samedi 30 novembre 2013

La stratégie Ender - Gavin Hood


Roman d'Orson Card paru il y a bientôt trente ans, La stratégie Ender est une formidable histoire, prenante et intelligente, qui m'a beaucoup marquée lorsque je l'ai lu. J'ai tendance à le considérer comme un classique, le genre de texte à mettre dans toutes les mains (d'autant plus qu'il est très accessible). Du coup j'étais assez contente de la voir porté au cinéma pour que d'autres personnes puissent le découvrir à leur tour.

L'adaptation cinématographique est on le sait un art délicat (que les studios américains pratiquent généralement au bulldozer et au tractopelle). On ne peut jamais rendre complètement compte d'un livre à l'écran, tout au plus en donner un aperçu tronqué ou biaisé.

En général je suis plutôt bon public face aux adaptations. Les changements ne me dérangent pas tant qu'ils ont du sens et qu'ils ne trahissent pas complètement l’œuvre d'origine. Par contre j'aime que les adaptations soient audacieuses et apportent un petit quelque chose en plus. C'est ce qui manque dans cette adaptation de La stratégie Ender.

L'histoire suit fidèlement celle du livre, se contentant d'occulter la partie moins visuelle de l'intrigue (les aventures politiques de Peter et Valentine). Oh bien sûr, quelques changements ont été fait : Ender est plus vieux, Anderson est une femme... mais globalement on s'y retrouve, tout au plus a-t-on l'impression d'avancer au pas de course par rapport à un livre qui s'étalait sur plusieurs années.

Le casting est fort sympathique, l'esthétique plutôt chouette (le rendu du Jeu d'Ender m'a bien plu) et les scènes de bataille ont de la gueule (j'aime beaucoup tous ces combats « en grappe », ça change de ce qu'on voit d'habitude).

(Par contre j'ai parfois trouvé les passages en apesanteur complètement ridicules, je blâme complètement Gravity qui est tellement beau et gracieux qu'à côté tout vous semble moche)

Pour le spectateur lambda, La stratégie Ender est donc un honnête blockbuster, doté d'un scénario intéressant et qui ne tombe (pas trop) dans les clichés, vu qu'on échappe quand même à ce qui semblait être l'inévitable romance avec l'une de ses camarades.

Par contre pour le lecteur du livre, il ne présente guère d'intérêt et se révèle beaucoup moins intense que le livre. Parce que le rythme est plus rapide, parce qu'on est plus dans la tête d'Ender, parce que celui-ci est plus âgé... du coup les émotions que j'ai eu devant le film n'étaient pas vraiment liées aux images, mais plus aux souvenirs de lecture que celles-ci évoquaient.

C'est un peu le problème avec les adaptations comme celle-ci. On ne peut pas vraiment leur faire de reproche sur le fond, mais le résultat est un peu trop plat pour rester durablement en tête. Un film sympathique donc, une occasion de découvrir un classique de la SF, mais pas un grand moment de cinéma !

(contrairement à Gravity allais-je conclure... je commence à croire que Cuarón va me pourrir durablement mes séances de cinéma à avoir mis la barre si haut !)

14 commentaires:

Shaya a dit…

Et c'est là que finalement je suis contente de pas avoir lu le bouquin auparavant, ça gâche moins le film du coup, ça m'a plu, mais en me laissant un goût bizarre, ça va tellement vite :)

Fánaríë a dit…

j'ai été pas mal déçu aussi. le film n'est pas mauvais, même si je n'ai pas été franchement convaincu par la performance d'Harrisson, mais bon l'abandon de la partie politique ... quand même !
j'en attendais peut être trop.

aude.lagardet a dit…

C'est sûr que quand on passe derrière Gravity c'est un peu périlleux de s'aventurer dans des scènes en apesanteur et d'avoir l'air crédible...

Vert a dit…

@Shaya
Oui c'est sûr que le rythme est un peu rapide, c'est encore pire quand on a lu le livre, on dirait que tout est en accéléré ^^.

@Fánaríë
C'est le bon côté d'y aller sans trop d'attentes, on n'est jamais vraiment déçu même si le film n'est pas génial.

@Aude
Complètement, la comparaison est forcément en défaveur de tout film qui passe derrière Gravity ^^

Lorhkan a dit…

Une adaptation sage, un peu trop sans doute, mais une bonne adaptation quand même.

Dommage que ça manque un peu de souffle...

Vert a dit…

Oui il manque un petit quelque chose en plus qui ferait la différence, c'est sûr !

Alys a dit…

J'ai trouvé ça pas mal. Pas marquant du genre à passer à la postérité, mais pas mal. Ils ont évité les principaux écueils du blockbuster décérébré tout en conservant un aspect visuel de qualité... La fin est néanmoins un peu abrupte... Au final ça m'a donné envie de redonner une chance au livre, que je n'avais pas aimé du tout (peut-être que ce n'était pas le bon moment pour le lire...)

Vert a dit…

@Alys
Si ca t'a donné envie de remettre le nez dans le livre, c'est l'essentiel !
(moi aussi j'ai envie, mais faut que je récupère la nouvelle traduction)

Tigger Lilly a dit…

J'ai bien aimé, même si en effet il ne laissera pas une place impérissable dans ma petite caboche. En tout cas ça donne bien envie de lire le bouquin.

Vert a dit…

@Tigger Lilly
On envisage une (re pour moi)lecture commune avec Shaya si ça te dit ^^

Escrocgriffe a dit…

J’ai fini de lire le roman quelques heures avant d’aller voir le film ^^ Effectivement, avantage au livre même si j’ai trouvé ce long-métrage très (trop ?) respectueux.

Vert a dit…

@Escrocgriffe
Effectivement si tu es passé directement au film derrière tu as dû trouver ça un peu monotone ^^

Raven a dit…

quand je lis ton article, je me dis que j'ai eu beaucoup de chance :
1) je l'ai vu après Gravity, mais les univers étant tellement différents que je n'ai pas cherché à faire de comparaison quant au traitement de l'apesenteur... ^^
2) j'ai lu le bouquin il y a trèèèès longtemps (j'avais eu du mal à bien rentrer dedans et tout cerner, surement du au fait que je ne projetais pas de telles actions dans la peau d'un héros aussi jeune) et donc je m'en souvenais plus. Le film est très bien passé du coup ! Et cerise sur le gateau, m'a vraiment donné envie de relire le bouquin, ce qui ne me tentait pas plus que ça jusque là. :)

Vert a dit…

@Raven
Si ça continue on va faire une belle LC Ender en janvier :D