c'est un excellent moment : la musique est fort belle (à part la partie percussions qui avait parfois tendance à écraser le reste) et j'apprécie beaucoup le chef d'orchestre, Laurent Petitgirard, qui prend toujours la peine de présenter les morceaux avec beaucoup d'humour (mais aussi en donnant quelques clés d'écoute).

La légendaire et presque authentique histoire de France du bouffon
Ce one man show (avec quelques complices en coulisses) revisite l'histoire de France de la préhistoire à la révolution française avec beaucoup d'humour et des changements de costume étonnants, dans un décor très adaptable et une bonne ambiance musicale. On s'amuse beaucoup tout en admirant le tour de force de l'enchaînement des costumes et des trucages. Une pièce vraiment sympathique à découvrir.



MUSIQUE

A défaut d’avoir eu le temps de finir une série ou d’avancer des jeux vidéo dans ce mois de fou, je vous propose un petit rattrapage musical (merci à Lorhkan qui me l’a remis en mémoire) : la superbe BO de Kubo et l’armure magique :


Ecrite par Dario Marianelli (un compositeur italien qui écrit une mélodie japonaise pour un film américain, tout va bien !), cette musique, riche comme il se doit en shamisen, fonctionne à merveille avec les images du film que ce soit dans les grandes scènes d’action ou pour celles plus intimistes.







À SUIVRE EN NOVEMBRE

Côté lectures, je suis actuellement à cheval entre le Bifrost hors-série sur la BD de science-fiction (qui donne envie d’aller braquer une bibliothèque spécialisée) et Le sentiment du fer, un recueil de nouvelles de Jean-Philippe Jaworski (c’est évidement superbement écrit). La suite dépendra de la récolte à Nantes.

Côté films
, c’est un peu la Bérézina. J’aimerais rattraper Miss Peregrine et Captain Fantastic avant qu’ils ne disparaissent des écrans (rien de moins sûr), jeter un œil à Docteur Strange et bien sûr il y a les Animaux fantastiques !

Côté séries, j’avance doucement dans Gotham, Orange is the new black et The Big Bang Theory. J’ai commencé Class, le spin-off de Doctor Who mais j’attends d’avoir vu plus de deux épisodes pour me faire un avis (mais on dirait quand même la fusion de Torchwood et de Sarah Jane Adventures !).

Côté jeux vidéo, je crois que je vais jeter l’éponge jusqu’aux prochaines vacances faute de temps ! Surtout qu’il y a un compte rendu des Utopiales à faire d’abord. Le délai qui va s’écouler entre ce billet et le compte rendu devrait d’ailleurs être un bon indicateur de mon état de fatigue, alors voilà un petit teaser en attendant :


15 commentaires:

Fánaríë a dit…

la BO de Kubo est effectivement excellente, mais je l'ai trouvé sans surprise.
Côté jeu vidéo, tu n'as donc pas prévu de jeter un oeil sur Tyranny, qui sort la semaine prochaine ?

Shaya a dit…

Ca te fait tout de même pas mal de choses ! La fabuleuse histoire du bouffon a l'air marrante en tout cas comme pièce, je la note !

Vert a dit…

@Fánaríë
Je doute de trouver le temps... enfin au moins comme ça le prix a le temps de baisser !

@Shaya
Note donc, il passera peut-être dans ton coin un jour ^^.

bizzetmiel a dit…

La pièce du bouffon me tente bien, dommage qu'elle ne soit pas à Paris !
Et ahhhhh la musique de Kubo...

lutin82 a dit…

Très, très joli mois d'octobre!!

Tigger Lilly a dit…

Faut aller voir Ma vie de courgette !!

Vert a dit…

@bizzetmiel
Faut surveiller, je pense qu'ils tournent un peu partout (sinon ils auraient pas atterri dans une salle de banlieue ^^)

@lutin82
Littérairement au moins xD

@Tigger Lilly
Je vais essayer mais c'est compliqué de trouver des créneaux en ce moment...

Ksidraconis a dit…

Joli bilan !
Ah ces concerts de musique de film, ça me donne toujours envie ! :-)

Lorhkan a dit…

J'ai réécouté la BO de Kubo, et même si elle est très réussie, je trouve qu'elle est magnifiée par le film. Prise à part, elle perd un peu de sa saveur, même si on retrouve quelques jolis moments... Par contre, la reprise des Beatles reste absolument superbe (mais l'original l'est déjà, ça aide).

Vert a dit…

@Ksidraconis
N'est-ce pas ? ^^

@Lorhkan
Elle a bien accompagné mon mois d'octobre en tout cas (maintenant faudrait que je renouvelle un peu quand même...)

Mariejuliet a dit…

Ce mois d’octobre est juste passé à une vitesse monstrueuse!
Du de devoir faire des choix entre lecture, jeux, ciné....

Alys a dit…

Mais il est beau ton mois d'octobre malgré tout! :)
"Il prend par contre son temps, une notion que ne maîtrise plus toujours le cinéma aujourd'hui" --> Je suis on ne peut plus d'accord!

Vert a dit…

@Mariejuliet
Et le mois de novembre file encore plus vite !

@Alys
Tout à fait sans aller dans le contemplatif ennuyeux on peut trouver un juste milieu ^^.

Acr0 a dit…

Oh avec un tel bilan, je trouve que ton mois d'octobre était bien rempli :) J'ai beaucoup aimé Captain Fantastic (je lui trouve des airs de "Little miss sunshine", avec des personnages très crédibles partis vivre une grande aventure). Je n'ai pas encore vu Miss Peregrine (c'est difficile d'avoir de la VO sans la 3D snif)

Vert a dit…

@Acr0
Et moi j'ai du mal à trouver une séance de Captain Fantastic à côté de chez moi ou à un créneau horaire correct, chacun ses problèmes ^^.