jeudi 12 juin 2014

Ceux qui sauront - Pierre Bordage


Je ne sais pas comment j’ai fais mon affaire, mais je n’avais jamais lu aucun roman de Pierre Bordage. J’avais bien glané quelques nouvelles ici et là, mais c’est tout, à tel point que j’en avais presque honte. Du coup aux Imaginales l’an dernier j’ai fait l’acquisition de Ceux qui sauront, roman relativement récent et premier tome d’une trilogie uchronique.

L’histoire se déroule à notre époque, mais dans une version alternative de notre histoire où après les nombreux changements de régime du XIXe siècle, c’est la monarchie qui a été finalement rétablie en France. On se retrouve donc avec une société très inégalitaire, et pour mieux contrôler la masse, on interdit l’accès à l’éducation et aux progrès technologiques (comme l’électricité) aux plus pauvres pour mieux les contrôler.

Dans cet univers, on suit les traces de deux adolescents. D’un côté Jean est un fils d’ouvrier qui commence à travailler à l’âge de treize ans pour subvenir aux besoins de sa famille, et qui se retrouve assez vite plongé dans les ennuis jusqu’au cou pour avoir appris à lire dans une école clandestine. De l’autre nous avons Clara, jeune fille issue de la bourgeoisie versaillaise, qui alors qu’elle s’apprête à rencontrer son futur époux, se retrouve… elle aussi plongée dans les ennuis jusqu’au cou !

C’est l’occasion pour tous les deux d’ouvrir les yeux sur le monde qui les entoure, et comme il se doit, leurs chemins finissent par se croiser (et ce qui devait arriver arriva, si vous voyez ce que je veux dire).

En me lançant dans Ceux qui sauront, je savais que je partais dans un roman jeunesse, mais je ne pensais pas que le roman serait « tant » jeunesse. Après tout il a été repris en poche dans la collection SF de J’ai lu, j’imaginais trouver un young adult plutôt.

Du coup j’ai été assez déçue par l’intrigue qui a ce côté parfois très téléphoné typique de certains romans pour la jeunesse (les héros sont là juste quand il faut où il faut, reçoivent l’aide nécessaire juste à temps, etc.). Et ne parlons pas de l’histoire d’amour plus-guimauve-tu-meurs (à vous faire relativiser le dernier tome de Leviathan de Scott Westerfeld).

Cependant j’ai quand même trouvé que ce roman avait un chouette univers : l’uchronie est plutôt bien pensée, et toutes les réflexions sur l’importance de l’éducation ou le contrôle des médias (et surtout d’internet) sont très pertinentes (et parleront certainement au public de ce livre).

En fait Ceux qui sauront est un chouette roman jeunesse, mais du genre à réserver uniquement à un jeune public. Si je lis les deux suites pour avoir le fin mot de l’histoire, je garderais cela à l’esprit, je serais sans doute moins frustrée à la lecture.

CITRIQ

10 commentaires:

BlackWolf a dit…

C'est peu ce qui fait que je ne me suis jamais lancé dans cette série, peur d'être bloqué par l'aspect trop jeunesse. À voir un de ces jours si je peux l'emprunter.

Vert a dit…

@BlackWolf
Je pense que quand on sait à quoi s'attendre on est moins déçu du résultat en fait, du coup j'imagine que les suites passeront mieux. Faut que je les emprunte à la bibliothèque d'ailleurs...

Shaya a dit…

Tente plutôt les Fables de l'Humpur de Bordage, c'est vraiment top ! Je ne connais que de nom cette trilogie ci.

Vert a dit…

@Shaya
C'est ce que j'ai entendu dire, mais je vais essayer de me trouver du space-op pour cet été plutôt ^^

Sandrine a dit…

Je préfère le Bordage pour adultes. Mon titre préféré : Les fables de l'Humpur, lu il y a longtemps mais j'en garde un souvenir très vif. Un titre que je relirai.

Vert a dit…

@Sandrine
Mais c'est un complot Humpur-ien ma parole ^^

Lune a dit…

Mon préféré c'est aussi Les Fables de l'Humpur ! Unanimité !

Vert a dit…

@Lune
Je note, je note. Il a pas écrit du space-op sinon (tant qu'à lire thématique...) ?

Endea a dit…

J'avais plutôt apprécié, mais je suis d'accord avec toi pour le côté facile de résolution des problèmes rencontrés, et encore plus dans le second tome si je me souviens bien. Moi ce que j'avais le moins apprécié c'est le côté assez froid des personnages.

Vert a dit…

@Endea
Bon je vais faire une petite pause avant de continuer alors, j'ai déjà lu trop de jeunesse dernièrement ^^