mercredi 17 février 2016

Pour Clara : prix 2007 (anthologie)


Entre ce livre et moi, il y a une longue histoire. Il m’a été offert par une de mes sœurs (en 2007 je pense d’ailleurs). J’avais trouvé le concept sympathique mais pas au point de me jeter dessus, et du coup il s’est retrouvé à prendre la poussière pendant quelques années (ce qui est un peu la honte, en général j’essaye de lire mes cadeaux assez vite !).

Mais aujourd’hui est un grand jour, puisque j’en suis enfin venue à bout (d’ailleurs il suffisait juste de se lancer, après tout il ne fait que 200 pages), et j’ai ainsi terminé de vider ma vieille PàL. Mon plus vieux livre en attente est désormais Quatre chemins de pardon de Ursula K. Le Guin, acheté en 2014, autant dire que je n’ai plus à culpabiliser d’oublier certains livres au profit de nouveautés plus affriolantes !

Mais assez parlé de ma vie, parlons plutôt de cette anthologie, qui est la première édition d’un concours de nouvelles destinés aux adolescents, en l’honneur de Clara, une adolescente décédée d’une malformation cardiaque. La couverture de cette première anthologie ne vend pas du rêve, mais rassurez-vous c’est mieux par la suite, voyez la dernière en date.

Au programme de cette anthologie, six nouvelles d’adolescents (d’adolescentes plus précisément), avec des thématiques et des genres plutôt variés. C’est un peu difficile de juger ces textes car si on peut les trouver parfois un peu clichés ou maladroits, leurs auteures sont jeunes, et cela ne les empêche pas de déborder d’idées ou d’émotions parfois très fortes.

Le monde d'en-bas d’Amandine Pohu, qui ouvre le recueil, offre une belle plongée dans un univers de fantasy (enfin, techniquement c’est aussi du post-apo), avec un parcours assez classique (un jeune magicien qui part à l’aventure) mais des éléments intéressants, notamment un univers bien pensé qui pourrait tout à fait être développé en roman. Forcément c’est mon texte préféré, et je suis même allée vérifier si elle avait écrit autre chose depuis (juste deux trois nouvelles ici et là à priori).

Journal intime d'un vampire de Noémie Eloy ne passe de résumé, tout est dans le titre. C’est un récit fantastique classique, rien de mémorable mais il se lit bien.

Kronen de Maud Lecacheur est comme une capture d'un instant (en l’occurrence une rencontre dans un train). J’ai apprécié la virtuosité certaine dans l'écriture, même si le texte en lui-même ne pas énormément parlé (mais quand même, quelle maîtrise !).

Le médaillon mystérieux de Hermine Lefebvre de Martens offre une aventure avec des pirates et de la magie qui fleure bon l’influence de Pirates des Caraïbes. L’histoire est assez classique mais l’ensemble se lit bien.

Parce que c'était toi, parce que c'était moi de Ludivine Manric est une histoire d'amitié un peu dérangeante (enfin surtout dans sa conclusion !), avec une construction avec des flash-back plutôt chouette.

Pleure pas trop fort de Paola Termine, qui termine le recueil, est un récit brut de décoffrage sur le mal-être d’une adolescente. Avec mon regard d’adulte sans aucun doute un peu hautain, je serais tentée de lui reprocher un côté un peu cliché, mais j’ai néanmoins trouvé qu’il portait en lui une émotion vraiment puissante.

Voilà pour ce petit tour dans ces nouvelles d’adolescents, une lecture sympathique, et accessoirement un joli panorama de ce que c’était d’être ado en 2007… Après tout les pirates, les vampires et la fantasy c’est tellement années 2000 ! Je me demande si on trouve plutôt des dystopies et des nouvelles érotiques dans les prix les plus récents !

CITRIQ

3 commentaires:

Shaya a dit…

Congrat's pour avoir vaincu ce livre \o/

Tigger Lilly a dit…

Ha ouais 2007 tout de même, joli. Ça mérite un trophée :p

Vert a dit…

@Shaya
Merci !

@Tigger Lilly
Je suis sûre qu'il y a peut-être d'autres mais comme ils sont oubliés dans la période pré-blog et pré-PàL je vais faire comme s'ils n'existaient pas :D