jeudi 13 octobre 2016

Les légions de poussière – Brandon Sanderson


Alors que je cherchais une idée de cadeau pour les 11 ans de mon filleul (purée déjà !), je suis tombée sur les avis fort enthousiastes de Naufragé volontaire Junior et de Gromovar Junior à propos de ce roman de Brandon Sanderson. J'aurais pu l'offrir en aveugle, mais ma curiosité a eu raison de moi et je me suis retrouvée à lire ce livre histoire d'être sûre de mon coup.

Les légions de poussière nous emmène dans un univers uchronique de gearpunk (je ne le connaissais pas celui-là, à priori ça a rapport aux engrenages) où les Etats-Unis sont un assemblage d'îles relié par un réseau ferré. La particularité de ce monde, c'est sa magie, la Rithmancie, qui consiste à animer des dessins à la craie (soit sous forme de créatures -les crayolins-, soit sous forme de cercles défensifs).

Bien évidemment, c'est un don rare dont sont dotés fort peu d'élus, élus dont ne fait pas partie le héros, Joel, le fils d'un fabricant de craie. A défaut de pouvoir devenir Rithmancien, il se passionne pour le sujet et élabore stratagème sur stratagème pour assister aux cours sur cette matière à l'académie Armedius.

Le contexte scolaire et le héros orphelin de père donne dès le début une certaine ambiance « Harry Potter » au roman, une recette qu'on pourrait penser usée jusqu'à la corde mais qui fonctionne bien. Il n'y a pas mieux qu'un prétexte éducatif pour exposer l'univers discrètement, et les dynamiques d'une école (rapports entre les étudiants, figures d'enseignants bienveillants ou détestables) sont toujours plaisantes à revisiter (pour se rappeler le bon ou mauvais vieux temps !).

L'intrigue plantée dans ce décor est relativement classique, avec de mystérieuses disparitions sur lesquels le héros se retrouve à enquêter. Rien d'extraordinaire au programme mais l'histoire est plutôt bien menée et prenante, et on s'attache assez facilement aux personnages.

Si le héros, Joel, m'a semblé parfois un peu trop intelligent, il a le mérite de n'être pas complètement tête brûlée et de penser parfois à appeler à l'aide (un bon point pour lui). De plus bien qu'il soit légèrement surdoué, l'auteur ne lui accorde pas tout, ce qui permet de garder un personnage équilibré.

Le livre est abondamment illustré de diagrammes de défense et de dessins de crayolins, ce qui lui donne une sympathique valeur ajoutée (un peu comme les annexes dans Le livre des étoiles de Erik L'Homme). Dommage que la couverture soit aussi peu attrayante par contre. Pour une fois la VO s'en tire bien mieux :


Cela ne m'a pas aidé à trouver ce livre en rayon, d'autant plus qu'il était classé en SF adulte, ce que je trouve légèrement surévalué (mais j'imagine que c'est pour le vendre aux fans de l'auteur). On est clairement dans du young adult voir du très young adult !

Néanmoins Les Légions de poussière vous plaira si vous avez envie de retrouver le plaisir d'un roman simple à la façon d’Harry Potter (la douce ironie de JKR en moins). L'univers est chouette, l'intrigue prenante (j'avoue avoir dévoré la dernière partie), les personnages sont attachants et l'ouvrage fort joli. Un livre à prescrire à de jeunes lecteurs (ou de moins jeunes). Je vais d’ailleurs de ce pas œuvré dans ce sens… en attendant de lire une éventuelle suite !

CITRIQ


Item 6 : Lire un roman SFFF young adult  
(il cache bien son jeu au rayon adulte mais c'est définitivement un roman pour jeune public !)

8 commentaires:

Tigger Lilly a dit…

Tiens je l'ai reçu en SP ce livre, pas encore lu. Les dessins à l'intérieur sont attrayants, j'aime bien ce genre de procédés (mais c'est parfois décevant).
C'est un premier tome de série :/

Phooka a dit…

J'aime bien l'excuse de devoir lire avant d'offrir ! :)

Dup a lu celui-ci et l'a beaucoup aimé , tout en le classant clairement jeunesse effectivement.

Shaya a dit…

C'est dommage qu'il ne soit pas classé en jeunesse, on manque de romans comme ça dépourvu du côté trop romance en ado !

Fánaríë a dit…

ça semble sympa, mais pour l'instant mes nièces, enfin la plus vieille, est sur Harry Potter et Ewilan.

Lorhkan a dit…

Bon, si c'est très young adult, je ne vais pas me précipiter, d'autant que j'ai les deux gros volumes de "La voie des rois" qui me semblent plus intéressants.

Ceci dit, l'imagination de Sanderson semble toujours aussi fertile. Et ses bouquins attrayants avec les dessins, cartes, etc...

Vert a dit…

@Tigger Lilly
Roh de suite les préjugés sur les séries ! Il a pas encore écrit la dite suite donc tu as le temps de voir venir ^^

@Phooka
Ca demande toute une organisation, du coup je voulais pas l'emmener dans les transports au risque de l'abîmer (du coup j'ai failli me mettre en retard un matin en voulant le finir xD)

@Shaya
D'autant plus qu'il ne contient pas de romance celui-là (enfin les deux jeunes protagonistes ont tout le potentiel pour finir ensemble mais il ne se passe rien pour le moment).

@Fánaríë
C'est tout à fait dans la lignée d'Ewilan et de Harry Potter.

@Lorhkan
M. Vert a bien aimé le premier volume de la Voie des rois. Pour ma part faut surtout que j'avance dans la série Alcatraz avant de lorgner ses gros pavés de fantasy.

Acr0 a dit…

C'est trèèès important d'être sûre à propos d'un livre quand on est marraine (hinhin). Ah oui les couvertures VO m'attirent davantage (snif). Je suis curieuse de ce roman :)

Vert a dit…

@Acr0
Vas-tu céder à ta curiosité ? ^^