mercredi 5 novembre 2014

Doctor Who 8x11 - Dark Water


Oui je sais, vous attendiez sûrement un compte rendu des Utopiales, mais j'ai eu la bonne idée de regarder le dernier épisode en date de Doctor Who en ayant à peine poser ma valise, du coup j'ai dû me mettre au boulot tout de suite, sous peine de perdre toutes les idées qui me flottent dans la tête !

Car comme prévu après le bol d'air de la semaine dernière, cette semaine c'est du lourd : les réponses tant attendues arrivent (partiellement), les retournements de situation sont nombreux, et le moins qu'on puisse dire, c'est que le dernier épisode de cette saison promet d'être bien rempli, vu l'apéritif qu'on nous a servi cette semaine (sans alcool mais avec un bon grain de folie, et surtout des spoilers !).


Il faut dire qu'on attaque très fort. Clara semble enfin décidée à tout révéler à son cher Mr Pink (j'aime beaucoup les post-it qui évoquent toutes ses anciennes aventures) sauf qu'à cause d'un vilain tour du destin, alors qu'elle fait sa plus sincère déclaration d'amour au téléphone, Danny est renversé par une voiture.

La scène est d'autant plus forte qu'on n'y assiste pas, on est comme Clara, complètement déphasé. On comprend du coup qu'elle pète un ou deux boulons, et qu'elle décide de faire appel au Doctor pour résoudre le problème, quel qu’en soit le prix.


Difficile d'ailleurs, en dépit du sérieux de la scène, de ne pas sourire à la référence : sept clés pour le TARDIS, qu'on ne peut détruire qu'en les jetant dans un puits de lave, il ne manque guère qu'un Gollum pour que la scène soit complète !

Néanmoins j'ai été frappée par ce duel mental entre le Doctor et Clara. Elle fait preuve d'une sacrée force de caractère (et de connerie aussi mais elle a des excuses), mais on ne roule pas comme ça le Doctor (ça m'aurait étonné qu'il ne prête pas attention à son manège d'ailleurs). Je m'attendais à qu'il garde une clé en rab, mais c'est encore plus fin que cela, il a carrément trompé Clara pour voir jusqu'où elle pouvait aller (un test, encore ?).

- You're going to help me ?
- Well, why wouldn't I help you ?
- Cos of what I just did. I just...
- You betrayed me. Betrayed my trust, you betrayed our friendship, you betrayed everything that I've ever stood for. You let me down !
- Then why are you helping me ?
- Why ? Do you think I care for you so little that betraying me would make a difference ?
Si vous avez les yeux humides (voire plus) durant cette scène, c'est tout à fait normal. Il y a une sacrée accumulation d'émotions pendant ce premier tiers d'épisode, et cette dernière phrase du Doctor est juste la cerise sur le gâteau.

Je n'ai pas cité la scène complètement, mais au revisionnage je dois dire que je suis bluffée par l’enchaînement de dialogues : le « Go to hell » un peu mal placé (qui rappelle qu'on a affaire à un alien), l'idée du Doctor de s'intéresser soudain à la vie après la mort (et rétrospectivement je me rends compte qu'il y allait à l'aveugle mais en sauter à pieds joints dans la flaque tout de même), et surtout cette façon d'exprimer son attachement à Clara...

Je n'avais pas vraiment besoin de preuves supplémentaires, mais Peter Capaldi est vraiment excellent d'arriver à faire passer tant de choses avec une telle sobriété !


Pendant ce temps, Danny Pink découvre qu'il est mort, autant dire qu'il ne passe pas vraiment un super moment. Ceci dit j'apprécie l'humour noir discret qui pointe dans cette Nethershere ; le côté très bureaucratique, les questions assez inquiétantes (crémation ou enterrement ?) de l'employé en apparence très aimable mais qu'on sent fort hypocrite et manipulateur...

A la base je n'étais pas hyper enthousiaste sur le concept de traiter la vie après la mort dans Doctor Who (oui je sais au final y'a un twist qui explique ça), mais sur le coup j'ai bien aimé la façon dont tout cela est rendu, avec le nombre de morts qu'il y a eu sur Terre depuis l'apparition de l'homme, comment voulez-vous que ça dérive autrement que sous la forme d'un monde ultra-industrialisé et administratif par excellence.

Et le fait que le monde soit à l'intérieur d'une sphère (oui je sais, on a aussi l'explication là-dessus au final), ça évoque tout à fait la conception des enfers antiques, à l'intérieur de la Terre.




Pendant ce temps, Clara et le Doctor sont guidés par le TARDIS qui cherche l'endroit où les lignes temporelles de Clara et Danny se recroisent (jolie idée du Doctor, ça sous-entend qu'il part du principe que c'était plus ou moins destiné à arriver, et que si ce n'était pas le cas, ils seraient vite fixés). Et les voilà dans un mausolée bien étrange où les morts sont conservés dans des aquariums.


Etrange endroit où ils rencontrent la mystérieuse Missy, dont l'accueil est pour le moins... enthousiaste. Vu les révélations ultérieures, je n'ai aucun mal à imaginer nombre de fans (et auteurs de fanfictions) en train de sautiller de joie sur le canapé. Mais je m'égare un peu.

On sent quand même que Twelve, pas plus qu'Eleven, n'aime particulièrement ce genre de démonstration d'affection. En même temps, vu qu'ils n'ont pas vraiment leur mot à dire sur le sujet, on peut comprendre leur crispation !!

- I am Missy.
- Missy ?
- Mobile Intelligent Systems Interface.
Et donc c'est là que l'embrouille commence. Remarquez, le fait qu'elle se présente comme un robot, c'est presque un indice en soit concernant un certain pan de l'intrigue. Mais j'avoue que personnellement ça a surtout grandement contribué à m'embrumer le cerveau (encore un coup à la Moffat ça !).

Et après un étrange interrogatoire de Missy qui ne mène nulle part (enfin...), nos deux héros sont pris en charge par un scientifique un peu plus disposé à révéler des informations.

« We call it dark water. Only organic matter can be seen through it. »
Bon comme j'avais vu le trailer, c'est plus ou moins là que j'ai commencé à me douter quelque chose. Plus la remarque du Doctor : « Who would harvest dead bodies ? I feel like I'm missing something obvious », qui est suivi du thème plus que reconnaissable des cybermen... J'aurais pu aussi remarquer le logo de l'entreprise (grand rond et tout petit rond) qui est en fait un œil de cyberman, mais là faut faire le lien tout de même...


Mais de toute façon on se laisse assez facilement distraire par l'autre aspect plus métaphysique de l'intrigue, la possibilité de communiquer avec les morts, et donc l'occasion pour Clara de parler à Danny. Sauf qu'elle semble avoir retrouvé assez de bon sens pour suivre les conseils du Doctor et chercher à s'assurer qu'il s'agit bien de lui.

On en profite pour apprendre au passage la date de naissance de Clara (ou j'avais oublié) : 23 novembre, comme la date du tout premier épisode Doctor Who, comme par hasard...

- Danny... if that is you... wherever you are, whatever it takes, I will be with you again, I swear.
- No, you won't. You are not coming here.
- Nothing will stop me, nothing in the world, as soon as I know it's you.
- There is only one way to come here. And you are not doing that.
- I'll do anything, Danny, anything. Just... say something only you could say.
- Clara, you have your life. You have your whole life to live. You have to stay there.
- No. I have to be with Danny Pink.
- I love you.
- Stop saying that! Don't say that. If you say that again, I swear I will switch this thing off.
- Clara...
- Yes ?
- I love you.
Comme s'il pouvait dire autre chose... quel homme quand même !

Je m'interroge un peu sur Clara quand même, je me demande des fois si elle ne s'est pas un peu conditionnée à cause de sa rencontre avec Orson Pink (leur descendant). Je pense qu'elle a beaucoup d'affection pour Danny (et même qu'elle l'aime), mais parfois j'ai l'impression que c'est parce qu'elle a vu le futur qu'elle se jette à corps perdu dans cette quête pour retrouver Danny (est-ce une bonne ou une mauvaise chose, ça reste à déterminer).

« That's a matrix data-slice. A Gallifreyan hard drive. Time Lord technology. »
Pendant ce temps, du côté du Doctor, c'est un peu l’enchaînement des « Oh, crap » : découverte des Cybermen, mort du scientifique (qui bien évidemment n'était pas le boss, c'est bien Missy qui tire les ficelles) et oh de la technologie de Gallifrey (qui vient expliquer la fameuse Nethersphere...).

Et pour couronner le tout :

- How did you get hold of Time Lord technology?
- Who are you?
- You know who I am. I told you. You felt it. Surely you did.
- Two hearts.
- And both of them yours.
- You're a Time Lord.
- Time Lady, please, I'm old-fashioned.
- Which Time Lady?
- The one you abandoned, Doctor. The one you left for dead. Didn't you ever think I'd find my way back ?
C'est un peu là où des fois la connaissance de la série induit en erreur. L'hypothèse Time lord me trottait bien un peu dans la tête, mais il y en a tellement dans la série si on prend en compte les anciennes saisons. Pour le téléspectateur qui ne connaît que la série moderne, la déduction se fait bien plus rapidement.

- I'm Missy.
- Who's Missy ?
- Please, try to keep up. Short for Mistress. Well... I couldn't very well keep calling myself... the Master, now could I ?
Ce qui est bien, c'est que le Doctor avait autant de mal que moi sur le sujet ! Ca c'est du cliffhanger en tout cas !


Oh que oui.


Et en prime Danny Pink est sur le point de s'« autocybermaniser ». A côté Clara coincée dans un labo avec un cyberman, c'est presque mineur ! On n'a plus qu'à se ronger les ongles d'ici la semaine prochaine maintenant !

Un verdict final ? Très surprenant cet épisode, vraiment pas raccord avec son trailer (mis à part pour la présence des cybermen qu'il révélait). Je m'attendais à un épisode centré sur Clara, finalement elle passe pratiquement au second plan (en fait le trailer contenait beaucoup d'images du dernier épisode). Du coup c'est vraiment un épisode qui a titillé ma curiosité tout du long, tant il s'amuse à distiller au compte-gouttes ses réponses.

Une chose est sûre, les pions sont désormais en place pour le grand final de la saison, et vu l'identité de la Reine (Hiiiiiiiiiiiiii il/elle est de retour) du côté de l'adversaire du Doctor, le prochain épisode promet d'être jouissif !

6 commentaires:

Baroona a dit…

C'est incroyable le nombre de bonnes citations à sortir de cet épisode. Tous les dialogues sont excellents et importants (et cela va en fait au-delà des dialogues, tout est bon !).

« - It’s a terrible thing. Just a terrible, terrible thing.
- It wasn’t terrible.
- Clara ?
- It was boring.
- Boring ?
- It was ordinary. People just kept walking with their iPods and their shopping bags. He was alive, then he was dead and it was nothing. Like stepping of a bus.
- He deserved better. And so did you.
- I don’t deserve anything. Nobody deserves anything. But I am owed better. I am owed. »

Je crois que c'est la citation qui m'a le plus marqué (en elle-même, parce que la révélation finale est forcément une explosion atomique dans le cerveau).
Et la plus drôle :

« - My heart is maintained by the Doctor.
- Doctor who ?
- Doctor Chang ! »

Plus que hâte du prochain !

Jae_Lou a dit…

Haha ! J'avais reconnu le thème des cybermens et le Barbu avait identifié les yeux :3

Par contre Missy, j'ai pas du tout percuté avant qu'elle ne le dise elle-même.
Hâte de voir comment ils s'en sortent tous !

Vert a dit…

@Baroona
Je plussoie, on pourrait citer les 3/4 des dialogues dans cet épisode ^^

@Jae_Lou
Heureusement le week-end s'approche !

Shaya a dit…

Moi aussi je pensais que l'épisode serait beaucoup plus centré sur Clara, et la vache, la première partie, c'est flippant pour leur relation ! Y a plus qu'à vite attendre la suite ! (moi non plus pas capté pour Missy, en même temps, j'ai regardé l'épisode avec la crève ^^)

Fánaríë a dit…

Comme dit dans mon précédent post que blogger m'a encore bouffé, j'attendais ton résumé avec impatience.
Dommage que la preview de l'épisode annonçait les cybermen, ça a un peu gaché la surprise.
En tout cas j'ai beaucoup aimé, vivement samedi soir.

L'acronyme de Missy étant incorrect, Interface ne commençant pas par un "y", le Docteur aurait dû s'en douter, comment ça c'est pas crédile ?

Vert a dit…

@Shaya
Oui je sais pas s'ils auront le temps de dénouer leurs problèmes relationnels d'ailleurs ^^

@Fánaríë
Faut que je désactive le captcha, c'est lui le bouffeur de coms non ? Faut que je regarde si les bots se sont calmés ou pas...
Bien vu pour Missy, moi j'ai rien calculé xD. Je crois que le Docteur était un peu perturbé par le fait qu'elle venait de lui sauter dessus je crois !