mardi 12 novembre 2013

Le monde du fleuve (Le fleuve de l'éternité 1) - Philip José Farmer


Le monde du fleuve fait partie de ces classiques de la SF dont on entend tellement parler qu’ils finissent fatalement par échouer dans notre liste (sans fin) de livres à lire. J’étais donc bien contente que le Cercle d’Atuan me donne l’occasion de me plonger dedans lors de notre lecture commune mensuelle.

Premier des cinq volume du cycle du Fleuve de l’éternité, Le monde du fleuve nous emmène sur les traces de Sir Richard Francis Burton (un aventurier du XIXe siècle qui a eu une vie bien mouvementé et a noté presque réussi à découvrir la source du Nil), qui après sa mort se réveille sur les rives d’un étrange fleuve, comme les milliers de congénères qui l’entourent.

Très vite, on commence à comprendre que c’est toute l’humanité (de la préhistoire au début du XXIe siècle) qui a été ramenée à la vie sur les rives de ce fleuve sans fin, sans autre forme d’explication. Burton, explorateur par nature, va vouloir découvrir le fin mot de l’histoire, et ce sont ses aventures le long du fleuve que l’on va suivre.

Des fois, il y a une sacrée différence entre l’image qu’on se fait d’un livre (d’après la quatrième de couverture ou ce qu’on en a entendu) et ce qu’on découvre à la lecture, et c’est exactement ce qui m’est arrivé sur Le monde du fleuve.

Le concept laissait à penser qu’on aurait affaire à quelque chose à la limite de la philosophie ou de la métaphysique, ce n’est pas du tout le cas. On est plutôt dans le pur roman d’aventure où les péripéties s'enchaînent : découverte de l’univers et de ses règles, puis exploration, batailles, etc. Une pure lecture de divertissement donc, avec quelques mystères à élucider pour donner envie de poursuivre la lecture.

Par ailleurs alors que la quatrième de couverture promettait moult personnalités historiques, les stars se révèlent finalement assez peu nombreuses (si je me fie aux multiples vérifications que j’ai fait en cours de lecture). Cela évolue peut-être par la suite ceci dit.

Du coup avec un tel décalage entre mes attentes et le livre en lui-même, je suis sortie de ma lecture un peu déçue. Cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’univers que l’auteur nous présente (bien qu’il soit légèrement *tousse* archaïque *tousse* question mentalités), mais il lui manque quelque chose pour que j'apprécie vraiment l’ouvrage.

Cependant la fin du livre étant bien plus intéressante que le début (avec quelques bonnes trouvailles scénaristiques et des idées à la fois pertinentes et rigolotes, notamment les multiples Jésus qu'on trouve le long du Fleuve), je vais certainement continuer à avancer dans le cycle, car je suis curieuse de voir où l’auteur va nous emmener. Affaire à suivre à priori.

Avis des autres atuaniens : Jae_Lou, Lorhkan, Lune

CITRIQ

5 commentaires:

Lorhkan a dit…

Un sympathique livre d'aventures en somme !
Je lirai aussi la suite, j'ai d'ailleurs acheté le tome 2 aux Utopiales.

Shaya a dit…

Oups, raté la lecture commune ! Vais devoir rattraper ça, vu qu'il est dans ma PAL en plus !

Vert a dit…

@Lorhkan
Je suis déjà dedans, je la trouve bien meilleure que le tome 1 pour le moment.

@Shaya
En plus on l'a pas acheté ensemble ce livre-là ? xD

Raven a dit…

cette couv'... XD pardon.
Je laisse passer pour le moment, j'ai d'autres séries à continuer et finir !

Vert a dit…

Roh mais elle est magnifique cette couverture (enfin y'a pire quoi :D)