lundi 2 février 2015

Recueil factice - Janvier 2015

Je pensais commencer cette nouvelle année plutôt tranquillement, mais quand j'ai voulu me lancer dans le vidage de ma PàL, je suis partie dans une véritable frénésie de lecture. Cependant l'effet ne se fait pas trop ressentir pour le moment en matière de stockage, vu que j'ai commencé par lire les livres empruntés ! Cependant je suis pas mécontente de moi, puisque je n'ai acheté aucun livre en janvier, et j'espère me tenir aussi bien en février !

LIVRES


La lisière de Bohême – Jacques Baudou

Les fiancés de l'hiver (La passe-miroir 1) – Christelle Dabos

Sandman : intégrale 5 – Neil Gaiman

Le guide de l’uchronie - Karine Gobled et Bertrand Campeis

La légende de la pierre – Barry Hughart

Il faudrait pour grandir oublier la frontière – Sébastien Juillard

L'animal – Sylvie Lainé et Francis-Olivier Brunet

L'autre côté du rêve – Ursula K. Le Guin

Dernières nouvelles d'Oesthrénie – Anne Sylvie Salzmann

Le château des millions d’années, épisodes 2 à 8 – Stéphane Przybylski
Je poursuis petit à petit la lecture de ce roman feuilleton, toujours très plaisant qui me fait parfois penser à Indiana Jones, mais en version allemande avec cette histoire d’archéologie mêlée de surnaturel à la veille de la seconde guerre mondiale, qui revisite en parallèle toute la montée au pouvoir d'Hitler. Un seul regret pour le moment : les épisodes sont courts, du coup j'ai parfois du mal à raccrocher les wagons d'une semaine à l'autre. Chronique complète en février !

Camelot (Fables 23) – Bill Willingham
Camelot est un tome assez étonnant. Vu la fin du précédent, je m’attendais à un raz-de-marée, mais finalement j’ai plus eu l’impression de lire une lente mise en place des éléments pour la suite, avec quelques éléments très intrigants, à commencer par la table ronde de Rose Rouge, qu’on s’attend à tout moment à voir dégénérer en Kaamelott ! Par contre on s’approche de la fin de la série, et mine de rien, ça fait bizarre…

CINEMA


Amadeus – Milos Forman
Ce mois-ci, je suis allée voir un concert de musique classique, et force est de constater que je me suis retrouvée un peu perplexe parce que je connais peu sinon pas ce que j'ai entendu. Du coup histoire de faire un peu ma culture, j'ai rattrapé ce classique qui permet de se familiariser avec la musique de Mozart par la voie du biopic. Le film est long, mais on ne voit pas le temps passer, emporté qu'on est par l'atmosphère, les décors, les costumes et la musique bien sûr. Et l'idée finalement que la narration soit effectuée par son pire ennemi est assez original.

Avalon - Mamoru Oshii
D’habitude je ne parle pas des films que je revoie, mais Avalon méritait bien une exception, car ce n’est pas souvent qu’un film de SF de plus de dix ans vieillit aussi bien. Cela tient beaucoup à son esthétique rétro bien sûr, mais de manière général cette plongée dans le ou les univers virtuels a gardé tout son intérêt (pensez un peu aux joueurs professionnels qu’on a sur certains jeux) et sa beauté, avec son univers tout en sépia et sa magnifique musique. Un film mystérieux et parfois très contemplatif qu’on revoie avec plaisir.

A dangerous method – David Cronenberg
Après Loin des hommes (juste en dessous), je suis tombée un peu par hasard sur la diffusion à la télévision de ce film qui retrace les relations complexes entre Sigmund Freud (Viggo Mortensen !) et Carl Jung (Michael Fassbender). Deux très bons acteurs, une sorte de biopic qui ne fait point dans le romantisme à outrance pour une fois, un aperçu intéressant sur la psychanalyse, et une Keira Knightley impressionnante dans ses crises de démence, je suis bien contente d'avoir pu voir ce film.

Loin des hommes - David Oelhoffen
Librement adapté d'une nouvelle de Camus (et comme je ne l'ai pas lu, je ne ferais pas de comparaison), ce film nous emmène en pleine guerre d'Algérie, alors qu'un instituteur se retrouve à escorter un homme coupable du meurtre de son frère jusqu'à son lieu de jugement. Je suis surtout allée voir ce film pour les beaux yeux de Viggo Mortensen (qui m'épatera toujours dans sa capacité à tout jouer et dans toutes les langues !), mais j'ai beaucoup aimé cette histoire qui aborde un moment d'histoire encore très sensible (même s'il l'effleure à peine), et qui parle de paix, de courage, et de personnes que tout oppose et qui trouvent pourtant un terrain d'entente. En bonus, les paysages désolés sont fort beaux.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? - Philippe de Chauveron
Il fallait bien que je rattrape le succès français de l’année 2014, voilà c’est fait ! C’est une comédie assez drôle ma foi, et pleine de bons sentiments. Mais je crois que je ne suis pas faite pour les comédies grand public, j'avais déjà un peu de mal avec le côté racisme assumé dans la bande-annonce, et j’ai parfois levé les yeux au ciel durant le visionnage (notamment sur le dernier rebondissement pour empêcher le mariage).

Souvenirs de Marnie - Hiromasa Yonebayashi
Malgré le départ de Miyazaki et de Takahta, les studios Ghibli n'ont pas dit leur dernier mot, comme le prouve ce très beau film d'animation. S'il n'arrive peut-être pas au niveau d'un Miyazaki (en même temps je ne suis pas sûre que cela soit possible), Souvenirs de Marnie est un très beau film d'animation, avec une histoire légèrement surnaturelle certes un peu prévisible, mais néanmoins très émouvante ! J'ai terminé avec les yeux humides, c'est dire !

SERIES


Au-delà du réel ép. 1 & 2 : Au royaume des sables
Les connaisseurs reconnaîtront l’épisode inspiré d’un texte de G.R.R Martin, Les rois des sables, d’où ce visionnage d’ailleurs. Au menu une classique histoire de scientifique qui refuse de lâcher ses expériences sur la vie martienne, ce qui finit forcément par se retourner contre lui (je spoile pas, on le comprend au bout de deux minutes !). L’ensemble parait un peu cliché aujourd’hui (et puis bon les queues de cheval…) mais c’est très amusant à regarder.

Black Mirror CS : White Christmas
Un Black Mirror de Noël, comme c’est une bonne idée, y’a pas mieux pour se démonter le moral pendant la période des fêtes ! En même temps, aussi horrible que soit cette série d’anticipation, qui extrapole dans cet épisode l’usage des Google Glass en en faisant des prothèses directement fixées sur les yeux, on y revient sans cesse parce qu’elle surprend, parce qu’elle choque, et aussi parce qu’elle sonne terriblement juste. A voir, tout simplement.

JEUX VIDEO


Day of the Tentacle

AU PROGRAMME POUR FEVRIER

Côté livres, il y aura la lecture commune du Cercle d'Atuan désormais délocalisé sur le Planète-SF, Tous à Zanzibar de John Brunner. Je vais très bientôt vous parler de Encore des femmes et des merveilles, et les deux volumes de Blitz de Connie Willis, avant leur date de retour à la bibliothèque de préférence !

Côté cinéma, Imitation Game est toujours au programme (Benedict !), Jupiter : Le destin de l'Univers (déjà que le Jupiter ascending en VO était ronflant...) sera sûrement le blockbuster du mois et j'espère trouver le temps d'aller voir La Nuit au musée : Le Secret des Pharaons parce que les deux premiers volets étaient marrants. Ah oui et y'a aussi Les nouveaux héros si j'ai envie d'un petit film d'animation. Quatre films, quatre semaines, c'est jouable non ?

Côté séries, je vais poursuivre celles en cours : Broadchurch saison 2 (qui rebondit plutôt bien sur la première saison, et c'est toujours aussi joyeux !), Galavant (les deux premiers épisodes sont tellement du n'importe quoi que je ne peux résister à l'envie de continuer), The Musketeers saison 2 (toujours aussi fun), et pour le reste on verra en fonction du temps !

Et côté jeux vidéo, j'avance doucement dans Dreamfall, la suite de The Longest Journey, afin de pouvoir jouer à sa suite tant attendue, Dreamfall Chapters.

15 commentaires:

Alys a dit…

Alors alors:
Parfois, tout ce que tu lis me déprime :D
Bien d'accord avec toi pour Souvenirs de Marnie et A Dangerous Method. Keira Knightley m'avait assez impressionnée.
Viggo Mortensen est vraiment trop fort quoiqu'il joue! Dans Capitaine Alatriste, il fait tout le film en espagnol... ^^ J'ai loupé Loin des hommes, cependant, dommage.
Il y a une courte interview de lui dans Le Magazine Littéraire car il a fondé une petite maison d'édition spécialisée dans la poésie. :)

Shaya a dit…

Marrant, A dangerous Method je suis complètement passée à côté, faudrait presque retenter.... Sinon, c'est cool de bien avancer comme ça dans le vidage de ta PAL !

Lelf a dit…

Non seulement t'as vachement lu mais en plus tu chroniques. Ouah mes respects mon capitaine. ^^
Bonne continuation du coup ^^

Lorhkan a dit…

Plein de choses qu'il faut que je vois ou lise dans ce récap' ! Je crois que je vais donc laisser ma vie sociale de côté pendant un moment et rattraper tout ça. Adieu ! :D

Vert a dit…

@Alys
Il sait tout faire ce Viggo (il peint aussi si ma mémoire est bonne)

@Shaya
Oui pourvu que ça dure...

@Lelf
Je te rassure, je doute que février soit aussi productif !

@Lorhkan
Ou comme tout le monde, tu mets ça sur une hypothétique liste des choses à voir/lire qui se remplit plus vite qu'elle ne se vide ^^.

Endea a dit…

Belles lectures ^^
Oh làlà Amadeus, un grand film ! Bon pas tout à fait exact si je me souviens mais un bon aperçu de ce que pouvait être la vie d'un musicien à cette époque là.

Fánaríë a dit…

Je vois que tu t'es lancé dans Galavant, alors ... ça donne une bonne claque au mythe héroique, non ?
Et puis il va falloir que je me trouve un créneau pour aller voir les Souvenirs de Marnie.

Vert a dit…

@Endea
Une vie de débauche et de musique ^^

@Fánaríë
Ca me donne l'impression de revoir Sacré Graal. Mais j'ai pas encore dépassé l'épisode 2, faut que je m'y remette !

asn83 a dit…

Idem que Alys, a Dangerous Method m'avait vraiment beaucoup marqué. Il y a un côté un peu dérangeant mais c'est en même temps vraiment intéressant et surtout incroyablement interprété. J'avais déjà un faible pour les acteurs principaux avant, qui a ainsi été très renforcé !
Je vais essayer de voir Amadéus, l'approche à l'air effectivement sympa...
Bon et j'essaye d'esquiver tes articles lectures, de peur que cela ne vienne affecter ma PAL (qui a pris des dimensions affolantes ces derniers temps).

Tigger Lilly a dit…

J'avais trouvé ça chiant A dangerous method Xd
Souvenirs de Marnie j'ai beaucoup aimé ^^

Vert a dit…

@asn83
Je comprends tout à fait que les acteurs principaux jouent dans notre avis, d'ailleurs même Arte en faisait un argument dans ses annonces xD

@Tigger Lilly
C'est sûr que pour l'action on repassera ^^

Silvère a dit…

Ah et c'est bien Dreamfall ? C'est le même genre de jeu que The Longest Journey ou bien ?

Vert a dit…

@Silvère
Les graphismes sont très beaux, l'histoire plutôt intrigante, par contre la jouabilité assez atroce (au clavier), et j'aime pas trop qu'on remplace les énigmes par des combats et des séquences d'infiltration pas toujours faciles.

Acr0 a dit…

Oh, j'ai beaucoup aimé le livre de Christelle Dabos, un peu moins le Neil Gaiman. Je n'ai pas continué la saga de Hughart mais j'avais lu ta chronique stipulant qu'il était très bien. Si j'ai bien compris, le n°24 de Fables est le dernier ? En paperback, sortie prévue en avril, et il s'appelle "Happily ever after".
Il me semble avoir vu Avalon... et donc j'en garde des souvenirs très diffus. Je n'ai pas rattrapé le succès français du film de de Chauveron, je note aussi A dangerous method tout comme Souvenirs de Marnie. Oui Black Mirror fait froid dans le dos... Héhé, moi aussi j'ai noté Imitation Games. Et Les nouveaux héros est bien bien chouette :)

Vert a dit…

@Acr0
Si je me fie au découpage anglais c'est l'avant-dernier, le n° 150 est dans un autre volume avec des bonus. Ca va venir vite en fait !