mercredi 13 janvier 2016

Doctor Who Christmas Special : The Husbands of River Song


Heureusement que je n’ai pas pris pour résolution en 2016 de chroniquer plus rapidement les épisodes de Doctor Who, car j’aurais vraiment très mal commencé ! Je vous rassure, encore une fois ce n’est pas par manque d’enthousiasme que par manque de temps que j’ai trainé. En fait ayant beaucoup aimé cet épisode, je m’en serais surtout voulue de bâcler sa chronique.

Sinon vous avez vu le titre ? Vous ne serez pas surpris que la suite contienne des spoilers !


Débutant dans une sorte de village idyllique sous la neige, The Husbands de River Song dégénère très vite dans une intrigue pas très Noël : le Doctor tombe un peu par hasard sur River Song alors qu’elle cherche un chirurgien pour sauver son mari.


La situation en soit est déjà fort étrange (quoique pour du Doctor Who ça reste raisonnable), elle le devient d’autant plus que le Doctor ignorait que River collectionnait les maris, tandis que River ne le reconnaît pas, n’ayant pas connaissance de sa nouvelle tête (et oui la nouvelle série de régénérations n’était pas prévue au programme).


Le « mari » en question est en fait un tyran avec un diamant à l’intérieur de la tête, diamant que River veut s’approprier… sauf que son mari la perce à jour, qu’en fait en plus d’être un tyran c’est un cyborg (dont le corps mécanique est incroyablement intelligent et tout à fait indépendant), après quoi tout part un peu en cacahouètes avec une tête volée enfermée dans un sac, le vol du TARDIS et une croisière spatiale destinée aux amateurs de génocides.

« I can't approve of any of this, but I haven't laughed in a long time. »
Autant dire qu’on passe une bonne partie de l’épisode à se marrer, et ça fait du bien après une fin de saison pas des plus joyeuses. Le Doctor le dit d’ailleurs lui-même, et il est vrai qu’on avait rarement eu l’occasion de voir Twelve s’amuser autant. Un peu comme si cet épisode était destiné à conclure la saison 9 sur une note positive, pour le Doctor comme pour les spectateurs.


Il faut dire que c’est (il me semble) la première fois que le Doctor s’invite à l’improviste dans une aventure de River Song (d’habitude elle le convoque ou vient lui donner un coup de main), et on se régale de voir la vie qu’elle mène toute seule. Et sans surprise, elle est haute en couleurs !



- My information is correct. You are the woman who loves the Doctor.
- Yes, I am. I've never denied it. But whoever said he loved me back ? He's the Doctor, he doesn't go around falling in love with people. And if you think he's anything that small or that ordinary, then you haven't the first idea of what you're dealing with.
Cependant on s’amuse autant qu’on est touché par cette découverte, notamment lorsqu’elle s’exprime sur ses sentiments à l’égard du Doctor, toujours persuadé que le type à côté d’elle est un simple aventurier idiot qui passait par là. D’ailleurs je me suis vraiment demandée si elle était bonne menteuse au point de tromper le robot, ou si elle le pensait réellement que le Doctor ne l’aimait pas.

Il est fort probablement que la deuxième hypothèse ne soit pas totalement fausse, et c’est assez triste parce que la tête de Twelve lorsqu’il voit River suffit à montrer à quel point il l’aime (parce que c’est vraiment pas souvent qu’il prend cette tête-là).
- When you love the Doctor, it's like loving the stars themselves. You don't expect a sunset to admire you back. And if I happen to find myself in danger, let me tell you, the Doctor is not stupid enough, or sentimental enough, and he is certainly not in love enough to find himself standing in it with me !
- Hello, sweetie.

Après du blabla et des explosions, l’histoire prend ensuite une tournure plus sérieuse quand on approche de Darilium, parce que quand on connaît par cœur le final du premier épisode où apparaît River Song, on sait que c’est sa dernière étape avant la Bibliothèque. En fait je ne m’attendais même pas à voir cette scène un jour puisqu’elle était évoquée dans un minisode d’Eleven.

Je pensais donc devoir sortir les mouchoirs, mais il n’en a rien été. Cette dernière rencontre entre River et le Doctor (où il lui offre son tournevis sonique) est belle, touchante, mais elle n’a finalement rien eu de dramatique (après tout la nuit dure 24 ans !). C’est juste une belle conclusion à l’histoire des deux personnages.

Enfin jusqu’à la prochaine occurrence au moins, car une fin n’a jamais empêché le Doctor de revoir River, d’ailleurs toute leur histoire semble faite de fins (que ce soit dans la Bibliothèque, sur Trenzalore, à New York…).


Le résultat de tout cela, c’est que The Husbands of River Song est un superbe épisode, une sorte de chocolat de Noël qui fait chaud et qui réconforte, autant pour son côté aventure loufoque que pour ses moments touchants entre River et Twelve. C’est assez inattendu de Moffat, en même temps cette saison a largement prouvé qu’il pouvait nous surprendre !

Après cette excellente conclusion qui fait oublier sans peine l’éparpillement de Hell Bent, il va falloir prendre son mal en patience, la saison 10 ce n’est pas pour tout de suite ! (je vais peut-être me replonger dans les aventures de Two du coup)

3 commentaires:

Shaya a dit…

Raaah moi je l'ai trouvé un peu triste en fait cet épisode ! Avec River qui semble douter des sentiments du Doctor pour elle, et sa fin qui approche... Je trouve que ça lui donne une profondeur intéressante, et ça a rendu l'épisode (pour moi) un peu sombre. Je doute un peu qu'on retrouve encore River dans la série, et ça m'attriste !

JainaXF a dit…

J'hésitais justemment à faire une critique du Christlas Special et ton rticle arrive qui résume presque parfaitement mon avis !

MOi aussi j'ai vraiment aimé cet épisode, les retrouvailles du Docteur/River et la vie secrète de cette dernière, le mélange bien dosé d'humour et d'émotion (le discours de River semble assez sincère, elle sous-estime son importance), la clotûre de la boucle... et effectivement, assez positif et chaleureux, ça fait plaisir après un finale décevant et assez déprimant !

Et puis, il y a des moments d'anthologie, comme quand le Docteur "découvre son TARDIS ! Twelve et River ont vraiment une belle alchimie !

Oui, avance dans les classics, je pourrais en parler avec quelqu'un, comme ça ! ;-)

Vert a dit…

@Shaya
Je pense que River risque de disparaître de la série si Moffat quitte son poste de showrunner surtout (ce qui risque d'arriver prochainement si j'en crois les rumeurs), sinon j'aurais tendance à penser que rien n'empêche de la voir encore, tant qu'Alex Kingston est d'accord !

@JainaXF
C'est mon projet de l'année, faut juste que je me dégage un peu de temps pour ^^.